Blog de Pierrot

Parachutes et retraites dorés pour les commissaires européens

Jeudi 8 Octobre 2009 - 11:16

Je suis membre du réseau Anticor, une association de lutte contre la corruption au niveau national. C'est à ce titre que j'ai reçu ce courrier concernant les parachutes et retraites dorés dont bénéficient les commissaires européens. Je ne résiste pas au plaisir de vous le livrer ci-dessous...

Pierrot Dupuy

"Au moment où Manuel Barroso vient d’être réélu à la tête de la Commission européenne, il m’a paru intéressant de se pencher sur les statuts des membres de cette dernière. Ainsi, les commissaires terminant leurs mandats en octobre recevront chacun, en moyenne, plus d’un million d’euros en pensions et allocations de « transition » et de « réinsertion », révèle une étude du groupe  britannique indépendant Open Europe

Quand ils quittent l’exécutif communautaire, les commissaires perçoivent ce que l’on appelle « l’allocation de transition », équivalent à 65% de leur salaire pendant une période de trois ans. Il s’agit prétendument d’une aide à la réintégration professionnelle des commissaires, bien que l’on se dispense de dire qu’aucun d’entre eux ne se retrouve sans emploi après leur départ de Bruxelles. Ainsi, Manuel Barroso, dans le cas ou il aurait du laisser son strapontin de président de la Commission, aurait reçu en trois ans un total de 439 609 euros qu’il aurait touché même s’il avait trouvé entre temps un emploi bien rémunéré comme l’ont fait de nombreux anciens commissaires.

Par exemple, Martin Bangeman, ancien responsable européen aux télécommunications, après avoir quitté la Commission, a directement rejoint les rangs de Telefonica, le géant espagnol du secteur. L’italien Mario Monti, ancien commissaire européen à la concurrence, a retrouvé immédiatement un poste dans la banque d’investissement Goldman Sachs. Un autre de ses collègues, le britannique Leon Briittan, également responsable à la concurrence, a été recruté par la banque suisse UBS investissement Bank. Et même l’ancien commissaire au commerce, Peter Mandelson, est passé directement de la Commission au gouvernement britannique. Mais au-delà des parachutes dorés, les commissaires ont également l’assurance d’une vieillesse sans soucis grâce aux généreuses pensions européennes qui seront payées par l’ensemble des contribuables européens.

Dans le cas de Manuel Barroso, selon les calculs d’Open Europe, il toucherait pour les cinq ans qu’il a passé à la tête de la Commission une pension annuelle de 62 644 euros jusqu’à la fin de ses jours. Du reste, dans la même veine, seulement en retraites, l’actuelle Commission coûtera aux contribuables européens la peccadille de 36 millions d’euros, en postulant une espérance de vie moyenne de 16,7 ans après qu’ils aient atteint l’âge de la retraite.

A tout cela, il faut ajouter les non moins fabuleux salaires des commissaires qui représentent une dépense totale de près de 41 millions d’euros dans ce mandat.

Si nous incluons les retraites et les allocations, l’équipe des 27 commissaires a un coût total supérieur à 79 millions d’euros. Ainsi, un « simple » commissaire gagne près de 240 000 euros par an, recevant plus de 36 000 euros en allocation de résidence et plus de 7 000 euros en allocation de représentation. En tout, sa rémunération pour cinq ans s’élève à 1 410 204 euros.

Manuel Barroso, en sa qualité de président, reçoit bien plus, soit 293 073 euros de salaire annuel, ce à quoi s’ajoutent 43 960 euros d’allocations de résidence et 17 000 euros d’allocations de représentation. Au total, à la fin de ce mandat, Manuel Barroso recevra 1 770 254 euros. Pas mal pour cinq ans de travail ! En termes de comparaison, Open Europe fait remarquer que le salaire annuel de Barroso est supérieur à celui du président des Etats-Unis, Barack Obama, qui ne touche que la modique somme de 400 000 dollars par an
".

Denis Beloeil
Pierrot Dupuy
Lu 1628 fois



1.Posté par kiki le 08/10/2009 11:41

Putain et après on vient nous donner des leçons de moral ? Ben flûte alors.
La gauche est drôlement nantie question parachute.
Mon parachute s'est cassé la figure, les sangles ont pétées et je me suis retrouvé en mille morceaux.
heureusement que j'ai une très grosse retraite surnumérée à 1172 euros y compris la pension d'invalidité pour me consoler.
Que je suis content content.
La gauche toujours donneuse de leçon(s) peut aller se rhabiller. Elle fait bel et bien partie de ces nouveaux bourgeois qui ont remplacé la noblesse.

2.Posté par david le 08/10/2009 12:35

Il faudrait le faire circuler en boucle sur la toile... Comme c'est bon çà Pierrot !

3.Posté par Toto le 08/10/2009 13:54

c kler

4.Posté par boyer le 09/10/2009 07:33

Avec le viol des référendums sur la constitution nous savons deja que la démocratie, la democratie représentative a été écrasée et que nous vivons dans une Europe basée sur des oligarchies (cf wikipedia)

5.Posté par FAIVRE DANIEL le 09/10/2009 14:33

Vous en sauré plus sur les Magouille des retraites en allant sur le site:
WWW.SAUVEGARDES- RETRAITE.ORG le Gouvernement qui pique dans les caisses de retraites
il ont fait des mauvaises réformes, pour plumé les plus pauvres retraités, la santé pareil
il vont plaider responsable mais pas coupable, nous disons responsable pas capable,l'aisser la place aux autres.
Très petite retraite très gros impôts locaux nous disons non, que nos député nous défende,
c'est leur travaille.
daniel.faivre@yahoo.fr venez nous rejoindre
Président de l'association solidarité inter génération

6.Posté par kaloupilé le 16/10/2009 23:46

pour la fete de pivali réunionnais ne laissez pas vous prendre pour des couillons à partir de demain en l'honneur des parachutes dorés dans l'ile prenez tous ceux que vous avez comme moyens de locomotions tracteurs , camions ,voitures, tractopele , barrez toute les routes de st denis ,port ,possession , la montagne ,st pierre st louis et que rien ne passe pour la féte de pavali à bon entendeur!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter