Faits-divers

Pas de braderie commerciale à Saint-Benoît en raison de violences


La braderie commerciale de Saint-Benoît, qui devait débuter ce vendredi, n'aura finalement pas lieu, en raison de violences.

Mercredi en fin d'après-midi, des personnes ont été blessées dans des échanges de coups devant l'Hôtel de Ville. Il s'agissait de bagarres entre sociétés de sécurité pour une question d'emplacement sur le marché forain.

Face à ces évènements, la municipalité bénédictine a décidé de fermer des commerces dans le centre-ville.

Sabrina Ramin, vice-présidente du Conseil départemental (canton St-Benoît 1), s'inquiète de cette flambée de violences dans la commune, mettant en cause la "passivité du maire".

Il y a quelques semaines, la fête Animaville avait été également interrompue à cause de violences.
Vendredi 6 Novembre 2015 - 12:43
.
Lu 2351 fois




1.Posté par moijedis le 06/11/2015 13:54
Dommage.

2.Posté par PHILIPPE le 06/11/2015 13:54
Alors Mr le maire, gros bras i fait peur à ou quoué ? Elle est où votre autorité.... si ou gagne pu, démissionne.

3.Posté par Nono le 06/11/2015 14:04
Des sociétés de "sécurité" qui fomentent l'insécurité, cherchez l'erreur.

4.Posté par Comment faire place nette le 06/11/2015 14:37
Voilà qui est une bonne chose de fait !

Je pense que dans certains cas, les politiques pourraient, devraient... devrai-je dire ! coordonner leurs actions tout en se dotant des instruments dont ils ont réellement besoin afin d'organiser leurs manifestation commerciales et festives dans de saines conditions. Mais pour ce faire ils devront pousser le gouvernement à réagir pour que incivilités, vols et agressions ne soient plus qu'un lointain souvenir !

À la condition expresse que toutes les communes, sans exception aucune, veuillent bien se mettre au diapason avant que la population au ras-le-bol limite s'en prenne elle-même, non plus aux institutions, mais bel et bien aux nuisibles fauteurs de troubles... et croyez-moi qu'ils en ont bien besoin ces ignobles individus !

5.Posté par Caffreman le 06/11/2015 14:46
C`est triste dêtre privé d`un evenement à cause de quelques uns qui vivent encore à l`époque du far west pour ne pas être plus méchant et dire "hommes des cavernes"...

6.Posté par marko le 06/11/2015 16:37
2 coups de poing et on parle "violences" ?
Ce qui s'est passé à la Plaine des Palmistes , lorsque le pseudo roitelet péi a envoyé ses gros bras d'allumette insulter , menacer une pauvre mère de famille , le directeur et le personnel enseignant pendant plus de 2 jours ... ça c'est de la "violence" ! la vraie violence du 1er magistrat contre le personnel de l'école primaire !
Cette violence gratuite sera sanctionnée ... des plaintes ont été déposées !

7.Posté par Pamphlétaire le 06/11/2015 16:53
J'ai trouvé un bel article sur le net datant de 2000 écrit par une personne qui connaissait et qui connait beaucoup de choses cachées ou tout au moins non répandues sur l'île en général et SAINT-BENOIT en particulier. Je vais copier une partie d' un article de 2000 avec des faits intéressants, très intéressants pour ceux qui les ignorent et un rappel pour ceux qui les ont oubliés car c'est le même maire actuel et de 1983 à 1999. Sur le lien, vous aurez l'article complet et je dis merci à "jir" auteur de l'article.

* On va fêter ça... Samedi dernier, Tampon, 20h30 salle municipale Baudemoulin, preuve que le takisme est une grande famille, Miss Bouclette anniversaire ses 50 ans. Le baron Fruteau de Laclos de Saint-Benoît et quelques camarades reconnaissants à la cause sont présents. Manquent à l'appel Michel Vergoz et tous les anti-bidep socialos du département, ce qui fait tout de même beaucoup de monde. Au menu, langoustes et pour faire passer les antennes, champagne, de la cuvée Frédéric Foucques...!

On vous passe les détails, les embrassades, les discours, c'est la vie et c'est privé. On vous dira simplement que Jo la Flûte, c'est-à-dire Georges André Hoarau , l'ex-bâtonnier de Saint-Pierre, comptait parmi la soixantaine d'invités. Et que c'est notre copain Moutoussamy, le restaurateur de la Région, le même qui vient de porter le pet à la police financière contre l'ADPE de Dominique Rivière et de Luc Guy Santoni, qui s'occupait de la boustifaille... Ah oui, à un moment Miss Bouclette a pleuré... On comprend ça.
.../...
* Justement, quand on parle de copinages... Un Bénédictin nous demande si Etienne Grech, le lieutenant-colonel retraité de la gendarmerie qui fait maintenant dans la police municipale du côté de la baronnie de Saint-Benoît, est le même qui jadis officia à Rivesaltes en tant que commandant d'un groupement de motards. "Sa même", comme dirait le capitaine Crochet qui s'y connaît en langues orientales.

On précisera au passage, histoire de charger le képi, que du temps du colon en question, une palanquée de motards s'étaient fait piquer à rançonner des automobilistes, façon attaques de diligences. Racket qui avait à l'époque fait grand bruit en France, dans le département et chez les pandores. Ça explique d'ailleurs aussi pourquoi Etienne Grech avait dû quitter le département des Pyrénées plus rapidement que prévu... et le képi sous le bras. Ce souvenir historique étant réalisé, notre petite info de samedi dernier concernant le retour du retraité aura au moins permis à quelques manants logeant sur les terres du baron de se rappeler le temps où le pandore en question avait en charge l'Est du département et notamment la baronnie de Saint-Benoît.

Il y en a une bien bonne qui revient assez souvent. Paraîtrait qu'Etienne roulait assez souvent et en uniforme dans la Porsche d'un certain Ti Guy zananas... une figure de Sainte-Rose, mi-figue mi-raisin. Ça prouve en tout cas que les goûts de luxe du gendarme ne datent pas d'aujourd'hui. Ce qui justifie les 18 000 F de retraite, les 34 000 F de salaire, la case-belle-de fonction qu'il a souhaitée proche de celle de Monsieur le Baron et une voiture de service. On en connaît dans le petit personnel communal qui vont aimer ces détails insignifiants...


* On reste dans le copinage, il y a des semaines comme ça où c'est beaucoup plus flagrant que d'autres. Vous n'êtes pas sans savoir, grâce à une campagne de presse orchestrée et pour le moins complaisante, bonjour l'immobilier du groupe CKC, que la Région de Paul Vergès va se mettre à faire dans le café et surtout à le financer... Et de nous rappeler l'histoire des petits grains bourbon, les meilleurs du monde, ça va de soi. Et de nous expliquer qu'on allait relancer la filière café. Paraîtrait même que des Japonais tombés par hasard dans une tasse de vieux café réunionnais seraient sur le coup. Et qu'un certain Charrier, l'un des spécialistes mondiaux du café, est dans l'île à renifler dans les sous-bois les plus vieux pieds du fameux bourbon pointu, lequel a fait la fortune de l'île et de ses habitants au...18e siècle. On rajoutera : et le malheur des esclaves, au cas où les cocos-planteurs l'auraient déjà oublié...

On vous passe sur les études du CIRAD qui remettent deux siècles plus tard les plants de café à leur juste place et l'avis des spécialistes, lesquels vous disent qu'il y aurait éventuellement un petit créneau façon touristes de passage au même titre que le samoussa pays. Quand on sait, depuis le passage de l'ancien ministre des DOM sur l'île, Jean-Jacques de Peretti, tout ce qu'a dû faire Victorine Taïlou pour arriver à caser ses samoussas, on tremble un peu pour la vertu de... Rieul Lebreton. Façon comme une autre de vous dire que cette histoire de café sent bon l'embrouille grillée. On vous explique.

En 1996, la SAFER prend possession de 165 hectares de terre en friche. Rieul Lebreton s'en goinfre 27 hectares, histoire, dit-il, de relancer la filière café à la Réunion. Michel Vergoz accuse la SAFER "d'avoir commis un faux"; quant à la CGPER, elle se demande comment Lebreton, qui n'est pas agriculteur, a pu obtenir ce terrain... On attend toujours la réponse. Le CIRAD de Montpellier s'en mêle, qui rigole et cloue au pilori le projet de Lebreton lequel, et à l'époque, fait aussi dans les boîtes de nuit...

En 99, Lebreton, devenu politiquement freedomien, autrement dit alimentaire notoire, dit ramasser sept tonnes de café, fait le beau, s'agite, annonce qu'il va torréfier sur place...


Je crois qu'il y en a pour tous les goûts : article à lire en entier.

8.Posté par gros bras en famille le 06/11/2015 17:45
socièté de sécuritè ? non non ! bandes rival plutot (gros bras ) ! c'est à st benoit donc c'est gros bras et point barre ! sa va se régler a coup de fusil comme d'hab'

9.Posté par 974 le 06/11/2015 17:47
974 en l'air

10.Posté par kld le 06/11/2015 17:58
la violence ...............nou lé "formidable" . hein ?

11.Posté par taboo le 06/11/2015 18:14 (depuis mobile)
Si le maire c'est pas fait son boulot il a rien n'a faire a se poste 😠

12.Posté par fredo974 le 06/11/2015 19:29
En tout cas les automobilistes qui ont mis jeudi soir 3/4 d'heure à traverser St Benoit à cause de cette connerie de fête commerciale remercient les gros bras de ne pas vivre ça toute une semaine.
Ce Maire est débile : les chantiers routiers et l'absence de réflexion sur la circulation dans sa ville ne lui suffisent pas , il faut qu'il trouve autre chose pour aggraver encore la vie des pauvres bénédictins qui doivent circuler dans cette ville asphyxiée!
Vivement les prochaines municipales qu'on le vire!!!!

13.Posté par @ Pamphlétaire le 07/11/2015 06:42
Pour votre info : les post au dessus de 5/6 ligne ne sont pas lus... alors les vôtres, aucune chance d'être parcourus.... moi, j'ai renoncé.

14.Posté par Condition sine qua non le 07/11/2015 10:01
Il est peut-être encore temps pour Didier Robert de revoir sa copie.
Pour autant, s'il veut vraiment être crédible et mettre toutes les chances de son côté afin de remporter l'ultime tour, il devra revoir la position de la dindaresque dinde gloutonne. En effet, si rien n'est fait pour contrer la dinde rapiang, déjà glougloute du conseil départemental, toutes les poules de la basse-cour Didier Robert, saoules de la voir glouglouter à tous les râteliers, vont finir par mettre les voiles et s'arrêter de glousser.

15.Posté par Dukon974 le 07/11/2015 13:03 (depuis mobile)
La Gangnant à la une !!!! Mdr ... Mais que fait le maire ?... Est il vivant au moins ?... St Benoit ville morte incapacité totale culturellement à donner de la joie au Benedictin !... Embouteillages ça oui zot y gagne faire !!! Mairie d incapables !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales