Société

Palmarès du 1er Trophée d’Innovation Touristique


Les lauréats et les membres du jury
Les lauréats et les membres du jury
Le palmarès du Premier Trophée d'Innovation Touristique, "Osez le Tourisme" a été dévoilé. Lancé en décembre 2011, des étudiants ont depuis travaillé d'arrache-pied afin de présenter un projet innovant à partir d'un thème imposé : "Imaginez le projet touristique innovant de La Réunion 2030". La soutenance des dossiers s’est tenue hier, à la Faculté de Lettres et de Sciences Humaines du Mouffia.

Voici le palmarès de cette première édition :

1er Prix : Groupe "Master 2 développement Durable et Aménagement du territoire", pour leur projet de parc "Réunifutur", composé de Guillaume Tartrou, Elisabeth Bouvier, Raïssa Hoareau, Elodie Calimoutou.

2nd prix : Groupe "Le Club des quatre" pour leur projet d’écolodge à Marla, composé de Yanis Ferrere, Jonas Lacour, Françoise Triquet-Rigaud, Céline Puignal

3ème prix : Groupe "Master Pro Tourisme, territoire et Patrimoine" pour leur projet d’outils "yeux papangues" et "metro bulles", composé de Jonathan Rivière, Julie Duchampt, Aurélie Picard, Marjorie Lakermance.

"Réunifutur", basé sur la technologie 4D

Les lauréats du Premier prix, des étudiants  du "Master 2 Développement Durable et Aménagement du Territoire" proposent la création dans l’Est de l’île d’un parc d’attraction " Réunifutur" basé sur la technologie 4D, dont le thème principal est la mise en valeur du patrimoine de l’île. L’objectif étant de créer à La Réunion l’attraction touristique la plus visitée de l’Océan Indien. Sur ce projet, les ressources en énergie renouvelable prendront une place importante dans la conception du parc.

"Le Club des quatre", qui a reçu le deuxième Prix, est un groupe mixte d’étudiants en "Master 2 Développement Durable et Aménagement du Territoire » et en « Master 2 Management et Administration des Entreprises". Le projet s’adresse au secteur du luxe et se traduit par la réalisation d’un écolodge 100% développement durable en plein coeur du Parc National de La Réunion : ilet de Marla à Mafate. Le projet inclue la mise en place de transports innovants utilisant les énergies renouvelables (dirigeable et véhicules solaires)

Quant aux étudiants du groupe "Master 2 Pro Tourisme, Territoire et Patrimoine", qui ont obtenu le troisième prix, leur projet est de mettre en avant des innovations permettant de découvrir La Réunion grâce au développement des technologies de l’information et de la communication à travers la réalisation d’outils innovants : lunettes tactiles proposant la visite de sites "yeu papangue" avec des informations documentaires, un système de GPS et d’autres services, et le "métro bulle", transport amphibie fonctionnant avec les énergies renouvelables permettant de découvrir de façon ludique l’ensemble de l’île.
Samedi 22 Septembre 2012 - 16:49
Lu 2159 fois




1.Posté par hum hum le 22/09/2012 18:40
Bien triste de constater que les études (cela dépend de leur formation) n'ont pas développé l'esprit critique de certains jeunes qui causent déjà comme les promoteurs aux aguets, avec la notion "ecolodge" la "couverture vert kouyoniss" pour privatiser les espaces naturels, et la folie des "parcs" d'attraction. Il n'est plus étonnant, dans ce monde formaté, qu'ils n'aient pas compris que l'avenir passe par des sites naturels préservés et non mités par des constructions, car des sites préservés, cela deviendra très rare et de plus en plus recherché. Et l'économie peut parfaitement se développer, justement en dehors et aux alentours de ces sites attracteurs. Mais encore faut-il s'intéresser au long terme et pas seulement au fric immédiat pour des investisseurs profiteurs.
Ces jeunes pourraient s'investir dans la protection du patrimoine naturel, ils auraient alors un regard plus éveillé, et plus réfléchi.

2.Posté par paill''en queue le 24/09/2012 11:53
euhhh...vas y Hum Hum propose donc un projet "innovant" capable de préserver les sites naturels!! je pense pas qu'il s'agissait la d'empiéter sur les sites protégés, et puis le sujet c'est bien l'innovation! je pense qu'en matière d'environnement ou de développement durable ce sont bien ces jeunes étudiants en développement durable qui sont concernés par cette problématique. s'il s'agissait d'innovation pour la protection environnementale je pense qu'ils se seraient volontiers pencher sur la question mais ici il s'agit de tourisme alors un peu d'imagination moderniste ne fait pas de mal !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 09:09 Crise requin: Un rassemblement à l'Ermitage

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales