Société

Parc national: L'Outre-mer veut être animateur de la future agence de biodiversité


Parc national: L'Outre-mer veut être animateur de la future agence de biodiversité
Le président du Parc national de la Réunion, Daniel Gonthier, et son homologue guadeloupéen et président des Parcs nationaux de France, Fredy Louisy, attendaient les annonces de François Hollande sur le futur des Parcs nationaux de France et d'Outre-mer.

Avec la création prochaine de l'agence de la biodiversité, dont un texte de loi sera prochainement présenté devant le parlement, les deux présidents se sont dits rassurés par les annonces faites par le président de la République.

"C'est un moment important. François Hollande a montré tout son intérêt au Parc national et l'Outre-mer à travers la future loi de biodiversité", explique Fredy Louisy. Il faut dire que les moyens financiers alloués aux Parcs nationaux n'ont pas été épargnés avec la baisse des dotations de l'Etat.

Avec la création de cette agence de la biodiversité, les Parcs nationaux d'Outre-mer entendent bien tirer leur épingle du jeu. "Les Outre-mer représentent 85% de la biodiversité française. Nous allons profiter de la création de cette agence pour insister sur la place de l'Outre-mer dans son animation. On veut mettre en avant nos valeurs et nos spécificités pour inverser la polarité", précise Daniel Gonthier.

En misant sur la future agence de la biodiversité, les présidents des Parcs nationaux d'Outre-mer entendent bien rediriger la majeure partie des moyens humains et financiers pour ces territoires. "Au moment de l'effort budgétaire, le président nous a rassuré. La France a besoin de l'Outre-mer et au-delà de sa biodiversité et du savoir-faire des Parcs nationaux", souligne Fredy Louisy.

"Les Parcs nationaux ne peuvent pas être orphelins de la biodiversité (…)", poursuit-il. Les présidents de Parcs de France et de Navarre entendent, sous l'impulsion de leur président, mettre en avant la "solidarité" sur ce sujet. "La biodiversité ne doit pas être un sujet de division, ni de politique politicienne. A nous tous de nous mettre d'accord. Nous ne pouvons pas nous permettre de rivalités face à la biodiversité", conclut Freddy Louisy.
Jeudi 21 Août 2014 - 18:50
Lu 898 fois




1.Posté par tuit-tuit le 21/08/2014 20:55
faire le déplacement depuis la Guadeloupe pour sortir autant de connerie...bonjour le bilan carbone et et le bilan conerie. Comme si Paris allait laisser l'agence biodiversité entre les mains d'élus i conné rienk dire donne a nou l'argent...Pathétique la nouvelle loi et la nouvelle agence va surtout permettre d'exploiter un peu l'outre-mer...

2.Posté par noe le 21/08/2014 21:09
Malgré quelques cris de matrones en manque derrière les grille , notre Président a passé une bonne 3/4 d'heure à la Plaine des Palmistes ...Il était ravi de l'accueil et a balancé sa main droite avec un grand sourire en réponse à mon salut fraternel et respectueux !

3.Posté par Sonia, la soeur de noé le 21/08/2014 21:50
noé t'etait pas à l'ecole? t'as pas peur que le directeur te languette?

4.Posté par lectrice attentive le 22/08/2014 09:49
2.Posté par noe

Espèce de (...) hypocrite ... pourquoi ne pas lui avoir sorti tout haut les débilités que vous sortez à longueur de posts sur Zinfos ???

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales