Politique

Parc National : Le collectif "C.Mac" fait le bilan des questions aux candidats

Jeudi 7 Juin 2012 - 10:55

Parc National : Le collectif "C.Mac" fait le bilan des questions aux candidats
Hier, le collectif pour le maintien des activités au coeur de la Réunion (C.Mac) a fait le bilan des réponses obtenues suite aux questions posées aux candidats aux Législatives. Parmi les 70 candidats, seuls 12 ont daigné répondre au collectif, ce qui représente environ 15 % des candidats.

Parmi eux, on peut relever Huguette Bello, Jean-Yves Langenier, Jean-Alain Cadet, André Thien Ah Koon, Patrick Lebreton et Elie Hoarau. Aucun candidat UMP n'a, selon le collectif, répondu à ce questionnaire.

Apparemment, selon la synthèse des réponses apportées par les candidats, la plupart auraient conscience des problématiques du Parc national même si "certains semblent moins bien connaître le dossier", souligne le collectif dans ses conclusions.

"Chacun indique la nécessité de prendre en compte l'homme dans la gestion de la biodiversité, explique le collectif. (...) Ils considèrent qu'au delà de sa mission de protection de environnement, le Parc national doit pouvoir accompagner le développement de l'île (...)Chacun reconnaît, compte tenu du caractère exceptionnel et unique du Parc national de la Réunion que la législation doit offrir un cadre permettant de prendre en compte ses spécificités et non pas un régime calqué sur celui des Parcs nationaux métropolitains".

Concertation pour le maintien des activités traditionnelles

Sur la question des activités traditionnelles (élevage, culture du géranium, commerce ambulants, activités de loisirs et de pleine nature), le collectif conclut que que les candidats appellent tous à la concertation et au dialogue pour que des solutions acceptables par tous soient trouvées. Les candidats aux Législatives semblent aussi prêts à associer la population à la gestion du Parc. Tout un programme....
Lilian Cornu
Lu 913 fois



1.Posté par Mi marche ec Melenchon le 07/06/2012 11:30

Le "maintien des activités existantes" c'est l'une des grosses arnaque de jacques Merlin à la création du parc en 2007. Cet escroc qui savoure aujourd'hui de son parachute doré à enfumer tout le monde en assurant que les activités existantes seraient maintenues.

Cela signifie aussi que les activités nouvelles, aussi bien les vendeurs ambulants que les eko-hotels doivent être implantés aux entrées du coeur.

Sur l'argument des specificités, ya de quoi être mefiant puisqu'il s'agit d'une rethorique de droite qui consiste à pretexter des droits "individuels" precisement pour démanteler les "droits collectifs". On entend ça en ce moment pour les retraites et le smic...

2.Posté par brid le 07/06/2012 11:38

Je me pose une question sur nos parcs nationaux.

on règlemente ou interdit les activités commerciales pour le parc national et on ne fait rien pour le parc marin.
Il y a t'il des activités lus néfastes que d'autres ???
Un bateau qui fait du bruit qui refoule du gazoil ou des restaurants à même le rivage seraient moins néfaste qu'un camion bar sur la route des laves ???

3.Posté par ecolo bobo pasteque le 07/06/2012 13:03

brid , que ce soit pour le parc marin ou le parc national les abus et derapages sont les memes: inegalités de traitement en gros zozos et usagers, passes droits pour pistonnés.

Il en demeure pas moins que pour le principe a retenir doit etre le meme: tolerance pour l'existant à la creation (les cases de pecheur, de garde barriere de l'ancien CFR sur les pas geometriques, l'elevage pastoral du fond de la riviere de l'Est, ou meme le gros hotal de MACE à boucan etc... ) et amenagement de bon sens pour les nouvelles utilisations: hors de question de gater nos sites naturels que ce soit des camions bars ou des structures de luxe.

A boucan canot, on a pas attendu la création du parc marin pour deplacer dans les années 90, les camions bars du coté mer vers le coté montagne de la route.

4.Posté par greenwashing974 le 07/06/2012 20:11

Que le parc laisse ces gens travailler. Que le parc commence enfin à accompagner, à sensibiliser tout le monde pas que les gens, mais aussi les industriels qui produisent des déchets par exemple.

5.Posté par ecolo bobo pasteque le 08/06/2012 11:34

oui il faut que le parc laisse les gens travailler, il faut aussi que les gens qui y travaillent respectent l'espace public et NOS espaces naturels;

J'ai le souvenir il y a qq semaines de m'etre garé un samedi matin vers 8 heures sur le parking du conservatoire. En fermant ma portière je vois arriver un fourgon de forain avec remorque. Le chauffeur qui me dit de barrer parce que "c'etait son emplacement" . Il m'a pas repondu quand je lui ait demandé" pourquoi il allait pas au marché forain comme tout le monde. Pour calmer le jeux j'ai deplacé ma voiture et ce boug squatte régulièrement cet emplacement. Il manquerait plus qu'il viennent s'installer sur un site naturel!!

6.Posté par zoizoblanc le 08/06/2012 11:39

kossa ive dire c mac??? kan mi voit kissa lé dedan mi pense que c'est: comité de malfrats d'arnak et conivences

7.Posté par greenwashing974 le 08/06/2012 23:13

@6.Posté par zoizoblanc le 08/06/2012 11:39 | Alerter


ou doit au moins travaille au parc po parle malfrat, arnak et connivences

8.Posté par zoizblanc le 10/06/2012 18:56

Wopé... Moin la travail la commune ;) Mi dira pas laquelle , mais mi laisse aou deviner:greenwashing974

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter