Faits-divers

"Passe encore de planter, mais bâtir, à son âge !" Foin des bonnes intentions…

Correctionnelle Sud – Mardi 26/01/2016


Cette affaire est venue devant le tribunal voici deux mois et les juges ont pris le temps de peser le pour et le contre.

Raymond Crescence, de Saint-Leu, possède un beau terrain sur lequel il y a déjà sa demeure principale. Mais voilà, cette construction n’utilisant que très peu de surface, notre homme s’est longtemps demandé ce qu’il pouvait faire du surplus.

La rentabilisation du mètre-carré, c’est pas vraiment son affaire. Comment l’utiliser sans y perdre de l’argent non plus ? L’idée lui vint d’en faire un centre d’animation du quartier, un point de ralliement pour tous ces gens, jeunes et moins jeunes, qui se les grattent à longueur de journée.

Pour ce faire, il érigea des bâtiments de bonne tenue, capables d’accueillir sans le moindre risque des soirées dansantes et des lieux de formation à divers métiers. Un vrai pôle d’attraction pour déshérités. Où les jeunes viendraient se défouler en tout bien tout honneur, apprendre quelque chose et ne pas foutre le souk. Et ça a marché.

Mais voilà, le lieu est classé "site naturel protégé". A savoir que seuls ceux qui savent ce qui est bon pour vous ont le droit d’y exprimer leurs quatre volontés. Il n’y pousse que de la rocaille, des scorpions et des "z’épinards", peu importe ! Dégage, conn… !

La belle réalisation de M. Crescence (illégale, soit), aurait dû être reconnue d’utilité publique : elle a été montée sans un centime de subvention. Raté ! Monsieur Crescence est condamné à 1000 euros avec sursis. Mais surtout, il a 12 mois pour démolir une œuvre qu’il jugeait pourtant (et nous avec) essentielle. Sous peine, ces douze mois passés, d’une astreinte de 30 euros par jour.
Mardi 26 Janvier 2016 - 13:07
Jules Bénard
Lu 1990 fois




1.Posté par SOMANKE le 27/01/2016 00:13
Vous avez dit "site naturel protégé" mais protégé de qui, de quoi? des "jeunes et moins jeunes, qui se les grattent à longueur de journée"?
Parce qu'après tout (disent ils) ces "choses" là n'ont rien de "naturelles" surtout lorsqu'ils sont "marginaux", non conventionnel.
Mais qui décide de ces exclusions, de ces "protections"?
On vous répondra, les "décideurs", ou encore "l'autorité", termes vagues autant qu'imprécis qui ont toutefois un parfum de légitimité. La mesure est d'autant plus légitime qu'elle est prise dans l'intérêt de l'humanité. Vous voyez bien que, pour cette "autorité" là, ces petits jeunes et moins jeunes désœuvrés n'ont rien d'humain.
"Bandit voyou voleur chenapan, c'est la meute des honnêtes gens qui fait la chasse à l'enfant" ( Prévert- La chasse à l'enfant)
PS: Il est des chasses où le gibier peut se muer en chasseur, c'est une loi naturelle qui a trouvé son application dans la chaine alimentaire dont l'humain fait partie

2.Posté par Nono le 27/01/2016 06:48
Ici ne peuvent construire que CBO et GTOI. Les autres, achetez un terrain constructible hors de prix et fermez vos g....

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 08:15 Saint-Paul: Un scootériste décède

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales