Economie

Pascal Viroleau, ex-directeur de l'IRT: "Nous avons eu la bonne vision"


Actions inefficaces, dérives financières, dépenses somptuaires… Ce mercredi 1er avril, nos confrères d’Imaz Press ont consacré pas moins de 4 articles au rapport de la Chambre régionale des comptes sur la gestion de l’IRT (Ile de la Réunion Tourisme) durant la période allant de 2007 à 2013. Un rapport qui ne sera pas rendu public avant une semaine, mais que les journalistes du site d’informations ont réussi à se procurer.

Pascal Viroleau a accepté de nous accorder une interview et de répondre à toutes les accusations de la Chambre régionale des comptes.

La Chambre régionale des comptes pointe du doigt les dépenses de l’organisme chargé de la promotion touristique, notamment sous la mandature de Jacqueline Farreyrol. Selon Pascal Viroleau, directeur de l’IRT  jusqu’en 2013, les incohérences relevées par la CRC dans la gestion des dépenses de l’IRT sont "contestables". Il rappelle dans un premier temps que "le rôle de la CRC est de vérifier les dépenses et la gestion de toute structure bénéficiaire de fonds publics, que ce soit les associations, les collectivités", etc. Et que "bien souvent, elle ne met en exergue que ce qu’elle estime ne pas fonctionner correctement".

Tout ce qui ne fonctionne pas à l’IRT, c’est précisément ce que la CRC semble avoir fait ressortir dans son rapport. Ou du moins, ce qui a été relayé par Imaz Press. Comme nous venons de le préciser, Pascal Viroleau dirigeait l’organisme de promotion touristique de l’île durant la période que couvre le rapport. Et il soulève plusieurs "problématiques" sur lesquelles il a tenu à s’exprimer.

Tout d’abord, il juge non-pertinent de la part de la CRC de lier l’efficacité de l’IRT à la fréquentation touristique de l’île. "De multiples petites structures font partie de l’IRT et ont des missions diverses, comme l’observatoire régional du tourisme" visant à fournir des données statistiques ou encore des résultats d’études portant sur les marchés et la structuration de l’offre touristique de la Réunion, ou encore le service d’accueil et de conseil à la création de gîtes. "Doit-on en conclure que ces personnes sont responsables de la baisse du nombre de touristes ? demande-t-il. Je ne pense pas".

"Notre présence à Cannes avait tout son sens"

S’il reconnaît que la CRC "fait bien de demander clairement si la stratégie de l’IRT était la bonne", il assure que l’IRT s’est toujours évertué "à travailler au mieux pour promouvoir la Réunion". Une stratégie aussi pointée du doigt par la CRC qui évoque des "changements stratégiques trop fréquents" et une "instabilité" générale. "Nous n’avons jamais opéré de changement stratégique, répond Pascal Viroleau, qui rappelle que l’IRT s’appuie depuis 2004 sur un Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs . Si la France et l’Allemagne sont "toujours les deux marchés prioritaires comme définis dans le SRDTL", l’ex-directeur admet que "les investissements ont en effet été déplacés selon les tendances des réservations et les carnets de commande" pour "saisir les opportunités les plus intéressantes".

Sur la question des dépenses démesurées concernant le partenariat avec le PSG chiffré à 250.000€, Pascal Viroleau rectifie : "Le contrat signé en 2011 avec le Paris Saint Germain atteint 175.000€", soit près de 100.000€ de moins qu’annoncé. "Cette même année, l’équipe a été rachetée par le Qatar, explique l'ex-directeur, proposant des tarifs moins avantageux, c’est pourquoi le contrat n’a pas été renouvelé l’année suivante".

 


Un million de retombées publicitaires grâce au contrat avec le PSG

Quant aux affiches publicitaires de l’IRT visibles durant toute la saison 2011-2012, celles-ci ont selon lui porté leurs fruits. "Dès le premier match, nos pubs ont été vues par des millions de télespectateurs", note le dirigeant. Impossible en effet de les rater : En arrière-plan du but marqué par le PSG s’affichaient fièrement les couleurs de notre île. Au total, les retombées publicitaires sont estimées à plus d’un million d’euros.

La CRC juge également que la présence de l’IRT sur des événements comme le festival de Cannes en 2012 et 2013 et au congrès du Medef "superflues" car non liées à leur activité principale. "Les actions de promotion de l’île ne sont pas forcément liées au tourisme, réplique-t-il, mais elles sont nécessaires si l’on veut exporter l’image de la Réunion. Aujourd’hui, plusieurs productions cinématographiques sont ou vont être en partie tournées sur l’île. Cette présence à Cannes avait tout son sens, tout comme au congrès du Medef où les participants sont, admettons-le, des personnes qui peuvent se permettre de s’offrir un billet d’avion pour la Réunion. Il ne faut pas négliger le tourisme d’affaires, et je pense que nous avons eu raison de mener cette opération de séduction."

Enfin,  à propos de l’utilisation de la carte bleue de l’IRT par Jacqueline Farreyrol lors d’un dîner au Sénat, là encore, le son de cloche est différent de celui de la CRC. Pour Pascal Viroleau, l’ex-présidente de l’IRT a été celle qui a "coûté le moins cher à l’organisme" : "Elle a toujours payé ses billets d’avion elle-même ou a effectué des déplacements hors département sous la fonction de sénatrice. Certes, la carte bleue est un moyen de paiement propre aux besoins de sa fonction de présidente mais elles ont servi à couvrir les frais d’un dîner qui s’est déroulé en présence d’ambassadeurs de l’île de la Réunion. Jacqueline Farreyrol a souhaité faire bénéficier à ses invités de ce cadre (le restaurant du Sénat) mais à aucun moment son intention était de profiter de tel ou tel statut".

"Des moyens supplémentaires sont aujourd’hui nécessaires pour accroître la fréquentation touristique, conclut Pascal Viroleau. D’une part, avoir des offres compétitives et d’autre part, des accès aériens diversifiés plus importants. Nous avons eu la bonne vision et nos choix stratégiques ont toujours été motivés par de bonnes raisons. La CRC a une autre vision, mais c'est la sienne."

Pascal Viroleau, ex-directeur de l'IRT: "Nous avons eu la bonne vision"
Samedi 4 Avril 2015 - 01:03
GG
Lu 4171 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

90.Posté par que font les pro le 05/04/2015 18:47
au monsieur qui écrit: que font les professionnel.
espèce d'idiot à deux balles, les professionnelles n'ont pas 22 millions et 100 salariés pour faire la promotion de l'ile
ensuite les professionnelles ont de suite indiqués à monsieur Robert que les 600 000 touristes ne seront jamais atteint.
pas besoin d'être pro pour comprendre ou et comment mettre de la vaseline , pour absorber 22 millions de petit euros, par an.

assumez vos erreurs et dégagez vite de l'IRT et de tout ce qui gravite

le rôle des chambres d'hôtes , des hôtels , des acteurs de loisirs du tourisme, notre rôle n'est pas faire de la promotion, c'est de vous recevoir avec plaisir . Mais pas vous monsieur post 89

89.Posté par Et le côté positif le 05/04/2015 12:00 (depuis mobile)
Les gens ne sont jamais content !

Tout est forcément de la faute du politique. Que font les professionnels pour améliorer leur activité ?

Que font les reunionnais pour attirer plus de tourisme?

Zot i attend comme assisté ? Bravo

88.Posté par Et Vergès qu''a-t-il fait ? le 05/04/2015 11:36 (depuis mobile)
Et que dire de ce déficit de verges ? Rien nest dit sur ce point.

Il est facile d''utiliser un rapport que personne a pour lui faire dire que rien ne va plus !

87.Posté par Janfoutsa le 05/04/2015 11:34
@79 :
T d Q

86.Posté par GIRONDIN le 05/04/2015 10:48 (depuis mobile)
Super, la référence ultime pour DIDIER ROBERT dans le cadre de la gestion IRT c''est..suspens...PIERRE VERGÈS..et c''était..suspens ...avant 2010.
Incroyable,il faut qu''on le prévienne le Pierre.
17/5/13,DR est persuadé qu''on aura 600000 touristes!

85.Posté par Leona le 05/04/2015 10:43
@58 Boa Bill du 04-4 à 15h15
Boa Bill fustige la CRC et la .. CDC qui est la Caisse des Depots, une espéce de grosse banque.
Boa Bill pense qu'il est inutile que la loi ait prévu que des juges viennent régulierement controler comment et à quoi on a utilisé nos sous.
C'est un peu bizarre quand on paie des impôts.
Enfin, ds toute entreprise, le patron contrôle l'utilisation des fonds investis et le ratio d'efficacité de ses collaborateurs.
Ds une grosse 'bouate' comme la Région avec un budget depassant le milliard et qui subventionne l'IRT, il doit bien exister une procédure de contrôle des politiques mises en place.
Le contrôle des juges venant bien aprés ...

84.Posté par Privé le 05/04/2015 10:22
Un rapport qui est censé resté privé jusqu'au 10 avril !!!
Un rapport, je pense, remis à l'ensemble des conseillers régionaux !!

L'opposition a vite fait de sauter sur leur grand chevaux et publié la partie 2010 à 2013 sur IPR !!
Pourquoi ? Ce ne serait pas pour cacher la partie année 2009, le moment où l'IRT avait un déficit de quelques milliers d'euros !!!

On voit là que de la mauvaise foi !!

83.Posté par C''''est fou !! le 05/04/2015 10:13
C'est fou comme certains critiquent aussi facilement !!
Vous n'avez qu'une partie du compte-rendu de la CRC, enfin la partie que l'opposition de la région a tout fait pour que cela soit publié par un autre site d'info, le leur !!!

Mais le rapport dit bien que cela concerne la péiode 2007 à 2013.
Où se trouve la première partie de ce rapport ?
Que s'est-il passé les 3 années auparavant, 3 années qui étaient sous la présidence du fils de l'ancien président de région ?

Si vous balancez les infos, autant tout nous donné.
On pourra vraiment comparé et faire la différence de gestion entre les 2 équipes : l'ancienne et l'actuelle ?

82.Posté par bandeglan le 05/04/2015 07:54
s'affichaient fierement les couleurs de notre ile......euh j'ai pas vu de rouge?la réunion est un pays de con,avec une mentalité d'assistée bloqué sur une période de l'histoire,que faire d'un peuple qui n'arrive pas à faire une phrase en français alors qu'elle est doit disant française...le reste suit,l'indigène a peur de l'autre,donc le touriste n'a qu'à bien se tenir!

81.Posté par KLD le 05/04/2015 02:40
la crc est une institution , qui , jusqu'à preuve du contraire , a toujours des analyses lucides des "gabegies" de nos collectivités " dont les dirigeants , imbus de leur personne , n'acceptent pas les critiques pourtant constructives faites par des juges indépendants . merci l'état de droit face à certains abus des potentats locaux . .

80.Posté par Filozèf le takiyateur le 04/04/2015 22:33
"Nous avons eu la bonne vision"
Parole d'aveugle....
Il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut rien entendre.....C'est moi le meilleur etc....

79.Posté par rody le 04/04/2015 21:58 (depuis mobile)
L irt doit prendre en compte l avis de la crc qui reste un avis. La crc c pas un organe politique merci !

78.Posté par Pas mal le 04/04/2015 20:16
L'IRT ne s'en sort pas si mal que cela !!
En sachant qu'il y avait eu un déficit en 2009, là, la CRC ne fait aucune référence à un quelconque déficit.
Avec la crise économique depuis 2008, ainsi que la crise requin, le nombre de tourisme n'as pas bcp bougé !!

77.Posté par Bizare le 04/04/2015 20:15 (depuis mobile)
L'IRT promu pour son site internet! A la Tv des professionnels disent que les hôtels sont pleins! Un partenariat vient d être signé avec TUNIU, bizarre que certains disent que les campagnes de l 'IRT n ont pas de retombées!!!!

76.Posté par Regionales le 04/04/2015 19:48 (depuis mobile)
Ceux qui vont aux régionales sans bilan a amusent a fustiger les actions en faveur de la Réunion, voilà ou on en est! Pitoyable!

75.Posté par De quoi se plaint on le 04/04/2015 19:46 (depuis mobile)
De quoi se plaint on exactement? De la gestion ou de la communication.le résultat en lui même est stable et les structures améliorées.ce rapport est en train d 'être politisé! Pas normal

74.Posté par Paul le 04/04/2015 19:44 (depuis mobile)
Il est de notoriété publique que la gouvernance actuelle a du avant tout régler la question de mauvaise gestion de l ''Irt. Ça c ''est une réalité qui ne figure visiblement pas dans ce rapport.

73.Posté par Pfff le 04/04/2015 19:41 (depuis mobile)
Le tourisme est une filière importante dans le développement économique, sans action il ne peut y avoir de résultats. Au moins l action est la , on ne pouvait pas en dire autant avant 2010.

72.Posté par Controle le 04/04/2015 19:39 (depuis mobile)
En tout cas vergés la pas fait autant pour la Réunion et les professionnels! Ce n est qu''en 2010 que l IRT a été ouvert aux professionnels, c est déjà un grand pas de vouloir travailler avec les acteurs du tourisme

71.Posté par protourisme le 04/04/2015 19:11
viroleau c'est quand même nettement mieux que serveaux!
jacqueline revient stp....

70.Posté par GIRONDIN le 04/04/2015 18:55 (depuis mobile)
DES PROMESSES RENOUVELLEES:
Crise requin:en 2013 le 17/5,il est persuadé que l''objectif sera atteint!

69.Posté par casinodusud le 04/04/2015 17:52
Regarde a moin ce gros paresseux imcompétent dérriére son gros ordinateur éteint !
il faudrai porte plainte contre ce genre d’incapable !

68.Posté par 974 le 04/04/2015 17:11
T na pas besoin touriste nous kossa sa....

67.Posté par Elodie le 04/04/2015 16:39
Tu peux toujours essayer de te défendre, en attendant on n'a pas de touristes à La Réunion et le responsable est tout trouvé !

66.Posté par S2P2 le 04/04/2015 16:37
Ubuesque ! Les faits et les résultats sont là. Demandez aux métros ce qu'ils pensent de cette brillante com, notamment aux salons "rhumisés gratuitement" !! Inconséquente et incorrigible REUNION. Il serait particulièrement sain que le responsable final puisse rembourser les 8000 euros/mois + charges sociales prélevées pendant 3 ans au sein de MARAINA pour les affecter de bon aloi.

65.Posté par André Lauret le 04/04/2015 15:44
Ce type là viraleau devrait se cacher et qu’on en entende plus parler!
Il devrai avoir honte de son bilan !

64.Posté par GIRONDIN le 04/04/2015 15:23 (depuis mobile)
Crise Chikungunya Réunion=2005
Campagne Régionale=2009/2010
Promesse de D ROBERT=600 000 touristes et 2000bus!
Crise requin : en 2013 le 17/5,il est persuadé que l'objectif sera atteint!

63.Posté par Boa Bill le 04/04/2015 15:15
La CRC ne sert a rien, pas plus que la CDC ! Les abus et la gabegie, chaque citoyen contribuable peut les constater, tous les jours, et pas seulement dans ce type d'organismes.
Le citoyen n'a pas les moyens de faire les investigations et de chiffrer ces abus. Les CRC et autres CDC dont les membres ne doivent pas travailler gratuitement ont ces moyens, toujours payes par le contribuable.
Alors, soit ils peuvent faire deferer les responsables de cette gabegie devant la Justice et ce a tres court terme, soit ils perdent leur temps et nous font perdre encore plus d'argent !!!

62.Posté par Perfectible le 04/04/2015 15:07 (depuis mobile)
Le rapport dit gestion perfectible , pas catastrophique ! Nul n''est parfait et ces recommandations suivies rendront les actions de l ''IRT perenne

61.Posté par Julien le 04/04/2015 14:52 (depuis mobile)
L irt doit continuer sa mission en orientant ses actions vers l Asie

60.Posté par abdel-Aziz le 04/04/2015 14:20 (depuis mobile)
Orientons le tourisme vers les marchés émergents (Chine,Inde) comme le programme le président de région

59.Posté par Dimitri ALAIN le 04/04/2015 14:16
l 'arnaque de la région continue d'une manière ou une autre regardez qui touche le plus et encore plus dans l'histoire !!!!!!

58.Posté par stephane le 04/04/2015 14:15
regardez combien de tournages il y a eu à la Réunion avant de critiquer la présence de l'IRT au festival de cannes, 2 series, un film! n'est ce pas la une preuve que cette présence paye et met en valeur l'image de notre île qui devient attractive pour la filière cinématographique?
n'êtes vous pas satisfait que notre si belle ile devienne une terre d'image , une image qui rayone de toute part?

57.Posté par Philippe le 04/04/2015 14:11
Jacqueline Farreyrol a toujours défendu son île du plus profond de son coeur ! c'est pa une facture de restaurant qui va remettre en cause cette grande dame qui oeuvre pour la Réunion !

56.Posté par à qui la faute le 04/04/2015 14:04
Le rapport d'audit comptable et financier de l'IRT, commandé par la nouvelle présidence, sur la gestion de l'organisme ad-hoc de la Région en matière de tourisme soulève un certain nombre de faiblesses que le cabinet d'audit ne se prive pas de mettre en lumière. Un document qui décortique les exercices 2008 et 2009 de la structure touristique pilotée à l'époque par Pierre Vergès, jusqu'au changement de majorité régionale de mars 2010.

Après une première salve de pages présentant la structure et la mission qui lui est dévolue, l'audit glisse doucement vers l'exposition des faiblesses de gestion en 2008 mais surtout en 2009 où "le déficit se creuse de façon considérable" comme le témoigne le rapport, couplé à une "trésorerie déficitaire" déjà constatée en 2008 et qui se creusera l'année d'après.

En filigrane des 65 pages du rapport, le montant des dettes au 31/12/2009 sont constituées majoritairement par celle envers la Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de la Réunion. Elle est suivie par les dettes envers les fournisseurs, les dettes fiscales et sociales mais aussi 182.000 euros qui y sont inscrits au titre de la dette à la Région pour le loyer de l'établissement de Paris. Enfin, on comptabilise 117.000 euros de dette envers divers prestataires (gîtes et autres établissements…).

Des contrôles internes doivent être mis en place

Le compte de résultat de ce même exercice 2009 laisse apparaître des "charges d'exploitation supérieures aux produits". Un résultat déficitaire résiduel qui se justifie selon cet audit par "des dépenses engagées au-delà de la limite des lignes allouées par la Région pour 129.000 euros" ou encore par "des frais financiers relatifs aux découverts".

Le rapport, conscient des lacunes, rappelle entre les lignes le rôle de cette structure qui "n'est pas de dégager un excédent mais de maintenir un équilibre financier". Un équilibre qui doit être "le résultat d'un suivi rigoureux des dépenses engagées par rapport à celles budgétisées, qui seront en conséquence couvertes par des flux de trésorerie garantis", poursuit le rapport.

Devant le constat dressé par le rapport sur les "dépenses engagées au-delà des lignes allouées par la Région ainsi que l'insuffisance de procédures afférentes à l'engagement des dépenses", le rapport précise que "l'engagement de dépenses en l'absence de crédits peut constituer une faute du dirigeant. Dans le cadre de la gestion de fonds publics, ces dirigeants doivent répondre de leur utilisation avant de risquer une éventuelle condamnation par la Cour de discipline budgétaire et financière".

Parmi les recommandations, le cabinet d'audit préconise au conseil d'administration la mise en place de procédures de contrôles internes afin d'assurer un équilibre financier à la structure.

"insuffisances dans les actions engagées"

"Devant le résultat déficitaire depuis la création de l'IRT" et surtout de "pertes cumulées de l'ordre de 617.000 € en l'espace de deux exercices" (2008 et 2009), le rapport ajoute que le risque de "continuité d'exploitation de l'IRT pourrait être compromise du fait des pertes conséquentes". Ses recommandations sur ce volet : "le conseil d'administration doit se doter d'un outil fiable qui lui permette de contrôler la consommation du budget en cours d'année".

Enfin, parmi les détails croustillants, des "insuffisances dans les actions engagées vis-à-vis des budgets alloués en 2009 (996.000 euros) et 2008 (2.165 millions d'euros)" sont constatées.

55.Posté par aliette le 04/04/2015 13:57
La statégie de communication en matière de promotion n'est pas du ressort de la CRC.Par contre a t'elle fait état du bilan de 2007 à 2010? qu'en est il? quelle est la difference entre les deux gouvernances tant en matière de gestion qu'en ce qui concerne la stratégie touristique? quelles sont les actions impulsées par l'ancienne gouvernance pour favoriser le développement du tourisme à la Réunion?autant de réponses que devraient nous apporter ce rapport de la CRC qui à mon sens aurait du faire état d'un audit de l'ancienne structure.

Le rapport en l'état stipule que la gestion est perfectible, c'est concevable et l'IRT est maintenant en possession d'un document qui lui sert d'appui pour se perfectionner.
La région a une compétence tourisme, elle en est le chef de file, il est normal qu'elle confie à l'IRT la promotion et la valorisation de la destination.Il a fallu parer aux crises requin et les mesures prises sont certes conséquentes mais nécessaires pour maintenir l'image et rayonner . Ces campagnes ont permis de s'ouvrir sur d'autres marchés en y apportant une visibilité réelle et concrète.
Ce rapport ne fustige pas l'IRT, il lui donne les clés pour une plus grande réusssite.Si la CRC avait emis deux rapports , l'un sur l'ancienne gouvernance et l'autre sur l'actuelle gouvernance , il en ressortirait que les efforts de l'IRT depuis 2010 sont en faveur du développement du tourisme à la Réunion.

54.Posté par Crc le 04/04/2015 13:55
Si le rapport concerne la période 2007/2008 à 2013, ceci pourrait être interressant à savoir !!

http://www.zinfos974.com/Interdiction-des-kits-mains-libres-au-volant_a83552.html

53.Posté par Mathieu le 04/04/2015 13:49 (depuis mobile)
Nous Réunionnais il faut ouvrir les yeux et soutenir l'IRT ! Paris i contrôle pas nous. Le boulot de l'IRT doit continuer !!!!! N'écoutez pas les détracteurs, vous faites du bon boulot

52.Posté par Daredevil le 04/04/2015 13:40
L' IRT : Incompétence Reconnue dans le Tourisme ... Pseudo institution qui embauche des vieilles gloires locales en manque de leurs reconnaissances passées , des gesn qui sont mis là car ils ont sans doute "rendu des services" aux décideurs locaux !! On dépense pour aller au festival de cannes ou on finance des soirées parisiennes ou on aime bien se faire prendre en photos avec les people bobos parisiens aprés quelle retombée ?? Il faudrait poser la question à ces memes people que l'on rince à grand frais pour savoir ou ils vont passer leurs vacances ???? Si les gens de l' RIT ne le savent pas , ils n'ont qu'à lire les magazines dit également peoples et si ils ne souhaitent pas , on va leurs donner la réponse . Ces people vont :à : l'ile Maurice , aux Seychelles , à Saint barth !! Et aujourdhui ce n'est pas mieux .. de toutes les facons , rien ne changera .. alors continuons et profitez bien !

51.Posté par josian le 04/04/2015 13:38
Ah enfin nous avons quand même des éléments de réponse qu'imaz presse a oublié de publier. Cela m'etonnait qu'on ne puisse bénéficier que des éléments de la CRC, celle ci ayant pour obligation de soumettre à l'IRT un droit de réponses et d'argumantation.Par ailleurs, il s'agit pour la CRC de pointer ce qui apparait perfectible sur la gestion et en aucun cas l'indicateur de fréquentation est à lier aux conclusions, sutout lorsque les parametres comme l'éloignement, ou le fait que l'IRT rassemble à la fois un CTR et un CDT , spécifité à prendre en compte, ou encore la gestion précédente qui dans ce cas est un indicateur de taille dans la mesure où il est déficitaire. Ce rapport est donc comme le dit M. VIRLOLEAU contestable.Alors avant de déblaterer sur la moitié des infos pondues sur le fil par imaz press, nous pouvons nous poser la question de savoir à qui profite ces articles, certainenement pas à l'inteêt général.

50.Posté par ha ha le 04/04/2015 13:37
Pour ceux qui se posent des questions :

une petite recherche sur le net .......

http://www.zinfos974.com/Pierre-Verges-a-creuse-un-trou-de-617-000-a-l-IRT-en-2-ans_a26055.html

Il y avait un déficit dans les caisses de l'IRT avant la mandature de Didier Robert !!

Est que la CRC en parle des années avant 2010 ?

Est-ce que le rapport dit qu'il y a un déficit maintenant ? NON
La CRC interpelle sur des choses alors que le déficit d'avant 2010 passe à la trappe !!!

Dans tous les articles que j'ai pu lire ces derniers jours contre l'IRT, je n'ai vu (à aucun moment) la CRC accusé l'IRT depuis 2010, avoir créer un déficit sous la présidence de Jacqueline Fareyrol.

49.Posté par L'Ardéchoise le 04/04/2015 13:28
31/32 )pour ne citer que ceux-là) , même combat !
Quand on veut augmenter le nombre de commentaires pour des raisons X ou Y avec de multiples pseudos, mieux vaut essayer de le faire avec brio...
C'est dingue, non ?
...........................

48.Posté par rody le 04/04/2015 13:23 (depuis mobile)
C est normal que l irt dépense dans la promotion c est sa mission

47.Posté par CRC le 04/04/2015 13:21
J'aimerais bien savoir la partie du rapport avant 2010 ?
Alors les journalistes, vous faites votre enquête pour le trouver ce rapport !!
Bizarremment, le rapport allait de 2007/2008 à 2013, et on nous sort que la partie ou le Président de région actuel est en mandature !!

Personne ne se pose la question de savoir ce qui a été fait ou dit avant !!!

46.Posté par marilou le 04/04/2015 13:19
J'aime bien, il se défend et il est beau...

45.Posté par lili le 04/04/2015 13:16
Ta bonne vision c'était de te pavaner avec ta famille dans les plus grands hôtels des iles vanilles et cela au frais du contribuable. (...). Même pas honte vraiment le pascal.

44.Posté par Oh ! Cousin le 04/04/2015 13:15
Oté couzin, encore un cousin ! Il faudra songer à un comité de salut public et revenir à 1789 pour ceux qui ne connaissent pas .

43.Posté par Concrètement les critiques vous auriez fait quoi ? le 04/04/2015 13:08
Concrètement les critiques vous auriez fait quoi de mieux ?

Tous une bande de troll qui n'apporte pas de solution. Quant au post 5 ! bravo nous comparons à Maurice est une brillante idée. réunionnaise réunionnais êtes vous prêt à perde votre sécurité sociale, votre smic, votre garantie d'emploi ? Je ne pense pas.

En tant qu'opérateur économique local, je ne peux pas me permettre de faire un publicité au delà de La Réunion, les coûts sont trop important. Nous avons là un organisme qui fait une publicité générale pour La Réunion, ce qui a des retombés pour nous tous. C'est le sens du partage.

Sur le nombre en baisse du tourisme. Oui la crise requin (accentuée par le fait que nos élus députés n'ont rien fait) a plombé notre économie, oui la crise mondiale aussi. Les professionnels locaux se sont-ils outré face au média qui nous descendent tous les jours ? La réponse est non.

Zot lé comme ti moineau, i attend tout i chap dans zot bec !

42.Posté par GIRONDIN le 04/04/2015 12:59 (depuis mobile)
........"Pascal Viroleau, qui rappelle que l’IRT s’appuie depuis 2004 sur un Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs ....le SRDTL..."

Je crois que tout est dit dans cette phrase....

41.Posté par CRC et marketing le 04/04/2015 12:44
Il est quand même dingue de voir des technocrates de l'ENA qui ne font que de la gestion publique, venir critiquer un métier qui n'est pas le leur : le marketing, la communication.

Qu'il vienne critiquer sur la gestion des fonds, j'entends, mais sur une stratégie de communication c'est dingue.


C'est comme ci le trader allait dire au flic comment faire son boulot !

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales