Société

Pagaille autour des inscriptions universitaires!


L’Université de la Réunion refait parler d'elle. Après les fermetures de filières, la suppression des rattrapages, cette fois-ci il s'agit d'un problème général d'inscriptions pour certains étudiants. Rassemblés ce matin, plusieurs étudiants représentant l'association Réunir-Cé ont voulu dénoncer ce problème "dramatique" qui risque de priver bon nombre d'étudiants d'un cursus universitaire.

Pourquoi ? La faute à une "mauvaise" organisation du système d'inscription à l'Université de la Réunion. Le site internet censé "faciliter" les démarches, ne "fonctionne pas une fois sur deux", selon Gonthier Nicaise, vice-président étudiant. Le délai d'inscription ramené du 30 septembre au 31 août, cette année, et des plages horaires pour les prises de rendez-vous saturées, sans possibilités pour les étudiants de s'inscrire pour le moment, faute d'être reçus. Les inscriptions à l'Université de la Réunion sont "impossibles", souligne-t-il.

"Les dates couraient jusqu'au 31 août et aujourd'hui il n'y a plus de dates et rendez-vous possibles. Sans rendez-vous un étudiant ne peut s'inscrire à la Universté", explique Gonthier Nicaise. Conséquence, de nombreux étudiants sont "ballotés" entre l'espace administratif et l'Espace de vie étudiante sans pour autant avoir une réponse. Sur la seule journée de vendredi, 82 étudiants n'ont pas pu s'inscrire, une situation alarmante où près de "600" étudiants pourraient ne pas s'inscrire cette année pour poursuivre leurs études. Autre problème, une liste d'émargement que l'association avait en main pour faciliter la prise de rendez-vous avec les étudiants désireux se réinscrire à l'Université. Une liste qui a été reprise par la direction et tenue "secrète" aux associations d'étudiants. "On ne sait pas si la direction de l'Université veut étouffer cette affaire et après le 31 août faire en sorte que les demandes d'inscriptions sur cette liste n'aient jamais existé…".

En attendant, l'association d'étudiants craint "la fin des études" et "l'impossibilité de s'inscrire cette année" pour de nombreux étudiants. Sébastien Bouchier, président de l'association étudiante Réunir-Cé, invite les étudiants non-inscrits à se présenter entre lundi et mercredi pour faire "bouger" l'administration et espérer pour eux une issue favorable. "Mercredi, c'est la dernière date d'inscription pour un rendez-vous. On mettra la pression s'il le faut pour que tout le monde soit reçu !", prévient-il.
Samedi 27 Août 2011 - 13:29
Lu 2075 fois




1.Posté par jango le 27/08/2011 15:12
Sans oublier tous les etudiants voulant s'inscrire en master et apprenant qu'il fallait au préalabale faire un dépôt de candidature quatre mois avant!!! Plus d'une vingtaine d'étudiants sont dans ce cas. Merci la communication à l'Université de la Réunion!!

2.Posté par Sarkosy 2012 le 27/08/2011 15:19
L'état n'a plus les moyens nécessaires pour garder des filières inutiles , qui ne donnent pas de boulot aux jeunes ....
Sarkosy pense à demain et au lendemain ...les étudiants doivent être studieux et savoir choisir la bonne filière ...on ne peut donner de bourses aux jeunes qui se croient en vacances et qui pensent que les universités sont des lieux de rencontres , de dragues , de changement d'air... au lieu de lieux pour étudier , se former et faire de la recherche utile pour le pays ...
Sarko leur donne le 10e mois de bourse pour encore les aider !

3.Posté par marmote974 le 27/08/2011 16:28
sarkosy 2012, bien que certains se croient en vacances, d'autres aimerait encore faire les études de leur choix ( sisi en démocratie cela devrait exister) , que cela débouche ou non sur un métier pratique.
le patriotisme existe bel et bien mais encore faut t'il le faire au travers d'un métier que l'on aime sinon on ne sert pas mais l'on est asservi ! alors si l'Etat décide de se désengager de certaines filières qu'il juge inutile , je pense pouvoir juger pour ma part que lui donner mes impôts est également inutile ! A accumuler des gamelles dans les démarches d'inscriptions ou de formation ne donnera pas forcément l'envie de s'investir dans un Etat magouilleur dans l'avenir!
il n'y a pas d'études inutiles mais seulement des cheminements de formation différents pour chacun.

4.Posté par Ded le 27/08/2011 16:32
"l'association d'étudiants craignent "
là moi , je dirais" l'association d'étudiant craint" mais je ne suis pas étudiant!
De plus , cette histoire de liste d'émargement , c'est quoi au juste , ça ne veut rien dire!

5.Posté par Cole Jack le 27/08/2011 17:44
Visitez ce lien pour ceux ayant reçu comme seul motif de refus en M2 enseignement : "niveau insuffisant " (avec 17 de moyenne et mention TB pourtant...). Au moins nous avons eu un vrai entretien avec un véritable accueil ! MESSAGE A LA DSVE : VOUS DEVRIEZ PRENDRE EXEMPLE !

Il faut se barrer rapidement de cet établissement "mafia" ou le piston et la connaissance des "amis de" règnent en maître !

A quand un vrai coup d'oeil du ministère sur cette Université bananaland ?

6.Posté par marmote974 le 27/08/2011 18:47
c koi ce lien vers l'ifsec non mais

7.Posté par dartagnant le 27/08/2011 18:56
le nouveau VPE....enchanté en tout cas on le voit . Il a raison ce boug la attend, on se pointe a la fac pour s'inscrire et les bonnes femmes nous disent d'aller chier paske sans rdv c'est pas possible et quand il s'agit de nous en donner un on nous dit d'aller chier aussi. bien joué en tout cas mr le Vice président il fallait dénoncer tout sa

8.Posté par marmote974 le 27/08/2011 20:34
après faut dire tire la chasse et va voir ailleurs pour une formation de ton choix c joyeux la démacratie pas vrai les gars

9.Posté par le pote à momo le 27/08/2011 20:48
Post 2 :
Rendons à Sarko, ce qui appartient à Sarko....
Pour l'instant, le président de l'Université est le responsable de l'Université. A ce titre, il gère l'Université, à peu près comme il l'entend (dissolution de l'IUFM, Avancement des copains, copines, voisines, maitresses, etc...) et nomme qui il souhaite sur telle ou telle fonction (Administrateur [UFR Santé, Ecoles d’Ingénieur…], Vice-Président ET Directeur [pour 4 ans, soit au delà du mandat de l'actuel présidence !).
Ces actes ne relève QUE de la politique LOCALE de Mr ROCHDI. Le gouvernement n'a rien à voir là-dedans (Sinon, il y aurait d'autres dissolutions d'IUFM, et là, cà ce saurait....).

Au 1er Janvier, Sarkozy aura délégué à Rochdi les pleins pouvoirs (LRU/RCE).
Ce dernier pourra alors se révéler tel qu'il est (censure pour éviter d'être attaqué par notre "cher" président)... mais vous constaterez par vous même ! Il pourra affecter arbitrairement et unilatéralement les primes à qui il souhaite (sur le principe de : « j'enlève à l'un (opposant) pour donner à l'autre (pro-rochdi) »)... Concrètement, regardez les heures complémentaires (non-fiscalisées)... certains arrivent ainsi à "arrondir" leurs fins de mois avec plus de 4000€ TOUS LES MOIS en primes non-imposables ! (selon des pratiques datant bien avant Sarkozy).

Revenons au fond du problème : la pagaille des inscriptions :
C'est un faux problème !
Je m'explique : tout est question de priorités... les élections, pour être renouvelé en 2012, approchent maintenant, et il vaut mieux investir sur les quelques collègues qui pourraient encore changer d'avis (grâce à des missions, des heures complémentaires, des postes pour leur maitresse [on pourrait mettre au pluriel pour certains], etc...) plutôt que sur un service DSVE qui a réussit à survivre jusque là.... et puis les services "intérieurs" étant dans l'opposition de Rochdi... il faut continuer de leur enlever leurs moyens afin qu'ils aillent voir ailleurs si l'air est plus pur !

Donc en résumé, Rochdi déshabille les services contestataires pour habiller des services d'évangélisation (hors croyance religieuse) tel que le SUN (Service Universitaire Néo-dictatorial-roch...) ou la Communication (très important avant les élections universitaires 2012).... avec la bénédiction du Conseil d'Administration.

Et comme il n'y a pas d'opposition, le rouleau-compresseur "Rochdi" est là pour écraser les contestataires et acheter (ne pas confondre avec corrompre) tous les votants des prochaines élections. Attention donc aux prochaines élections universitaires 2012 puisque certains se présenteront pour reporter leur voix sur Rochdi en contrepartie de ... missions, primes, etc...

En attendant, les premiers couacs pré-RCE apparaissent.... et ce n'est que le haut de l'Iceberg ! Il n'est nul besoin d'être devin pour annoncer que d'autres séismes / disfonctionnements apparaitront.....

Mantenant, qui vote pour offrir un aller simple à Rochdi et son Conseil d'Administration aux Kerguelen ?

L’ami de Momo

10.Posté par momo le terrible le 27/08/2011 21:09
je vous renvoie également sur :

http://www.zinfos974.com/Le-concours-de-PACES-Medecine-est-il-truque_a31355.html

où l'on voit déjà une université lachée à elle même et dirigée par un simple stratège (pour se faire ré-élire) mais doté d'une compétence "gestionnaire" proche du vide interstellaire !
Il préfère être ré-élu quel qu'en soit le prix....
Mais quand il faudra "payer", il plaidera non-coupable, ce n'est pas lui (la faute de sarkozy (trop facile), son ancien ou nouveau DGS, ses proches (VPCA, VPCS, etc...) et que le pôvre, il était mal entouré ! Il a tant donné (de passes-droits ;-) )à cette Université !
De toute façon, il n'y a aucune trace écrite le mettant directement en Responsabilité, il ne pourra que botter en touche !
Maintenant laissons le VPE téléphoner gratos à l'autre bout du monde, il n'a aucun pouvoir sur le pré carré de Rochdi.... les disfonctionnements constatés sont le pur fruit de la politique de Rochdi : l'Université est gérée à l'affectif (dans les recrutements et le fonctionnement universitaire).

A ce rythme là, nous pouvons aisément imaginer que l'Université aura coulé dans 3 ans (pleine crise de querelles internes, de finances, ....) , soit les étudiants se rappeleront qu'ils ont le pouvoir de demander le départ du président universitaire "distributeur de cadeaux".
Bouger vous : manifestez maintenant pour qu'il y ait un changement RADICAL !!!!

11.Posté par epsilone le 27/08/2011 21:24
Elle ne fait que se poursuivre cette pagaille.
Il est vrai qu' en redémarrant sitôt cette fine équipe entend faire de cette année universitaire une année exceptionnelle.
Qu'en pense le nouveau DGS?
Et l'autre ,qui dit-on a été choisi sur le seul critère de son nom (un nom réunionnais très courant)?
Mais on en reparle bientôt n'est-ce pas messieurs?

12.Posté par amphi le 27/08/2011 21:33
Le pote à Momo
D'accord avec vous sur toute ligne à une réserve prés:la destination proposée à cette fine équipe.
Même aux Kerguelen les dégâts qu'elle causerait risque d'être majeurs mais il est vrai qu'en toute logique là on devrait entendre M Paul Vergés.,à moins que ?

13.Posté par Cole Jack le 28/08/2011 08:24
Psot 6 : il y a désormais une alternative à Nuliversité de La Réunion. C'est vrai c'est du privé et alors ? C'est vrai c'est gérer par le diocèse et alors ? Au moins, pour avoir testé une année je peux dire :
- Respect des pensionnaires (à Nuliversité vous êtes accueillis comme un chien et en plus comme les administratives ont peur des réactions des parents, il y a désormais des agents de sécurité comme dans les supermarchés ou dans les banques...)
- Enseignants à l'heure et respectueux (demander à un élève de l'Institut si il y a un pb avec un enseignant. Faites la même chose avec les étudiants de l'Université...comparer !)
- Masters validés par le ministère (pour l'instant pas nombreux mais vu ce qu'il se passe à l'Université de La Réunion et la fuite des jeunes "cerveaux"-un bon sujet pour zinfos : où s'inscrivent nos mentions TB du Bac ? - il y a fort à parier que des parents seront près à débourser pour avoir leurs enfants près d'eux avec des enseignements de qualités ! Ce que l'université n'est plus en mesure de promettre vu les recrutements bidons de ces 8 dernières années)
- VRAIS SÉLECTIONS POUR LES MASTERS ENSEIGNEMENTS : pas de pistons ici, un entretien carré avec la direction, un règlement intérieur nickel. A L'UNIVERSITE PAS DE VISIBILITE : où est la fameuse grille de sélection Mr le pdt Rochdi ? Pourquoi n'y a t-il pas, en faculté des lettres surtout, des entretiens de sélection voir même des tests de sélection entre les différents candidats ? Comment des étudiants avec des mentions TB peuvent-ils se faire refuser l'accès sous le seul motif "niveau insuffisant" ? Pourquoi personne n'est mis au courant de l'organisation générale de ces masters ?
- POURQUOI LES ENSEIGNANTS INSCRIVENT-ILS LEURS ENFANTS DANS LE PRIVE ET PAS DANS LE PUBLIC ("ce que j'enseigne c'est de la merde, mais pas pour mes gosses, pour ceux des autres, les miens méritent mieux". Ce discours beaucoup de ces grands universitaires doivent le partager)
J'espère que zinfos diffusera ceci (courrier d'un élu étudiant au doyen de la faculté n'ayant toujours pas répondu à la demande) :

Monsieur le Doyen,

Nous souhaiterions vous rencontrez, moi (J. R) ainsi que deux étudiantes de votre UFR au sujet d'un problème sensible qui semble récurrent et dont nous pensons que vous êtes le plus à même à résoudre ou du moins nous indiquer la voie : la communication et le respect des critères de sélection pour l'entré en M2 Enseignement. Nous affichons pour cela nôtre disponibilité tout au cours de la journée de demain, et n'attendons plus que votre accord et l'horaire à laquelle vous nous accorderez un peu de votre temps je l'espère.
Vous remerciant par avance, nous vous prions de croire, Monsieur le doyen, en l'expression de nos plus sincères salutations.
J.R
Président de l'Association J.U.L.I.A
Juristes Universitaires Luttant pour l'Intervention des Associations.
Tel : 06 92 .. .. ..


QUAND ON VOIT QUE LE SERVICE PUBLIC EST DEVENU POURRI BEN ON VA VOIR AILLEURS ET JE NE SOUHAITE QU'UNE CHOSE : QUE TOUT CELA SE CASSE LA GUEULE ! ON POURRA ALORS DIRE : BRAVO MOMO ! J'ESPÈRE QUE LE MINISTÈRE NE LAISSERA RIEN PASSER AU MOMENT DES COMPTES !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales