Social

Particuliers : le compte n'y est pas !


Particuliers : le compte n'y est pas !
Les professionnels de la route ont obtenu que la totalité des 2,5 millions de trop-perçu par la Région au titre de l'octroi de mer sur le carburant leur soit reversée sous forme d'une ristourne supplémentaire de 10 cts par litre de gasoil.
Mais le problème, c'est que ce trop-perçu n'appartient pas qu'aux professionnels. Il provient des ponctions de la Région sur l'ENSEMBLE du carburant vendu à la Réunion.
Récapitulons. En 2007, il a été consommé à la Réunion 120.000 tonnes de sans plomb, sur lesquels la Région a perçu 13,3291 euros par tranche de 100 litres. Et 333.000 tonnes de gasoil sur lesquels la Région n'a perçu que... 3,3933 euros par tranche de 100 litres.
Or, les professionnels ne consomment pratiquement pas de super, sur lequel la fiscalité est 3 fois plus forte, et qu'une partie du diesel, beaucoup moins taxée par l'octroi de mer!
Autrement dit, ce sont les automobilistes qui ont rempli une bonne partie de la cagnotte... qui a ensuite été redistribuée aux seuls professionnels!
Nous, pauvres particuliers, avons certes obtenu une baisse de 10 cts, mais cette baisse provient des seuls pétroliers. Mais où est notre quote-part des 2,5 millions d'euros prélevés par la Région au titre de l'octroi de mer du fait de l'augmentation inespérée (et donc non budgétée) du prix du baril, et à laquelle nous avons plus participé que les professionnels?
Mercredi 12 Novembre 2008 - 13:50
Pierrot Dupuy
Lu 1002 fois




1.Posté par etjosedire le 12/11/2008 16:43
M. Pierrot DUPUY, je souscris pleinement à votre analyse. Mais je vois déjà venir les objections :
- les particuliers n’ont rien demandé. Donc « on » ne leur donne RIEN,
- les transporteurs agissent comme des répartiteurs de marchandises de toutes sortes, donc leur activité bénéficie à tous les réunionnais, motorisés ou pas,
- les automobilistes empruntent le lieu ( les routes) de travail des transporteurs. Tout donc pour les forçats de la route, rien pour ceux qui ne sont censés que passer.
Ce qui est le plus inquiétant c’est la grosse colère des pétroliers qui préviennent pratiquement que la révision des prix des carburants de décembre a déjà eu lieu. Et là se trouve le problème, car la dégringolade du prix du baril de brut sur le marché international a suivi une courbe à forte pente, alors que la baisse de 10 CTS de ce jour, même en intégrant les TIPP, FIRT… a infléchi la courbe de baisse de prix suivant une pente plus que douce. Vous verrez que les pétroliers tenteront de faire croire en décembre que le compte y est pour les usagers. Que voulez vous le monopole sur le plan international amène toutes les dérives possibles. Quand on facture à soi même suivant le système des sociétés gigognes, des holding… on a vite fait d’évader les marges réelles ailleurs que dans les comptes de la SRPP. Cette partie de marge évadée se retrouvant dans le prix facturé à la SRPP va subir la taxation locale pour le bonheur de Tipierre et compagnie, et va donc justifier les prix élevés de revente. Une autre curiosité. Pensez vous que la ville du PORT existerait encore si le Taux d’évaporation retenue par ces messieurs reflétait la réalité ? Il y a quelques années un ami bien placé pour en parler m’avait annoncé 20 %. En d’autres termes quand 100 litres de carburant quittent les cales du navire accosté face aux silos de la CRIC au Port Ouest, seuls 80 litres arrivent dans les cuves de stockage. 20 litres sont censés s’être évaporés durant le transfert dans des tuyaux a priori bien étanches. Vu les volumes importés, et vu l’inflammabilité du carburant, la ville du Port aurait du être rayée de la carte depuis longtemps. Cette évaporation enrichit plus d’un.
Quand on pense que ESSO a abandonné la Réunion, car le volume annuel vendu à la Réunion représente 3 H de vente pour une ville comme New York ! Si les mêmes dérives s’observent ailleurs, alors ne nous étonnons plus qu’un BUSH du Texas (patrie de JR de Dallas à l’univers impitoyable) transforme l’Irak en champ de bataille et que tous les pays producteurs de l’or noir ne voient pas leur population aussi prospère que ceux qui viennent exploiter leur richesse : Birmanie, Cameroun, bientôt Madagascar… Heureusement que si l’on fouille trop profondément à la Réunion, il n’y a qu’un volcan pour nous péter à la figure !!!! Imaginez que si nous avions du pétrole, le Cheik Paul VERGÉS en tenue de bédouin….

2.Posté par BEB-RINT le 12/11/2008 17:10
Tout a fait juste!!!

3.Posté par Elie LEBRETON le 12/11/2008 17:15
Bonjour Pierrot il y a au moins une chose que tu n'as pas précisé les Droits de Douanes à qui profite t-il certes ce n'est pas grand mais 1.91% cela fait du 0.027238€ par litre de sans plomb acheté.

4.Posté par cris974 le 12/11/2008 17:17
Pour les 10cts que vous avez obtenus en plus , Monsieur MONGIN et les transporteurs vous dites MERCI QUI ! Pas la région, car comme le dit Pierrot ce sont nos économies que vous nous "baisez" !
Et si demain, nous les automobilistes nous décidions de bloquer tous les camions au sortir des chantiers ! Seriez-vous avec nous ?

5.Posté par cris974 le 12/11/2008 17:36
Il y a quelques années (années 80) j'avais un très bon copain qui était n° 2 chez un groupe pétrolier qui s'était affranchi du dictat de la SRPP pour la raison que le comportement de la SRPP s'apparenté à du racket . La SRPP a le monopole de la réception et de la répartition par compagnie. Cela se faisant par ordinateur elle gagne des millions d'euros sans voir la moindre goutte de pétrole, rien qu'en faisant de la gestion. Elle est pas belle la vie à la SRPP. Toutes les charges (stockage, déchargement, livraison, sécurité etc ) sont payées par ceux qui viennent s'approvisionner...........à la SRPP . En métropole cela est différent chaque compagnie pétrolière a son terminal et gère elle même les flux. A quand la nationalisation de la SRPP ?

6.Posté par boyer le 12/11/2008 18:39
Je trouve intéressant le commentaire N°1 a propos des filieres gigognes, qui confirmerait qu'il serait temps de remplacer la SRPP par une regie regionale.(C'est d'ailleur Mr Flop et nicolas de launay de la perriere qui nous rappellent sans cesse et à juste titre, que cela est écrit dans le préambule de la constitution).

Cela dit sur le communiqué de la prefecture du 3 octobre on lit:

sans plomb gazole

Prix d’achat de 100 litres 55.423€ 64.997€
Fret 1.812 2.028
Prix des produits arrivés Réunion 57.9524 67.8650


Prix de vente maximal au 6 Octobre 2008 154.0000 125.0000

(ca fait deja 2/3 du prix reparti à la reunion). Il reste donc a savoir si c'est coherent avec les cours du baril et du dollar en aout , a moins qu'il ne s'est agit des cours en septembre...

7.Posté par Total le 12/11/2008 19:11
Les pétroliers sont en train de préparer la vaseline : "Il n'y aura pas de miracle en décembre."

8.Posté par Devane Christopher le 12/11/2008 20:01
vous avez lit dans mes pensées...

9.Posté par Chabouc le 12/11/2008 20:05
Rien à ajouter sur l'article et les commentaires sinon dire à Total (N° 7) qu'il n'y aura pas de vaseline, ça va se faire à sec !

10.Posté par CORIMA le 12/11/2008 21:32
Il me semble que c'est le principe de l'impôt.
Les sommes versées par les contribuables sous forme d'impôts et taxes ne sont pas, ou parfois que très partiellement reversées au bénéfice de ceux qui payent leurs impôts! ( RMI, frais de représentation des ministères par exemple, voitures de fonctions des élus ou fonctionnaires, primes accordées à certains etc...) Je ne vois pas la différence avec l'attribution de ces taxes supplémentaires perçues et attribuées aux seuls transporteurs!

Par contre je ne comprends pas pourquoi personne ne parle du problème principal: la réorganisation de la profession. Si tous les transporteurs appliquaient la loi en facturant l'augmentation du prix du carburant aux donneurs d'ordre, ils n'auraient pas de problèmes!
Seulement pour avoir le marché certain ne le font pas, et les donneurs d'ordre en profitent en refusant ce surplus de facturation. Résultat ils cherchent ailleurs ce financement et tout le monde est dans la panade...

11.Posté par denis le 12/11/2008 22:48
Une idée merveilleuse pour les transporteurs : bloquer les routes pour éjecter les voitures ; ca les gene, ca fait des bouchons !

12.Posté par fabienne couapel sauret le 13/11/2008 07:28
Et oui Pierrot, seuls les prétroliers sur la demande du Prefet ont laché un peu de leur cagnotte en faveur de tous les Réunionnais, alors que la Région a préféré privilégier les seuls transporteurs et a refusé de faire droit à la revendication de la population.
Lorsque Pierre Verges annonce qu'il a mesuré les dangers d'une revendication catégorielle reprise par la population, il pense pouvoir museler les premiers pour faire taire la seconde.
Il n'a rien compris, une fois de plus, et son incompétence devient notoire.
J'espère que la délégation, composée d'inspecteurs des finances, chargée de faire la lumière sur la composition du prix des carburants sera à la hauteur des espérances de la population et qu'enfin l'opacité qui règne sonnera la fin de règne.

13.Posté par CREOTAS le 13/11/2008 21:51
Il s'agit là d'arguties financières: le vrai problème est que ce mouvement avait pour origine d'autres problèmes (mauvaise gestion, investissements hasardeux en camions, ententes avec les donnneurs d'ordre, concurrence sauvage de transporteurs entre eux, sous traitants non déclarés parfois...) que le prix du carburant.

Qui sait si des promesses verbales entre Région et transporteurs quant aux grands travaux n'avaient pas été hâtivement faites (d'où des investissements hâtifs...) , et si certains transporteurs ne sont pas des "roses" ou "rouges" déçus ?

Et la ristourne de 20 cts est une aide fiscale pour compenser les conséquences financières de ces problèmes des principales et grosses entreprises de transport.

Quant à la Région, vu les hausses de prix des marchés (grands projets) et matières premières, sa politique: ne rien donner pour financer les grands travaux...

Alors le problème des 2,5 millions d''euros ... on ergote, on ergote!

De toute façon, le gateau a été distribué, et basta! Y'a plus rien à voir, circulez!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales