Société

[Paroles de Réunionnaises] - Gélita Hoareau

À l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes célébrée le 8 mars, Zinfos974 publie un portrait de femme par jour. Chaque année, cette date met les projecteurs sur la cause des femmes. Pourquoi la cause des femmes ? Parce que le 8 mars : c’est la journée internationale des droits des femmes et non… la fête de la femme, la journée de la femme ou autres raccourcis inimaginables et incorrects… La journée internationale des droits des femmes existera jusqu’au jour où l’homme et la femme marcheront l’un à côté de l’autre La journée internationale des droits des femmes est une journée pour rappeler qu’au-delà de l’apparence physique : l’esprit n’a pas de sexe ! c’est pour cela qu’il est temps que les femmes aient la place qu’elles méritent au boulot, à la maison, dans l’espace public et même ailleurs.


[Paroles de Réunionnaises] - Gélita Hoareau
GELITA HOAREAU – Présidente de l’Association Autisme Bel Avenir

Avant de s’investir pleinement au sein de l’association Autisme Bel Avenir (ABA) Gélita Hoareau a cumulé différents mandats : conseillère municipale, générale et sénatrice jusqu’en 2011. Aujourd’hui, ses préoccupations concernent l’accueil des enfants autistes au centre médico-social de Saint-Louis. Une structure que Gélita Hoarau a développée avec les parents d’enfants atteints d’autisme depuis 2010.

Quelle est votre définition du mot féministe ?

Être féministe, c’est lutter pour le respect de la femme, dans toute l'acception du terme : respect de ses droits, respect de sa dignité sans pour autant se refermer sur soi. Le combat pour la cause des femmes concerne tout le genre humain aussi bien les femmes que les hommes.

L’expression « L’égalité réelle » résonne quoi pour vous ?

L’égalité réelle c’est d’abord gagner le combat que je viens d’évoquer. Un budget supplémentaire n’est pas nécessaire. C’est une lutte permanente : sur le plan économique, social, culturel et politique. L’émancipation et l’épanouissement des peuples, de tous les peuples dont celui de La Réunion, le respect et la protection de la planète passent par un combat quotidien.

Quelles missions il vous reste à mener auprès de Paul Vergès ?

Le mandat parlementaire s’achève. Paul Vergès a décidé de mener sa mission à terme. Une décision que je respecte. Personnellement, je continue, à mon niveau, à militer, comme je peux, pour le bien-être de la population réunionnaise qui en a tant besoin dans tous les compartiments de sa composition. D’ailleurs, l’association Autisme Bel Avenir est une manière d’accompagner les personnes en difficulté dans leur quotidien. Les enfants autistes sont une composante de la société réunionnaise. Des solutions d’accompagnements basées sur l’analyse appliquée du comportement est une méthode qui a trouvé sa place aux Etats-Unis et en Europe depuis plusieurs décennies. Des enfants (plus d’une dizaine) sont accueillis régulièrement. Lorsque les parents ont pleinement conscience de la méthode, ils laissent la place à d’autres parents. Par ailleurs, nous avons sensibilisé les professionnels mauriciens ainsi que les partenaires de l’école.

Quels conseils donneriez-vous à une jeune femme réunionnaise, qui souhaite s’investir tout comme vous dans la chose publique : les qualités à avoir, les choses à faire ou ne pas faire….

Ce serait bien présomptueux de ma part de donner des conseils à qui que ce soit. Je dirais tout simplement aux jeunes femmes et à toutes les autres : si vous considérez que ce monde va mal : "engagez-vous, dans quelque domaine que ce soit : sociétal, culturel, environnemental, politique. Vous le ferez pour vous, mais aussi pour les autres". Cela suppose de cultiver des qualités essentielles qu’on a toutes et tous en soi : la générosité, la compassion.

Quelle est la femme que vous admirez ? Ici ou ailleurs, du passé ou d’aujourd’hui ?

Elles sont nombreuses. Ne citer que l’une d’entre elles est pour moi un exercice difficile. Si je le fais, je regretterai aussitôt de ne pas avoir cité une autre. Mes pensées vont vers ces femmes seules qui élèvent leurs enfants dans la dignité. Qu’elles aient un travail ou pas, il faut faire vivre la famille, s’occuper de tout. Je pense aussi à toutes ces femmes écrasées par la misère, à toutes ces femmes battues, humiliées, torturées parce qu’elles sont femmes. Aussi à ces mères qui voient leurs enfants, leurs frères, leurs compagnons mourir innocemment sous des balles, mais qui trouvent quand même la volonté, le courage et la joie de sourire à la vie pour continuer.

Dans vos moments de détente, vous êtes plutôt : lecture, peinture, télévision, sports….

J’ai beaucoup de plaisir à cuisiner sainement pour ma famille et mes petits-enfants. Je porte une attention particulière à la provenance des produits. Mes besoins ne sont pas ceux proposés par la grande distribution, mais par les producteurs locaux. Du côté de la lecture, en ce moment, j’ai une préférence pour les ouvrages rédigés par Eckart Tollé et Pierre Rabhi. J’essaie de découvrir et comprendre leur approche personnelle de l’existence. Et il y a mon jardin, qui est un lieu de refuge pour mon bien-être : j’ai fait pousser des aromates, des légumes bio sans oublier des orchidées. Être proche de la nature, c’est essentiel pour me ressourcer et me détendre.
Vendredi 4 Mars 2016 - 15:47
Gilette Aho
Lu 3469 fois




1.Posté par femmes pour toujours le 04/03/2016 16:02
Oh ! Femmes en double E !
HumiliEEs,
ViolentEEs,
AgressEEs,
LapidEEs,
VoilEEs,
RenvoyEEs,
VitriolEEs,
ViolEEs,

Conserve ton E pour
ton identitE,
ta dignitE,
ta sensualitE,
ta féminitE,
ta beautE,
et ta libertE.

Aujourd'hui est ta journEE !
Vive le 8 mars

2.Posté par cimendef le 04/03/2016 17:35 (depuis mobile)
Notre pote Paul conserve son mandat de sénateur et ses juteuses indemnités.

3.Posté par dommage le 04/03/2016 20:14
N'a pas osé s'affirmer face à Popaul. A été jusqu'à se renier pour ne pas déplaire à son chef.
D'autres femmes à la Réunion ont plus de courage !

4.Posté par L'Ardéchoise le 04/03/2016 21:07
A 1 : mais aussi
AimEE
AppréciEE
CalinEE
ChoyEE
FêtEE
GâtEE
HonorEE
LouEE
RemerciEE
...
Elle conserve son simple E pour
l'égalitE
la fraternitE
la gaietE
la sensibilitE...
Garante de la natalitE, elle est pleine de qualitEs !

Bon, on a un peu d'avance, zordi c'est le 4.
Mais autant s'entraîner !

5.Posté par miro le 04/03/2016 21:16
Oté, madame Gélita ... ou crois pas que le grand timonier la mette à ou, une mauvaise claque dans le coin z'oreille .... ? Jusqu'à quand ou va accepter de suivre ce vieillard gâteux et gaté ? ... Bien sûr ça y regarde à ou, mais mi crois que lu y traite à ou comme un "baba jour de l'an ! ...", si vi vois ce que mi veut dire ! ...

6.Posté par Eno2016 le 05/03/2016 05:35
C'est bien de penser 1 journée à mettre à l'honneur la FEMME !
Mais ne pas oublier que les autres jours de l'année , c'est pour l'HOMME !

1 jour pour la femme et 364 pour l'homme ... c'est la vraie égalité !

7.Posté par sultane le 05/03/2016 10:42
VERGES DÉMISSION!

8.Posté par Tissia le 05/03/2016 14:35
Le 08 mars c'est la journée internationale des droits des femmes, cela sous entend qu'en 2016, les droits des femmes ne sont toujours pas respectés dans notre société civilisée, bien, mais c'est oublier un peu vite que derrière chaque homme (qui ne respecte pas les droits des femmes), se cache un petit garçon tenant par la main, sa MÈRE (donc une femme)!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 14:30 Un train pour valoriser les Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales