Société

Particulier cherche employé de maison : Le secteur se structure à la Réunion

Les prestations de services à domicile explosent. C'est pour prendre la mesure de cet envol que la Fédération des particuliers employeurs de France, la FEPEM, s'est installée à la Réunion voilà un an et demi. Une première, tous Dom-Tom confondus.


Le centre de la FEPEM a ouvert en milieu d'année à Saint-Paul. Ici Anne-Sophie Dechet
Le centre de la FEPEM a ouvert en milieu d'année à Saint-Paul. Ici Anne-Sophie Dechet
Le chiffre est impressionnant : 3,6 millions de particuliers ont la casquette d'employeurs en France métropolitaine. A la Réunion, les chiffres restent timides mais le schéma est de plus en plus utilisé. Une structuration qui tente aussi par la même occasion de juguler le travail non déclaré.

"Aujourd'hui, "nous avons un peu plus de 25.000 personnes qui utilisent le dispositif à la Réunion. Parmi elles, il y a 14.200 employeurs*", affirme Anne-Sophie Dechet, chargée de développement territorial de la FEPEM.

Après quelques discussions qui auraient amené la FEPEM à s'installer comme beaucoup d'entreprises sur le chef-lieu, le siège a finalement posé ses valises sur la chaussée royale à Saint-Paul.

"On défend les emplois familiaux"

Il y avait presque urgence. Le secteur bouillonne. Le domaine des prestations de services est représenté à 80% par les particuliers. Derrière, les entreprises mandataires de collectivités publiques, par exemple, se partagent les miettes (20%).

Le concept de petit boulot, qui a toujours existé mais qui n'était pas structuré légalement, permet en effet à tout un chacun d'employer quelqu'un pour son ménage, le jardinage, la garde d'enfant ou encore l'aide à la personne âgée ou handicapée. Un pan entier de l'économie jusque-là en proie à un certain désintérêt. "On défend les emplois familiaux", répond la responsable. La proximité est en effet le maître mot d'un tel dispositif.

La FEPEM, qui se veut être l'interlocuteur des particuliers voulant s'inscrire dans ce cadre légal, amène à cette forme d'emploi un accompagnement au-delà de la prestation pure et dure. "Nous offrons une politique de formation. Bien sûr, pour les personnes concernées, il s'agit plus d'une mise en pratique que de théorique". Toujours est-il que l'accompagnement dans un tel dispositif permet à nombre de personnes de s'inscrire dans une démarche qualifiante. "Une manière de valoriser l'emploi", admet Anne-Sophie Dechet.

Dissuader aussi le travail au noir

Ainsi, des titres diplômants d'"employé familial", d'"assistant familial" ou de "garde d'enfant" peuvent être délivrés après un parcours de dizaines d'heures à suivre par l'employé. Seuls les préjugés sur la valeur de ces titres restent à combattre admet la chargée de développement. Dans leur même local de la Chaussée royale à Saint-Paul, Nathalie Gaillard-Duchamp s'occupe plus précisément du centre-ressources, en lien étroit avec Pôle emploi et AGEFOS PME avec lesquels la FEPEM collabore désormais. Objectif : faire se rencontrer plus facilement des particuliers employeurs à des personnes prêtes à s'investir dans des tâches ménagères ou de garde de personnes.  

Pour l'employeur, l'inscription dans un tel dispositif est aussi lié à un avantage fiscal non négligeable. "Le particulier employeur peut déduire 50% des sommes versées à son employé sur sa prochaine déclaration des revenus". Contrairement à la métropole, c'est la CGSS qui pilote ce volet fiscal à la Réunion. Mécaniquement, la CGSS délivre une attestation fiscale à déduire de l'avis d'imposition N+1. De quoi donner un sérieux coup de fouet à un dispositif qui s'inscrit aussi en faux contre le travail au noir. "Si ça n'existait pas, ce ne serait pas un emploi condamné mais bien deux", ajoute Anne-Sophie Dechet, faisant allusion au crédit d'impôt dont bénéficie le dispositif très incitatif.

*chiffres du dernier comité de pilotage des services à la personne du 10 mai 2011 présidé par l'Etat

Accueil et infos :
237ter - Bat 1 - Chaussée royale 97460 Saint-Paul
www.centreressources.com
horaires d'ouverture :
Du lundi au vendredi : 8h15-12h15/13h15-16h15
0262 44 06 62 / 0692 70 37 75
N°Azur 0 810 109 109 de 12h à 20h (prix d'un appel local depuis un poste fixe)
Mardi 6 Décembre 2011 - 08:00
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2472 fois




1.Posté par citoyen payeur le 06/12/2011 08:23
Ne pavanez pas trop vite, ce que vous exposez comme une révolution de développement d'emploi existe depuis plus de 10 ans et les avantages pour les employeurs ont été réduits depuis : trop cher pour l'ETAT, les particuliers optent davantage pour le travail au noir. La création ou plutôt l'installation de la FEPEM à la REUNION signifie quoi? probablement l'obligation de convention collective qui remplacera celle désuète qui existait chez nous...et l'impact alors : une activité plus chère qui séduira encore moins ces employeurs. VOUS SAVEZ LA RAISON QUI A PROVOQUE LA MORT DE L'ARAST, LE FINANCEUR PUBLIC : LE CONSEIL GENERAL QUI A REJETE LA CONVENTION COLLECTIVE "UNA" CAR TROP CHERE ET ELLE ETAIT APPLIQUE DANS CETTE ASSOCIATION. Ce qui signifie que ce n'est pas nécessaire de former et "diplômer" cette catégorie professionnelle qui est femme de ménage à la base car le financement ne répond pas; donc l'intérêt de la FEPEM: nul et non avenu, d'autant plus que l'inspection du travail n'a pas compétence pour intervenir chez le particulier pour un quelconque contrôle et aucun organisme est habilité à imposer à la collectivité l'obligation de respecter un tarif en rapport avec le coût réel, tel celui qui est en vigueur pour les ressortissants de la la CGSS et la CAF.L'autre aspect d'une démagogie: on impose aux associations un agrément dit de qualité pour intervenir chez le bénéficiaire et néanmoins celui-là peut employer un membre de sa famille : fils, fille nièce etc sans qu'une vérification de compétence soit établie. La FEPEM, encore une activité tertiaire qui grèvera les finances inutilement. en prélèvant des taxes supplémentaires.

2.Posté par kaloupillé le 06/12/2011 14:13
Le Souvenir de L' A.R.A.S.T. est encore gravé dans le cerveau des Citoyens Réunionnais et cela a fait beaucoup de Dégâts auprès des personnes Âgés et Handicapées et Nassimah DINDAR étaient la seule Responsable de ce Désastre aujourd'hui Anne - Sophie DECHET dépose sa valise sur la Chaussé Royale à St Paul en disant qu'elle va apporter une vie meilleur aux Réunionnais ( c'est pur MENSONGE ) Car la F.E.P.E.M. - Bretagne au 10 Place du Maréchal Juin ( 35 000 Rennes ) savent très bien que Jusqu'au 4 Décembre 2010 les Particuliers Employeurs Bénéficient d' Exonérations de Charges pour l' embauche des Salariés dans le Secteur de l' aide à Domicile mais le SENAT - Français en a décidé autrement puisqu'il souhaite la SUPPRESSION de ces CHARGES cette mesure est Adoptée depuis le 4 Décembre 2010 et la F.E.P.E.M. estime que cette suppression des exonérations de charges Sociales va Augmenter des tarifs pratiques à 12 % et va toucher tous les services et menacer certains EMPLOIS qui seront diminués et le nombre de travailleurs non reconnus pourraient évoluer petit à petit qui serait une conséquence directe de la Suppression des exonérations et les salaires du service à la personne serait donc le 1 er à subir cette réforme et L' I.P.S.O.S. a fait savoir une étude sur ses conséquences et 42 % des personnes vont réduire le temps de travail de leur salarié et plus de 37 % des Français vont cessé de Déclarer ou vont simplement ne plus embaucher des professionnels des services à la personnes et 60 % des parents pensent diminuer leur temps concentré au travail pour éviter d' employer une garde d' enfants à domicile cette mesure met en cause les services àla personne car 12 % de hausse peut être une ENORME augmentation pour certaines personnes qui n'ont pas des Revenus MICROBOLANTS comme les personnes agées et handicaps sur l'ile de la Réunion à Méditer sur tous les LOIS qui nous pondent SARKOSY en ce moment ( il y QA
il y a QA.............

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales