Moto

Partage de la route

Mercredi 30 Mai 2012 - 19:00

Bonne initiative que celle de la Sécurité Routière, Monsieur Moto, la FFMC (Fédération Française des Motards en Colère) et le Moto Club Harmony. De fait il s'agit de sensibiliser les enseignants du permis B et les futurs conducteurs d'automobiles au partage de la route avec les deux roues motorisées. Vous trouverez ci dessous les renseignements pour participer à cette journée du 23 juin prochain ainsi que la nouvelle campagne de la Sécurité Routière à destination des motards et/ou des deux roues motorisées.


Partage de la route

Partage de la route

Madame, Monsieur,

Veuillez trouver ci-dessous, sous embargo jusqu’au mercredi 23 mai 2012

12 heures, tous les détails de la nouvelle campagne que lancera la Sécurité routière

le jeudi 24 mai à destination des motards.

« À moto, le plus grand danger, c’est de penser qu’il n’y en a pas »

Le nouveau film de la Sécurité routière bouscule les idées reçues

pour faire baisser la mortalité des motards

(772 morts en 2011, +10%).

À moto, ce n’est pas ce que vous croyez : la majorité des accidents mortels a lieu,

non pas en ville par temps de pluie, mais en rase campagne, sur route sèche, par

beau temps.

À partir du jeudi 24 mai et jusqu’au dimanche 11 novembre 2012, le film « À moto, le

plus grand danger, c’est de penser qu’il n’y en a pas » sera diffusé à la télévision et

sur Internet pour expliquer et rétablir la réalité de l’accidentalité des motocyclistes :

À moto, 2 accidents mortels sur 3 ont lieu en rase campagne,

dans 7 cas sur 10 en plein jour,

dans 8 cas sur 10 par beau temps.

Sur ses gardes en ville…

L’action de ce film se déroule en agglomération, puis à la campagne. Dans les rues

d’un centre-ville, la caméra accompagne un motard et montre les dangers qui

peuvent surgir à chaque instant : la portière d’une voiture en stationnement qui

s’ouvre brusquement devant sa roue, l’obligeant à un évitement dangereux pour

contourner l’obstacle ; le piéton qui traverse sans regarder, casque aux oreilles, ou le

refus de priorité, le contraignant à un freinage d’urgence ; la voiture qui serre à

gauche sans clignotant, le forçant à une délicate manoeuvre d’esquive. Une

anticipation et une attention extrêmes permettent au motard de déjouer tous ces

pièges mais…

…trop confiant à la campagne.

À la campagne, une fois dégagé du trafic, de jour, sur une belle route sèche, le

motard a tendance à changer de comportement. La caméra montre le motard que

l’on a suivi en ville roulant cette fois sur une petite route au milieu des champs.

Soudain, le voilà qui abaisse sa visière et met les gaz dans un rugissement. La

machine accélère, disparaît derrière un bosquet, tandis que retentit le fracas de

l’accident.

En confrontant la responsabilité des autres usagers de la route et celle des motards

eux-mêmes dans les accidents mortels de la circulation, le film transpose la réalité

des chiffres.

Le dispositif de la campagne

·  Un film « À moto, le plus grand danger, c’est de penser qu’il n’y en a

pas. »

Retrouvez le film TV (35 secondes) en cliquant sur le lien suivant :

https://sharing.oodrive.com/easyshare/fwd/link=9yQYfx1M5PzsAyo.Z8VALD

Retrouvez le film Web (60 secondes) en cliquant sur le lien suivant :

http://sharing.oodrive.com/easyshare/fwd/link=NMRZw53lGpjpVXSeYbhOeC

Le film sera diffusé du jeudi 24 mai au dimanche 11 novembre 2012 à la télévision

et sur Internet (TF1, Eurosport, France 2 /France 3, M6, Canal+, Sport+, Canal+

Sport, Infosport, Equipe TV, Motors TV, NT1, Ab Moteurs, Mens’Up TV), notamment

lors des retransmissions des Grands Prix moto, et sur la chaîne Sécurité routière de

Youtube.

Le « making off » du film sera disponible également en ligne, avec notamment

l’interview du réalisateur Tom Kan, et des cascadeurs du film, Michel Julienne et

Christophe Roblin, tous motards émérites.

·  Une annonce dans la presse spécialisée « Arsouiller »

Visualisez l’annonce :

http://sharing.oodrive.com/easyshare/fwd/link=iE3Oe5bHO1EBX3v18UcjMB

Le verbe « arsouiller », qui signifie en langage motard « mettre les gaz », notamment

en face d’une belle route dégagée, est associé à un message de sécurité routière.

Cette affiche sera diffusée de mai à juillet 2012 dans différents titres de la presse

spécialisée.

·  Une longue vue pour visionner le film à la Bastille

Dans ce lieu traditionnel de rassemblement des motards, la Sécurité routière

propose, à partir du mercredi 23 mai, de visionner le film diffusé à la télévision. Un

chemin de panneaux d’affichage, rappelant les dangers qui guettent le motocycliste

en ville, aboutit à une longue vue. En y jetant un oeil, chacun pourra découvrir qu’« À

moto, le plus grand danger, c’est de penser qu’il n’y en a pas ».

Cette animation se déplacera en France sur les grands rassemblements sportifs

motards.

Pour plus d’informations :

Youtube/securiteroutiere

Contacts presse Sécurité routière :

Jean-Noël Fournier 01 40 81 78 84 / 06 87 67 56 40

Alexandra Thérizol 01 40 81 80 75 / 06 75 19 83 90

Axel Thiro
Lu 2283 fois



1.Posté par montrez l'exemple mr les motards le 31/05/2012 06:22

vous savez qu'il est interdit de doubler par la droite et vous le faite tous les jours.
vous savez qu'il est interdit de faire un doigt d'honneur quand l'automobiliste ne vous laisse pas passer
vous savez que vous engins sont hors normes: pot d'échapement et bruit

vous savez que vous allez bientot devoir porter un joli gillet jaune car quand vous arrivez a 150km sur la route des tamarins on ne vous voit pas dans le retrovisseur

2.Posté par motard le 31/05/2012 08:20 (depuis mobile)

Très bien pour sensibiliser les motards aux dangers. C'est vrai que les autorités estiment sans doute que les pilotes de cyclo sont trop grisés par la fumée (...d'échappement) et leur casque(...audio) sur la tête pour en faire à leur intention...

3.Posté par @montrez l'exemple mr les motards le 31/05/2012 08:31

Je suis motard moi même et aussi automobiliste et des arguments sont vrai. Il est vrai que bcp de motard prenne comme acquis la remonté de fil si une voiture ne les laisse pas passer sa les enerve moi aussi mais c'est pas pour autant que moi perso je vais faire un doigt d'exclamation.
Ensuite je t'assure le gillet jaune ne sert a rien même si j'arrive a haute vitesse mais il est dangereux pour le motard même et cela même a basse vitesse.
Il faut juste partager la route, une remonté de fil on est derriére la voiture un pti appel de phare et si celle ci peut vous laisser passé c'est sympa sinon ben on doit attendre.
La vitesse les voiture aussi déboule a 150km donc la c'est la betise humaine
Gillet jaune ne sert a rien, mais le port obligatoire de blouson et gants (déjà) serai plus efficace

4.Posté par Motard le 31/05/2012 08:51

oui il est interdit de doubler par la droite , oui mais savez vous automobiliste que la voie de gauche n'est pas une voie de circulation mais seulement une voie de depassement
alors revenez à droite dès que possible !

pour les doigts d'honneur la réciproque existe !

malgre nos échappements vous nous entendez toujours pas arrivé ! malgré le phare toujours allumé ! et vous pensez que le gilet jaune est la SOLUTION ?

5.Posté par Pipangaye le 31/05/2012 16:20

Je confirme même si tout est dit dans le Post 4 de Motard. En effet les doigts d'honneur d'automobilistes existent aussi, plus qu'on ne le croit, et sans leur avoir rien fait de mal. La derniére en date à laquelle j'ai eu droit c'était d'une "DAME" (mérite t-elle d'ailleurs qu'on la qualifie de dame? ) juste avant de passer sous le premier tunnel du Viaduc de Saint-Paul dans le sens Nord Sud alors que je roulais à 90 km/h, le plus tranquillement possible et alors qu'elle était sur la voie des véhicules lents et moi sur la voie juste à coté, elle m'a fait ce doigt fort sympathique, qui m'a totalement surpris car là vraiment je ne m'y attendais pas et qu'elle n'avait strictement aucune raison de le faire !! J'ai hésité mais j'ai préféré ne pas réagir et de tracer ma route ! C'était sans doute de la jalousie ou de l'envie mais ma parole elle n'a qu'à s'en prendre à elle même si elle roulait dans une polo !!!

6.Posté par VIEUX MOTARD le 20/06/2012 21:04

Des bons et des cons, cela existe sur quatre roues et sur deux roues. Ne pas faire une généralité du comportement de certains.
Ce qui est certain, c'est que les automobilistes font plus attention que dans les années 60/70, lorsque je commençais à faire de la moto. A l'époque, il était très très rare qu'un motard double à gauche. Les voitures (sauf de très rares exeptions allemandes) ne possédaient pas de rétroviseurs à droite. Déja à l'époque, il était rare de voir les conducteurs utilisé le rétro gauche, alors doubler à droite relevait de la "roulette russe".
Il serait également bon de ne plus entendre dans la bouche de certains, dont le représentant de la FFMC, "dénoncer" les routes "dangereuses" ! ! ! Depuis quand une route est dangereuse? Elle ne bouge pas (sauf gros séisme), elle ne refuse pas les priorités, ne grille pas les feux rouges, ne boit pas d'alcool. En quoi est elle dangereuse? Faire passer le message que la route est dangereuse par contre l'est. C'est envoyer le message que l'on est pas obligé de rester sur ses gardes, cela est dangereux. Un conducteur et à plus forte raison un motard, doit toujours rester sur ses gardes. Quand j'ai passé mon permis il y à très longtemps, la règle de base était de toujours rester maitre de son véhicule, d'adapter sa vitesse aux conditions. Ralentir quand la visibilité baisse (nuit brouillard pluie neige etc), quand la chaussée se dégrade ( seul un crétin roule sans ralentir dans nids de poules) trous gravillons traces de gas oil etc etc. Ralentir voire s'arrêter quand cela deviens trop dangereux, neige verglas fatigue. A ce que je sache, on apprend toujours à rester maitre de sa conduite et à anticiper.
Faire croire que la route est idéale (sans trous, gravillons, gas oil) et que dans le cas contraire en cas d'accident on n'est pas responsable est CRI MI NEL ! ! !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 7 Janvier 2014 - 16:54 La galette des motards

Samedi 30 Novembre 2013 - 16:54 FFMC, mise au point et recentrage