Société

Parler radio pendant trois jours, ça vous dit ?


Parler radio pendant trois jours, ça vous dit ?
Pendant trois jours, du 13 au 15 mars, la Convention Radio réunit les différents acteurs du monde radiophonique de l'île de la Réunion.

Cet événement, destiné aux professionnels et organisé à Saint-Denis, mêlera débats, ateliers, animations en présence de dirigeants, animateurs, journalistes, techniciens de radios issues du privé et du public. Cette initiative est une première dans l'île et est l'occasion de dresser un panorama de la radio à la Réunion. Une Convention Radio organisée par les créateurs du Salon de la Radio, à Paris.

"La radio va bien"

"On connaît très bien les acteurs de la radio en métropole et en Europe mais on connaissait finalement très peu le paysage radiophonique réunionnais. L'idée est donc de réunir quelques experts afin d'échanger autour des dernières technologies utilisées, des tendances en terme de contenu. Cette Convention Radio est ouverte à tous les professionnels de la radios et des médias, qui souhaitent parler radio pendant trois jours. Il s'agit de mieux connaître les acteurs de la radio à La Réunion", explique Philippe Chapot, le fondateur du Salon de la Radio et organisateur de l'événement.

Ce dernier assure que le média radio tire clairement son épingle du jeu à l'heure des mutations technologiques. "La radio va bien. S'il y a une petit érosion de l'audience, c'est aussi parce que la façon d'écouter ce média a évolué. On écoute un peu moins en FM mais de plus en plus sur Internet. On parle beaucoup d'Internet et de ses dangers mais une étude sur les webradios réalisée par l'OJD montre que dans le top 10 des radios les plus écoutées sur le net, on ne retrouve que des radios qui émettent en FM", souligne Philippe Chapot.

Au cours de la Convention Radio, Médiamétrie, institut partenaire de l'événement, dressera un panorama du paysage radiophonique réunionnais. "Il est différent par rapport à la métropole", constate Philippe Chabot, qui indique qu'il y a "beaucoup de radios par rapport au nombre d'habitants, qu'elles soient professionnelles ou associatives". La période d'écoute diffère également. "On constate que les Réunionnais se lèvent plus tôt qu'en métropole, puisque les meilleurs scores d'audience en matinale arrivent une heure plus tôt", grosso modo 7h au lieu de 8h.

Radio Freedom, unique

Radio Freedom intrigue forcément le créateur de cet événement, et pas seulement parce qu'elle est la radio la plus écoutée de l'île. "Je pense pouvoir dire que ça n'existe pas ailleurs", explique-t-il. "Les avis de décès, on n'entend jamais ça en métropole. Et toutes les radios "talk" (libre antenne) opèrent à une sélection en amont de leurs auditeurs. Là il n'y en a pas. J'ai eu l'occasion d'écouter l'émission de Bobby, qui apparemment est une légende de cette radio, c'est très original !", s'exclame-t-il.

Avec l'écrasante domination de Radio Freedom, difficile donc pour ses concurrents de se faire une place dans le paysage radiophonique de l'île, comme en témoigne l'échec d'Antenne Réunion Radio, malgré de lourds investissement. S'il assure "ne pas connaître en détail" le dossier, Philippe Chapot souligne tout de même les différences de culture entre le média radio et celui de la télévision. "On ne fait pas le même métier. Ils ont peut-être oublié le contenu et le concernant".

Pour en savoir plus (programme, horaires...) sur la Convention Radio, cliquez sur ce lien.
Jeudi 13 Mars 2014 - 15:11
Lu 725 fois




1.Posté par noe le 13/03/2014 16:16
On entend beaucoup de voitures sono en ce moment ....

2.Posté par sfxradio le 13/03/2014 19:11
Très bonne idée, ça ne peut que faire avancer les choses dans le bon sens !

3.Posté par J. Claude Barret/MAR le 14/03/2014 09:15
"Et toutes les radios "talk" (libre antenne) opèrent à une sélection en amont de leurs auditeurs Là il n'y en a pas." Hélas vous vous trompez, cette radio koméraz filtre les appels d'auditeurs à partir de leur numéro de téléphone. J'ai fait l'expérience. Pendant une demi heure, j'ai appelé avec mon fixe, çà ne passe pas, çà sonne comme occupé. J'ai tenté l'expérience avec mon portable toujours niet. J'ai pris le téléphone de ma fille, çà a sonné, un bon moment avant que la communication se coupe. J'ai recommencé, çà a sonné, et enfin à un moment çà a décroché, ce numéro leur était inconnu. Je conclu donc, que certains auditeurs sont indésirables et zappée, Freedom ont une clientèle qu'elle entretient, bien que ce soit toujours les mêmes qui sont décrochés. C'est valable depuis le matin à 5hoo passé pour les anniversaires, et également pour l'émission 20h00/00h00 de radio le vice-tropical. Je vous invite de vérifier ce que je dis. Sur Freedom, dans l'émission de ce Bobby, la parole ne peut être libre, il faut à tout prix se rallier à son opinion, sinon coup de ciseaux. C'est vrai que ce sont de pauvres gens qui composent leur fidèle clientèle. Ainsi, les animateurs ne risquent pas de contradiction. La radio joue la grande dame patronnesse, quand ce n'est pas la pleureuse du jour sur un malheur qui frappe une famille... A méditer avant de leur tresser des lauriers.

4.Posté par SENSUELLE RADIO le 06/05/2014 11:14
Z'info 974 c'est le journal qui ose, j'ose vous présentez mes deux web radio, deux styles : le meilleur des slows et le meilleur des années 70,80,90 ...à découvrir sur www.sensuelleradio.fr.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 14:30 Un train pour valoriser les Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales