Société

Parc national: Le C.mac devant la CCIR pour dire "non" à l'adoption du projet de charte


Parc national: Le C.mac devant la CCIR pour dire "non" à l'adoption du projet de charte
Une quarantaine de membres du collectif C.mac (Collectif pour le maintien des activités au coeur de La Réunion) manifestent depuis cet après-midi 14 heures devant les grilles de la Chambre de commerce et d'industrie de La Réunion à Saint-Denis. Un choix qui ne laisse rien au hasard, car les membres du conseil d'administration du Parc national y sont actuellement réunis pour valider à titre définitif le projet de charte.

Un projet controversé pour les membres du collectif C.mac qui dénoncent une nouvelle fois la "continuité" des problèmes au sein du Parc national de La Réunion. "Les problèmes se font jour, alors que les cas de l'élevage traditionnel, du commerce ambulant ou de la culture de géranium ne sont pas réglés", rappelle le collectif. Les membres espèrent interpeller les administrateurs sur ces différents problèmes soulevés.

Une fois encore, les membres du C.mac regrettent le manque de transparence de la part du conseil d'administration du Parc allant jusqu'à ne pas "communiquer son lieu de réunion témoignant une fois de plus de cette volonté d'agir dans le secret", soulignent-ils.

Devant le siège de la CCIR, un important dipositif policier est actuellement déployé.
Lundi 29 Avril 2013 - 14:47
Lu 1660 fois




1.Posté par La charte du parc national interdit le bivouac et le camping. le 29/04/2013 15:46
le president du parc regional de corse disait à la chambre régionale des comptes qu'il avaient modifié le tracé de GR20 pour empecher le bivouac et que la centrale de réservation des gites avait augmenté ses recettes de 53%

page1:

2.Posté par La charte autorise le camping et le bivouac le 29/04/2013 17:16
La charte autorise le camping et le bivouac (jusque là considéré comme "sauvage")

Le bivouac, pratique liée à la randonnée en cœur de parc, reste naturellement possible, mais il est encadré afin de préserver la quiétude et le caractère du parc. Ainsi le bivouac ne peut se pratiquer que sous tente légère, à proximité immédiate d’un itinéraire ou d’un gîte, à partir du soir et jusqu’au petit matin (soit entre 16h et 8h) : ces règles correspondent aux pratiques constatées !
Le bivouac est cependant interdit dans certaines zones inaccessibles particulièrement sensibles. Des dérogations pourront alors être accordées dans le cadre de missions scientifiques, de manifestations publiques ou d’activités de découverte touristique ou pédagogique.
Le campement prolongé, qui a des impacts directs et indirects (déchets, prélèvements de végétaux, feu, etc.) plus forts que le simple bivouac, peut quant à lui se pratiquer à proximité immédiate des gîtes avec l’accord du propriétaire ou dans un camping officiel, doté d’installations sanitaires adaptées aux attentes des usagers.

3.Posté par La charte du parc national privatise nos forets domaniales le 29/04/2013 17:44
comme le fait remarquer le commentaire n°2 les usagers sont interdits d'acces sous des pretextes environnementaux qui s’avèrent bidons quand on s’aperçoit que par derriere la charte prevoit les acces qui deviendront payants (structures commerciales) ou reservés ayx passe droits (associations pistonnées) c'est ecrit dans la charte à l'articl: "marcoeur 40"

4.Posté par Courir, promener son chien, pique-niquer... est autorisé dans le parc national. le 29/04/2013 19:06
De façon générale, le cœur du parc national reste un territoire librement accessible au public (dans le respect des propriétés privées). Les activités sportives et de plein air pourront donc continuer à y être pratiquées.
Sur certains espaces, des règles plus strictes sont toutefois définies, en raison de la fragilité des milieux et des impératifs de conservation. Mais ils s'agit d'espaces très difficiles d’accès : les règles plus strictes ont donc en réalité peu de conséquence par rapport à la situation actuelle. Elles permettent en revanche d’éviter une évolution de cette situation qui serait défavorable aux milieux naturels.
Le pique-nique, activité réunionnaise traditionnelle pourra continuer à s’exercer librement.
Cependant, pour éviter les incendies et les dégradations du sol, de la faune et de la flore indigènes, le feu n’est autorisé que sur les places à feux spécialement aménagées, sur les lieux d’accueil du public. Il sera également possible d’utiliser des réchauds portatifs dans certains lieux et sous certaines conditions qui seront définies ultérieurement.
Enfin, les chiens seront tolérés dans le coeur du parc national, s’ils accompagnent leur maître lors d’une randonnée ou s’ils sont utilisés dans le cadre de la chasse, et en dehors de certains territoires particulièrement fragiles (ancienne réserve naturelle de Mare Longue, territoires classés en arrêté de protection de biotope…). Sur l’ancienne réserve naturelle de la Roche Écrite, les chiens devront être tenus en laisse.
A noter que les autres animaux de compagnie sont interdits en coeur de parc, sauf pour les résidents du coeur habité et les gestionnaires de gîtes de montagne.

5.Posté par bivouac et rougail saucisse seront interdit meme dans les milieux degradés le 29/04/2013 20:24
dans le lits des ravines, au milieu des pestes végétales, ( bois de chapelet, mats de chocas, filaos) le bivouac et les grillades seront interdits.

Au volcan, au grand Benare, faire un café, chauffer une soupe sur un réchaud à gaz seront interdits aussi.

6.Posté par le bivouac à Mafate coute 5 euros par personne le 29/04/2013 20:32
le parc a oublié de dire que le bivouac à proximité des gites coute 5 à 7 euros par personne. donc compter 10 à 14 euros par nuit pour un couple. Pour une famille au RMI il va falloir épargner pour avoir le droit de parcourir le cirque des ancetres qui cherchaient la liberté. On a compris que le parc souhaite que les creoles restent dans les cités pour pas gener les touristes comme au Kenya.

7.Posté par Courir, promener son chien, pique-niquer... sera interdit dans le parc national le 29/04/2013 21:07
il faut regarder la carte jointe à la charte:

1- La plaine des Fougères
2- Plaine des Lianes
3- La forêt Mourouvin
4- La forêt domaniale du volcan sud
5- Le bras des roches noires au dessus de Grand Bassin
6- La forêt de Bébourg
7- Le gros morne
8- Les remparts du grand Benare

toutes ces foret seront INTERDITES aux promeneurs lambda. PAS LOIN DE 150 KM2

8.Posté par le parc national remet en question le goyavier, oui ? non ? Peut-être ! le 29/04/2013 23:53
Pour autant, et comme la plupart des autres cultures de l’île, le Goyavier n’est pas une espèce indigène : c’est une espèce qui a été introduite sur l’île par l’homme. Sa particularité est qu’elle s’est ensuite largement répandue dans les milieux naturels, devenant envahissante et prenant la place d’habitats indigènes souvent fragiles. Très prolifique, disséminée par les oiseaux et pouvant rejeter très facilement, cette espèce est à ce titre une « peste végétale » pour la nature. Elle est reconnue au niveau international comme l’une des 100 espèces les plus envahissantes de la planète.

Pour l’aire d’adhésion, la charte reconnaît l’existence de cette filière agricole de niche, qu’il convient de structurer et d’accompagner. Pour cela, il a été convenu avec les parties prenantes de contrôler son extension spatiale (les mises en culture devront se limiter aux friches déjà envahies) et d’encourager les chartes de bonnes pratiques. La charte ne s’oppose donc pas à une valorisation de ce produit, y compris dans le cadre du projet des "Portes de Parc".

Cependant, la vocation première du cœur est bien celle de préservation des milieux naturels indigènes. Comme les autres espèces invasives, les nouveaux foyers de Goyavier doivent donc faire l’objet d’une détection précoce et d’une intervention rapide d’éradication. Même si, à ce jour, il n’est pas envisageable d’éradiquer totalement le Goyavier du cœur de parc (faute de techniques et de moyens), des actions ponctuelles de restauration de milieux devront être menées, en particulier sur des zones prioritaires (identifiées sur la carte des vocations comme « zones de restauration »). Rappelons que les espèces invasives sont la première cause de la perte de la biodiversité dans les îles océaniques.

http://www.reunion-parcnational.fr/Le-Parc-national-remet-en-question,630.html

9.Posté par mimi le 30/04/2013 06:49
C'est une évidence, la Réunion ne nous appartiendra plus, on revivra à coup de chabouc!!
Merci, Mr Gonthier ! pour votre incompétence
A qui profitera ce parc nationnal, et pourquoi? nos ancêtres nous ont lègué des terres pour travailler et non pour mettre une protection dessus.

10.Posté par Les promeneurs lambda le 30/04/2013 07:28
8- Les remparts du grand Benare toutes ces foret seront INTERDITES aux promeneurs lambda.

Ah Ah Ah Ah !!
Il est bien connu que les promeneurs lambda aiment pique-niquer dans les remparts du Grand Bénare !!

Dans toutes les autres forêts citées par le post 7, il existe des sentiers qui sont ouverts au public et le resteront. De toutes façons, dès qu'on sort de ces sentiers, ce sont milieux vierges, très fermés par la végétation, difficile d'accès, difficile aussi d'imaginer les promeneurs lambda aller se promener là-bas.

11.Posté par Le parc national autorise les réchauds à gaz portatifs le 30/04/2013 07:31
Cependant, pour éviter les incendies et les dégradations du sol, de la faune et de la flore indigènes, le feu n’est autorisé que sur les places à feux spécialement aménagées, sur les lieux d’accueil du public. Il sera également possible d’utiliser des réchauds portatifs dans certains lieux et sous certaines conditions qui seront définies ultérieurement.

A post 5 - Des malols ou des œillères?

12.Posté par Code forestier et arrêté préfectoral portant sur l''emploi du feu à La Réunion le 30/04/2013 07:40
commentaire 5 - "dans le lits des ravines, au milieu des pestes végétales, ( bois de chapelet, mats de chocas, filaos) le bivouac et les grillades seront interdits."

C'est déjà le cas, et ce, bien avant le parc national.

Il est ainsi interdit par l'arrêté préfectoral de faire du feu à moins de 200 m des "zones exposées" à savoir les bois, forêts, plantations, reboisements, landes et savanes sur tout le territoire de La Réunion

A lire: arrêté préfectoral du 14 décembre 2009

13.Posté par Voyage au Kenya le 30/04/2013 07:43
Comment 6: Vous au moins, vous pouvez vous payer des vacances au Kenya. RMIste de luxe !!

14.Posté par le parc national betonne dans les milieux fragiles le 30/04/2013 09:08
non seulement le parc national remet en cause le principe français de gratuité de la jouissance des espaces publics et remarquables, mais il y programme aussi le beton avec la construction affichée dans la charte des hotel.

chacun peut aller verifier un exemple beton en allant voir l'observatoire meteo du Maido. L'imposante construction a ete sur calibrée au dela de sa fonction initiale (abriter des instruments de mesures) avec une imposante partie "hebergement", "salle de conference" qui aurait pu etre tout aussi bien implanté en dehors du coeur.

15.Posté par le bivouac à Mafate coute 5 euros par personne le 30/04/2013 11:52
@13
pour savoir la realité des reserves au kenya il n'y a pas besoin d'avoir les voyages payés comme les pistonnés du parc. Il suffit de lire le courrier international à la mediatheque.

(...) Ce n’est un secret pour personne : dans le monde, des millions d’autochtones ont été chassés de leurs terres pour laisser la place aux géants du pétrole, du métal, du bois et de l’agriculture. Mais peu de gens savent que la même chose se passe au nom d’une cause bien plus noble : la protection de l’environnement. Des chefs de tribu de presque tous les continents ont établi une liste des organisations responsables de la destruction de leurs cultures. Parmi celles-ci figurent non seulement Shell, Texaco, Freeport et Bechtel, mais également des noms bien plus surprenants, tels que les ONG Conservation International (CI), The Nature Conservancy (TNC), World Wildlife Fund (WWF) et Wildlife Conservation Society (WCS). Il est même possible que l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), pourtant plus sensible aux problèmes liés à la culture autochtone, y figure. “Nous sommes désormais des ennemis de la conservation”, a déclaré le chef massaï Martin Saning’o lors d’une session du Congrès mondial de la nature organisée en novembre 2004 sous l’égide de l’UICN à Bangkok.


La tentative de mise en cause personnelle est cocasse de la part du parc: on lit le dernier rapport de la chambre regionale des comptes sur les gabegies du parc corse on retrouve les memes frasque du PNR : projet life mouflon, gabegie du siege, voyages d'etude bidon, conflits d'interet au conseil scientifique etc.... et on attend avec impatience un article de zinfos974, sur tous les petits billets avion payés par le PNR.

16.Posté par PAPANGUE!!!. le 30/04/2013 14:04
2013 va être un bon cru!!!

17.Posté par martinebonbois le 30/04/2013 16:50
et le rapport de la cour des comptes réalisé en 2010 sur le parc national de la réunion c'est quand que l'on a le droit de le lire ?

parce que le comptable du parc a déjà fait l'objet de nombreux arrêtés de débets

http://www.ccomptes.fr/Publications/Publications/Parc-national-de-la-Reunion-Exercices-2007-et-2008

18.Posté par martinebonbois le 30/04/2013 17:19
12.Posté par Code forestier et arrêté préfectoral portant sur l''emploi du feu à La Réunion le 30/04/2013

code forestier site un arréte prefectoral de 2009 soit deux ans après la création du parc et il nous dit encore que c'était le cas bien avant le parc. Vraiment ces gens du parc qui écrivent sur les site faudrait qu'ils réfléchissent un peu...avant d'écrire n'importe quoi !!

19.Posté par Le parc national de la Réunion fonctionne à huis clos pour cacher ses magouilles le 30/04/2013 18:46
Par ces motifs,
ORDONNE :
Article unique : M. X est constitué débiteur du Parc national de la Réunion,
au titre de l’exercice 2007, de la somme de 116 826,08 €, et au titre de l’exercice 2008,
de la somme de 35 818,39 €, sommes augmentées des intérêts de droit à compter du
17 novembre 2010, date à laquelle le comptable a accusé réception du réquisitoire.

20.Posté par Le CMAC i rakonte mentér le 30/04/2013 22:07
Téléguidé par Antoine Fontaine, le même ancien Juriste du Parc, qui lui-même avait commencé à mettre en place cette charte. Il devrait savoir plus que quiconque son contenu, c'est quelqu'un de soit disant cultivé, qui malheureusement utilise la naïveté des gens, le Mensonge pour se venger de son ancien employeur qui la remercié ;)

21.Posté par Park cabris, park cochon, park boeuf, park mouton, park pa nou le 01/05/2013 14:51
20.Posté par Le CMAC i rakonte mentér le 30/04/2013 22:07

le Cmac lé un bon peu téléguidé. i fait peur zot comment ? zot na zaffer po caché o parc ? ki dit pas nou la pa remercié lu justement parce que té dénonce déjà l'imposture le parc ? En tout cas zot na point trop zargument face au Cmac a part dénigre le Antoine Fontaine et dire lu raconte menteur. En tout Cmac là la bien mette le parc au pas. Na de mounde y veille à lu commé là et ça lé bon po le peuple.

22.Posté par Le CMAC i rakonte mentér le 01/05/2013 18:56
A 21... Moin la pa besoin zargument... Toute sak zot I rakonte Lé MENTEUR...Rienk la PAROLE, Parole... Si Zot Néna vraiment Raison, dit Zot Président dépose In plainte avec des Vrais zarguments... zot Va Gagner... C'est un Grand " Juriste"....Depuis le temps Lu la penkor trouve in Solution pou zot????
Lu koné rienk Crié, mais lu gaingne pas écrire???
Sak i Crois ben lé bien Mouton... Mais inkièt pas ... Pa toute domoune i kroi père noël, l'individualisme ban boug hors la loi lé pas du tout soutenu pas la majorité la populas...
En tout cas na 2-3 i fé vraiment pitié :)

23.Posté par Park cabris, park cochon, park boeuf, park mouton, park pa nou le 01/05/2013 19:41
@ 22.Posté par Le CMAC i rakonte mentér le 01/05/2013 18:56

ou la tout dit: ou la pa besoin dit ote zargument ... commen ou peu di ca zot y raconte lé menteur ??
bande planteur géranium té pa mi en garde à vue alors ?
ou lé pa mieux le bande mouton ou dénonce et donc ou lé en train insulte à ou meme. quand ou écrit un zaffair réfléchit un ti peu avant

24.Posté par martinebonbois le 01/05/2013 19:54
@20 et 22 Le CMAC i rakonte mentér

dans le jir et le quotidien daté du 29 avril, il est indiqué que des propositions du Cmac ont été intégrées dans la charte, notamment sur les activités. Dans le JIR notamment citant votre directrice et votre président: " la prise en compte de l'existant était déjà présente dans la charte mais pas assez dit clairement". C'est donc que l'action du Cmac a payé et qu'ils ont fait des propositions.Le JIR encore: la partie d'un texte proposé par le CMac...a été prise en compte pour la notion de transmission.
Il faut mieux vous renseigner avant de dénigrer les gens. Ce n'est pas vous plutôt vous qui rakonte menter ? je crois bien vu comment vous dénigrer, c'est un bas cher anonyme!

25.Posté par Le CMAC i rakonte mentér le 01/05/2013 20:48
23)... Oufé vraiment rire la bec... Band plantér géranium la défriche in forêt, alors que zot lé même pas kapab exploite zot terrain en friche juste à côté, zot i envoye ban bois dan la ravine... (merci pou domoune i habite plus bas). Mi pense que si banna lété en règle zot noré pa retrouv azot en gard a vu...Si zot i pense que lété abusif, dit Zot Juriste allé en procès... Lu va gaingner... lu va gainge la honte ;) La vie lé fé de réglement pou que toute domoune i gaingne profiter... Néna réglementation pou roule dessus chemin, néna réglementation pou construire, néna réglementation pou défricher... Di banna continué totoche la forêt koma et kan st Jo nora pu de l'eau pou boire à partir de mois juillet... allé rode poukwé...Zot géranium ifé vive 3 personnes subventionné par l'argent létat, et zot i rode le boute,, forêt là i emmène de l'eau pou toute la population . réfléchot aou in boute avant... Si zot Néna Vraiment Raison... Lance in Procès...Si banna la été accusé à tord, si Zot lé en Règle ek la mairie, le registre commerce, la chambre d'agriculture et si zot néna les autorisations voulu... PUBLIE ALU au lieu de rakont MENTér

26.Posté par Le CMAC i rakonte mentér le 01/05/2013 20:55
a Martine Bonbois...
Biensur ou néna raison, l'objectif d'un enquête public , c'est de prendre l'avis domoune parce que ou la pa pense a toute, astèr, i fodra pas ou blie que le CMAc i porte zaccusation Mentèr Quand même dessus in takon sujet, si lé pas mentér lé contreversé...Mais surtout Oublies pas sak Lété illégal avant le parc, is'ra pas considéré comme existant ;)...
Au faite... C'est ni mon président, ni mon directrice... c'est pas a kose mi défend mon zopinions que milé ek ban macote.
Mi yèm mon forêt, milé contre l'injustice, milé contre Mentér.

27.Posté par martinebonbois le 01/05/2013 21:49
25.Posté par Le CMAC i rakonte mentér le 01/05/2013 20:55 | Alerter

Vous ne dites toujours pas en quoi lé menteur donc votre propos est sans intérêt. Par ailleurs traitez les gens du parc de macote, cela ne vous honore pas et ne sert guère plus vos propos

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 09:00 Les Avirons: Le noël magique des micro-crèches

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales