Municipales 2014

PS: Saint-Philippe, bastion symbolique pour le parti


PS: Saint-Philippe, bastion symbolique pour le parti
Philippe Leconstant, secrétaire fédéral du PS à la Réunion, a réaffirmé, hier, l'importance de l'union des socialistes pour conquérir ou reconquérir les communes perdues par la gauche lors des prochaines élections municipales. Emblème de cette reconquête, la ville de Saint-Philippe, où la section socialiste, abandonnée depuis deux ans, a été relancée et compte désormais plus de 100 adhérents.

"C'est une ancienne commune socialiste, dirigée par deux maires socialistes différents. Saint-Philippe est une commune importante, car nous l'avons perdu. Elle est dirigée aujourd'hui par la droite et nous souhaitons la reconquérir", explique Philippe Leconstant. "La première étape a été la remobilisation des socialistes sur place. On a relancé la section socialiste de Saint-Philippe. En un mois et demi, il y a plus de 100 adhérents qui se sont inscrits dans la section. Il y a un véritable engouement de la part des socialistes, toutes tendances confondues, de se rassembler", ajoute-t-il.

La prochaine étape à Saint-Philippe, l'élection du bureau et du secrétaire de section. Puis au mois d'octobre, les membres de la section socialiste de Saint-Philippe choisiront leur candidat pour porter les couleurs socialistes lors des prochaines municipales de 2014. Et déjà deux noms sortent du chapeau, Didier Dalleau et Alix Ethève, des frères ennemis. Le premier avait été élu conseiller général de Saint-Philippe en 2009. Le second était secrétaire de l'ancienne section de Saint-Philippe.

Au-delà de la brouille qui a pu exister en 2009, lors des municipales partielles (suite à la condamnation de Hugues Salvan à deux ans d'inéligibilité), Philippe Leconstant veut rassembler pour reconquérir cet ancien bastion socialiste. "C'est important, c'est la première section que nous relançons. C'est un véritable succès. Il y a des candidats divers et de diverses sensibilités, mais ce sont les adhérents qui feront leur choix par le vote. Nous souhaitons l'union (…). Saint-Philippe est une commune importante comme Sainte-Rose ou comme le Tampon et Sainte-Marie où nous avons des ambitions. Mais nous ne réussirons que lorsque nous serons unis. Sinon c'est perdu d'avance", conclut-il.
Jeudi 18 Avril 2013 - 07:05
Lu 1462 fois




1.Posté par pandanus "veritas" le 18/04/2013 09:31
c perdu d'avance lol... des 2 supposés candidats, l'un a bien rempli son CB du temps de Bertile et l'autre plus jeune certes se laisse embrouiller l'esprit faible par certains du PS qui en plus ne le respecte pas (railleries diverses et variées dans son dos, et ce même de l'ancien député maire)...c'est vrai que st philippe est réputé pour son vacoas (i coupe 3 côtés) et que Rivière risquerait à prendre ses mous du genoux à la légère...et au passage ce dernier devrait ralentir sa tendance de plus en plus visible au clientélisme ...seulement chez moi c'est déjà moins 5 voix qui ne seront pas les urnes en 2014, à bon entendeur...

2.Posté par socialiste le 18/04/2013 10:05
c'est avec ce tas de bras cassé que nous doit reconquerir la mairie! entre le dalleau qui comprend pas rien, et qui fait le fier quand le gagne un affair, le etheve et le bertil que la su que profiter de la commune, nous lé fini gagner. Mi lé socialiste, mai si c'est ca zot l'union, mi vote blanc ou mieu mi vote rivière; o moins lu travail lu

3.Posté par deroute le 18/04/2013 10:22
saint philippe sera surtout le symbole de votre déroute. les promesses de changement et d'alternative, on les connait, c'est la même chanson depuis les présidentielles! pour quel résultat? mensonge au plus haut sommet de l'Etat et un pays qui va droit dans le mur. NON MERCI

4.Posté par RIVIERE GABRIEL le 19/04/2013 20:23
après 30 ANS dans l'hexagone rentrée par mutation chef de service à l'hopital je tiens à dire depuis longtemps déjà, on disserte sur l'incompréhension grandissante entre les Citoyens et la classe politique. Peu à peu le fossé s'est creusé, à tel point que l’on parle Désormais de divorce, de fracture, de défiance. Les partis semblent désarmés face à cette crise de l’oligarchie et le profit. Ils sont tentés de s'arc-bouter, de se replier sur eux-mêmes, d'importer la crise dans leur vie interne, donnant à l'extérieur un spectacle désolant de rivalités et d'affrontements, qui conforte l'opinion dans sa piètre considération à leur égard. Cette spirale infernale, cette descente aux enfers, sont-elles inéluctables ? Non. Nous, ne le pensons pas. Comme jeune socialistes, nous sommes même persuadés du contraire. Le moment est venu d'inverser la pente, d'intéresser à nouveau les citoyens au débat Collectif. Car, au fond d'eux-mêmes, ils n'attendent que cela. Saint Philippe ne peut se passer d'ambitions politiques, c'est ainsi qu'elle a été construite. Les Philippois (ses) sont les héritiers d'une culture qui porte haut les aspirations à dépasser les contingences du moment, pour bâtir une vision d'avenir, responsable, généreuse et solidaire, offerte en témoignage à l'ensemble de l’hexagone. Elle est rebelle à une conception purement marchande de la société. Nous pensons qu’il est temps de réhabiliter tout ce qui permet aux hommes et aux femmes d’œuvrer ensemble, de coopérer les uns avec les autres, de fuir l’excès d’individualisme pour recréer une société unie et solidaire. Dans ce document, nous commençons par nos valeurs. Nous sommes persuadés Qu’elles rejoignent les aspirations d’une très large majorité des citoyens. Vient ensuite un plan plus thématique dans lequel chaque chapitre est transversal. L’économique ne peut plus être pensé autrement qu’avec le défi écologique et le développement social. La gouvernance, la gestion des territoires, notre vision européenne et internationale, recouvrent évidemment tous les champs sectoriels de la régulation politique. L’éducation est la clef de voûte de tout. Vivre ensemble est aujourd’hui la seule condition pour qu’une société résiste à la tentation de perdre en humanité.

5.Posté par RIVIERE GABRIEL le 19/04/2013 20:29
le problème de dalleau il ne vient jamais aux conseils municipales sur 18 seances en 2ans seulement 4 seances à son actif!!! y défen qui?? demande à lu le parc national lé ou?? c'est LEBRETON la gagne les postes et la localisation du bureau!!! alors OLIVER RIVIERE ET DALLEAU lé pas pou la population de st philippe!!! un autre point demande à zot pou le PLIE Plan Local pour l'Insertion et l'Emploi l'antenne lé à st jo tout lé pou st jo!!!! zot y vo pas rien!!!!!!! sur st jo le bureau du plie lé composé de 14 personnes n'a l'emploi pou lebreton!!!!

6.Posté par RIVIERE GABRIEL le 19/04/2013 20:32
un autre choix lé possible alors si zot y vé fé change ce zafer là passe à mwin un message, il faut Cesser de pratiquer une « démocratie de quartier » où les citoyens n’ont aucun poids-si ce n’est celui d’exprimer leurs doléances-où choix des conseillers de quartiers ne résulte que des choix personnels du Maire comme c’est le cas actuellement.
C’est de rendre la parole aux st philippois (es) en dehors des seules périodes d’élections!
C’est pratiquer une démocratie réelle en permettant aux habitants de la communes d’élire eux-mêmes leurs conseillers de quartier, tous les 2 ans (dans un type d’élection plus simple encore qu’une élection de parents d’élève).
C’est permettre aux conseils de quartiers de bénéficier d’un budget participatif prélevé sur un budget d’investissement de la commune, afin que les habitants puissent eux-mêmes choisir démocratiquement l’installation ou la modernisation d’un équipement dans leur quartier, qui peut avoir trait aux loisir, à l’environnement, à la sécurité, au mieux-vivre ensemble…
C’est encore, par exemple, permettre aux habitants de choisir par le vote, en concertation avec la mairie, le nom des nouvelles rues de leurs quartiers
Plus de démocratie, c’est ne pas hésiter à utiliser le référendum local pour les choix cruciaux concernant l’avenir de la ville, comme Olivier Rivière aurait dû le faire pour la piscine, l’hôtel et la Grand Raid, ou encore pour les grands projets d’un coût supérieur à 5 millions €.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales