Société

Parc National : le C.mac pour un apaisement des conflits


Parc National : le C.mac pour un apaisement des conflits
Voilà trois ans, que la tension monte entre le Parc National et certains commerçants implantés sur le site. A coup de courriers recommandés, le Parc National "harcèle en permanence", selon le collectif C.mac (pour le maintien des activités au coeur de La Réunion) les artisans sur place, comme un camion bar du Grand-Brulé ou le café de la Rivière de l'Est. 

"Depuis des années, le collectif lutte pour qu'ils puissent garder leur place. A La Réunion, les acteurs économiques sur les lieux devraient tous pouvoir travailler ensemble, mais il semblerait que le Parc National ait d'autres projets. Chacun à sa place et ces deux commerçants ne gênent pas, alors pas besoin d'arriver avec de grands sabots" s'insurge Benjamin Elma, vice-président du C.mac.

Lors de sa visite et de l'inauguration de la Maison du Parc à la Plaine des Palmistes, le président de la République, François Hollande, a soutenu les artisans de la zone. Dans son allocution au sujet du Parc National, il a évoqué la possibilité d'un "espace à la fois valorisé et protégé capable, dans le même temps, de livrer une activité économique et un accueil de la population". 

En insistant sur "la création d'une communauté où tous les artisans du Parc auraient les même intérêts", le président "a donné une feuille de route claire" selon le porte parole du collectif.

"L'article 32 du code de l'environnement stipule que toutes les activités présentes avant la création du parc doivent être respectées" affirme-t-il. Celui-ci en est convaincu, "une cohabitation en paix et entre des personnes responsables est possible".

Ce bras de fer est pour lui une "bagarre inutile" mais le Parc National "ne veut rien savoir". Aujourd'hui le dossier n'aurait pas plus avancé puisqu'aucune aucune relance n'a été faite.
Mercredi 17 Septembre 2014 - 10:27
Lu 726 fois




1.Posté par l''''''''''''''''contre les fonctionnaires le 17/09/2014 12:38
La brillante illustration de l'attitude des fonctionnaires face aux vrais travailleurs
Facile d'interdire quand on a la sécurité de l'emploi (et la surrem)
Il faut soutenir ces commerçants qui vivent de leur travail

2.Posté par fonctionnaire d état indéxé vie chere avec kilometres remboursés mais sans ticket restaurant le 17/09/2014 14:02
à1:

c'est drole, quand je vais chez les usagers la première question qu'on me pose c'est de savoir si c'est la mairie qui m'envoie.

il suffit que je montre ma carte de fonctionnaire d'etat pour que les tensions s’apaisent car les gens savent que le service public a le souci d’égalité de traitement alors que n'importe quelle collectivités est synonyme d'arbitraire et clientelisme. Mes collegues et moi n'avaons jamais eut besoin de faire appel à la force publique.

A l'inverse, il suffit de regarder l'AMDR pour regarder comment ca se passe quand on a pas affaire à des fonctionnaires de l'etat.

3.Posté par faudra les envahir même ! le 17/09/2014 14:39
Le Président annonce,
les fonctionaires agitent.....

Alors, c'est qui le boss ici?

4.Posté par KLD le 17/09/2014 18:54
Post 2 , post 2 !!!! Allons zenfants !

5.Posté par KLD le 17/09/2014 21:14
Pic nic , chemin volcan .....?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 09:32 Saint-Pierre: Un requin bouledogue prélevé

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales