Faits-divers

PRR déçue par certains surfeurs, critique à l'égard des scientifiques

Serge Leplège, porte-parole de l'association Prévention Requin Réunion revient sur les conditions horaires qui ont accompagné l'attaque d'un requin sur un surfeur hier à Saint-Leu. L'association relaie pourtant depuis 1 an des messages appelant à la plus grande prudence sur les créneaux horaires, et notamment d'éviter de surfer après 16h. Mais pour l'association, ceux qui sont à pointer du doigt sont les scientifiques.


PRR déçue par certains surfeurs, critique à l'égard des scientifiques
Etes-vous déçus de ne pas être entendu par certains surfeurs ?

Serge Leplège : C'est sûr mais historiquement les gars de Saint-Leu surfent jusqu'à la nuit. L'heure était tardive, la préfecture s'en servira pour dire qu'il a pris des risques. On entend dire qu'il était 17h15 mais moi quand j'ai reçu le message il était 17h et l'attaque s'était produite 20 minutes avant (selon la préfecture qui coordonne les communications liées au risque requin, l'attaque a eu lieu à 17h17, ndlr).

Mais ce n'est pas le fait du hasard. Il y a quelques jours j'avais dit que la prochaine attaque se ferait à Saint-Leu ou à l'Etang-Salé.

Un arrêté préfectoral est attendu dans quelques jours. Qu'en attendez-vous ?

S.L. : Ce n'est pas un prélèvement mais des prélèvements nombreux qu'il faut. La critique va également aux scientifiques qui ont des intérêts à ce que les études traînent, je pense à ceux de la Réserve marine, de l'IRD, de l'ARDA qui bénéficient de milliers d'euros de subventions.
Lundi 6 Août 2012 - 11:12
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 3203 fois




1.Posté par le fric le 06/08/2012 12:01
- il y a les pecheurs pour qui n'importe quel pretexte sera bon pour piller la mer

- il y a la municipalité de st leu qui prefere investir dans l'immobilier bien plus juteux a court terme que dans l'assainissement
- la reserve est un obstacle serieux pour la mairie dans l'agrandissement de la marina de st leu a cause du corail qu'il faudra betonner
- la reserve est un empecheur de tourner en rond puisqu'elle renvoie la mairie a ses obligations en matiere d'eau pluviale et les 72% de foyers non raccordés aux eaux usées.

2.Posté par zong félin le 06/08/2012 12:05
@ le fric: la réserve est un prétexte pour se gaver des subventions et se la joué apprenti sorcier avec l'argent du contribuable.

3.Posté par bébé requin le 06/08/2012 12:08
"Ce sont eux les criminels, c'est même pas les requins.
Qu'est ce que je disais!
les innocents surfeurs qui "respectent" les ( pardon "leurs") règles de sécurité s'en prennent bien entendu aux autres "ceux qui reçoivent des subventions énormes"
Bravo les mecs continuez , vous êtes crédibles!

4.Posté par Fredo le 06/08/2012 10:17
Il n'y a aucun criminel dans cette histoire,arretez vos aneries.les requins sont arrivés bien avant l'HOMME,ils sont dans leurs éléments,laissez les donc tranquille....c'est un sport a risque et puis c'est tout.ces sois disant"surfeur" n'ont qu'a creer un spot artificiel de surf comme il y'en a partout en france.je pense qu'avec "nos" 700000€ ils pourront s'en construire 1....

5.Posté par Anonymious le 06/08/2012 12:17
TARZAN hier est passé a la télé en parlant de FAMILLE !! Quand un surfeur venait surfait à St Leu, la "FAMILLE SURFEUR de St Leu" réservait un drôle d'accueil aux non locaux . Roue percée, ou insulte dans l'eau. TARZAN tu parles de FAMILLE !!!!
Qui a fait arrêter le Chpionnat du monde de surf a St Leu ??? Aujourd'hui vous criez bien haut et bien fort . Les requins vous font arrêter le surf sur votre spot !!

6.Posté par Une enquête de fond nécessaire sur CHARC et les institutions le 06/08/2012 12:25
Combien y a-t-il de requins tigres et bouledogues dans les eaux réunionnaises ? Pourquoi y a-t-il plus d’attaques ces derniers temps ? Les interprétations vont bon train, et les scientifiques, ayant pourtant touché 700.000 depuis 1 an de l’Etat pour répondre à ces questions, ne fournissent toujours pas le moindre début d’explication…

Les pêcheurs traditionnels réunionnais, à qui l’on donne rarement la parole, ont cependant leur idée. Selon eux, les requins tigre et bouledogue ne sont plus péchés à la Réunion depuis plus de 30 ans par risque potentiel (et non avéré) de la maladie Ciguatera. Les populations de ces 2 espèces seraient donc en forte augmentation (un calcul rapide et très approximatif de 1 requin péché tous les 2 jours à l’époque conduirait à une augmentation de la population de 900 requins en 5 ans). De nouveaux individus de requins tigres et bouledogue pourraient même être arrivés en suivant des bateaux senneurs, et attirés par les déchets de la ferme aquacole et les ravines, protégés par la réserve naturelle, se seraient sédentarisés près des côtes. Un petit groupe d’environ 5 requins a été observé à plusieurs reprises. Les apnéistes corroborent ces savoirs et ont filmé une population tout près des côtes. Toujours selon les pêcheurs traditionnels, ce serait le même requin, la même bête, qui aurait causé les 3 attaques mortelles… Peut-on décemment, en ayant connaissance de telles informations, faire autre chose que prélever ces quelques individus sédentarisés ?

Car il n’a jamais été question « d’éradiquer » ou « d’exterminer » les requins. Les usagers de la mer demandent bien au contraire une gestion globale, raisonnée et respectueuse de l’écosystème marin, duquel l’Homme et ses activités sont partie prenante. Mais est-il pertinent d’avoir constitué une réserve naturelle en pleine station balnéaire ? Pourquoi cette réserve marine et surtout le programme CHARC de l’IRD dont Marc Soria est le responsable, refusent de considérer dans leur étude à 700.000 euros les possibles effets de la pêche industrielle et des déchets relâchés par la ferme aquacole gérée par l’ARDA ? Serait-ce parce que l’Institut de Recherche et de Développement (IRD) est justement en contrat avec cette même ferme aquacole (qui ne fonctionne que grâce à des subventions), qui fait également partie du comité scientifique de la réserve naturelle ?

Tout au long de cette cette crise requin à la Réunion, les surfeurs et les usagers de la mer ont cristallisé les haines et les rancœurs, laissant le champ libre aux manigances de CHARC et de l’ARDA. Il serait maintenant temps que journalistes, politiques et associations écologiques s’intéressent aux conflits d’intérêt et au clientélisme de ces institutions…

7.Posté par Agitateur le 06/08/2012 12:27
M.Leplège est certainement le plus grand spécialiste des requins à la Réunion.
Son analyse pointue et détaillée devrait être suivie par M.Robert, l'autre spécialiste de la mer.
Pour surfer tranquillement sans requin il faut construire une piscine à vague pour eux.
Arrêtes vos agitations inutiles et laissez faire les gens responsables.

8.Posté par Apprendre à lire le 06/08/2012 12:33
Bizarre, quand on lit les médias on peut lire des avis de chercheurs:

http://www.ipreunion.com/reportage.php?id_reportage=16719&id_rubrique=01

http://www.clicanoo.re/index.php?page=article&id_article=333928&var_recherche=chabanet

9.Posté par surfer decerebré le 06/08/2012 12:57
Serge Leplège : C'est sûr mais historiquement les gars de Saint-Leu surfent jusqu'à la nuit

Je rajouterais :
Historiquement , les surfers de saint leu n' ont pas inventé la poudre

10.Posté par depain le 06/08/2012 11:13
le représentant de cette association ne va pas aider les " surfeurs" .Maintenant ce sont les scientifiques les criminels! Les scientifiques ne font que des constats et décrivent la réalité de ce qu'ils observent et donnent éventuellement des préconisations .On les ecoute ou non( en général au début non!)aucun scientifique n'attire les requins ou les fait surfer dans une zone en fin de journée dans une eau trouble ,dans une zone ou il y a eu une alerte bactériologique récente,et à quelques km ou une attaque récente et mortelle à eu
lieu .Et dire ça ne relève pas de la provocation mais du constat.

11.Posté par tic tac tic tac le 06/08/2012 13:22
bla bla bla si il y a un groupe de requin bouledogue ki attaque les surfeur ou baigneur c ke l'eau des plage né pa propre un point c tt sa na rien avoir avec la reserve marine.moi je v rire le jour ou des baigneur ou surfeur tomberon bien malade par rapport a l'eau ki et bien dégueulasse et ver ki vou retournerer vous?se ki me f rire aussi c ke bocou parle de avent, (10 voir 30 ans en arriere)c bien bo mai la population été de combien il y a 10 ou 30 ans et combien il y a de population maintenent.a mon souvenir l'eau été bocou moin sale dans le temp longtemp et ken je regarde maintenent sa me f peur, telment peur ke je prefere reflechir a 10 fois avent d'aller a la plage pour me baigner ou surfer et mm ke maintenent je ni v mm plus et sa c pa a cose des requins.

12.Posté par laluno le 06/08/2012 13:29 (depuis mobile)
Les scientifique sont des criminels ? Ils vous ont pas dit d'aller vous suicider tout de même ...si votre passion est le surf revenez en metropole à Biarritz là vous serez en sécurité .mais laissez les eaux tropicales à ces squales nécessaire .suite

13.Posté par laluno le 06/08/2012 13:33 (depuis mobile)
nécessaire .suite à l'équilibre de biodiversité des espèces marines ..on ne peut faire n'importe quoi n'importe où...les surfeurs doivent se d'émettre ou qu"ils prennent leur entière responsabilité ..comme le hors piste en ski ..

14.Posté par Delloin le 06/08/2012 14:25
Le jour où les scientifiques pousseront de force les surfeurs à la mer, on pourra les traiter de criminels. A fortiori s'ils les lancent après 16h parce qu'on va jouer au quart d'heure de plus ou de moins: C'était la deuxième partie de l'après-midi et nous sommes en hiver, alors...
D'ici là, celui qui se jette du haut d'un pont sans élastique peut toujours accuser Newton et sa loi de la gravité, c'est pas le ridicule qui le tuera.
"Historiquement les surfeurs sont dans l'eau jusqu'à la nuit", mouais, historiquement, y'avait pas autant de surfeurs y'a dix quinze ans. Alors si on augmente la présence dans l'eau de victimes potentielles à des heures accidentogènes, on augmente fatalement le risque d'attaques. Historiquement, comme vous dites, y'a 50 ans, y'avait moins de morts par accidents de voitures. Et pourtant, les routes et les véhicules étaient moins sûres...

15.Posté par billy the kid le 06/08/2012 14:27
soyez déjà heureux que des scientifiques s'intéressent à ce phénomène, parce que beaucoup de gens meurent ou se blessent en faisant leur passion sans que personne ne s'y intéresse, je pense au monsieur mort en faisant du vélo dimanche, le motard qui s'est fait coupé la route la semaine dernière etc... tout le monde est conscient du risque pris lors de ce type d'activités mais eux assument contrairement à vous qui allez pleurer dans les jupes des élus et se permettent de critiquer des scientifiques qui font leur job, et oui les choses ont évolués si vous avez peur allez donc surfer ailleurs et arrêtez de traiter les autres de criminels a bon entendeur

16.Posté par JORI le 06/08/2012 17:28
"mais historiquement les gars de Saint-Leu surfent jusqu'à la nuit.", c'est quoi historiquement car moi j'ai connu St Leu sans surfeur, comme ailleur?.

17.Posté par tet' Hier le 07/08/2012 09:31
L.Leplège c'est un charlot ou un sarzer de leau. koué li a pou di ?

18.Posté par baster974 le 07/08/2012 10:07
....et certains en profitent pour se donner une petite existence... ah Messieurs qu'il est bon de surfer sur la vague de la médiocrité. Certains sont connus pour leurs qualités : intellectuelles, sportives, don de soi pour les autres etc... et d'autres surfent sur les "faits divers" (attention je ne minimise pas ce qui est arrivé à ce pauvre monsieur et je lui souhaite un prompt rétablissement). Ce qui me fatigue ce sont ces bruits de ventilateur qui gravite autour, tous ces "connais mieux". M. Leplège avait prédit (dit il) une attaque à St Leu ou à l'Etang Salé (dixit l'article). La prochaine fois qu'il donne le jour afin qu'on fasse sortir les surfeurs de l'eau. Je ne dis pas que les scientifiques doivent faire loi, je ne dis pas que les surfeurs doivent arrêter de surfer... je dis juste que je ne sais pas et que les scientifiques, les institutions publiques et de protection de l'environnement doivent étudier, trouver une solution...en bonne intelligence. Les surfeurs connaissent la mer semblent il, il la respecte ! Donc vous comprendrez que les choses ne se feront pas n'importe comment, qu'on ne pose pas un filet comme ça sur tout un littoral. Qu'on ne lance pas une vendetta contre les requins "comme ça". Chacun geste de l'Homme sur son environnement a des conséquences et cela nous a maintes fois été démontré. Pour une fois qu'on essaie de réfléchir avant d'agir, encourageons cela pour une fois. Il est clair qu'il faut s'y pencher sérieusement et rapidement. Mais cela ne se fait pas en 15 jours. Quant à M. Robert, vous êtes un homme intelligent alors pourquoi surfer sur la démagogie (la fin justifie t-elle les moyens), je ne suis pas d'accord avec toutes vos idées mais je suis sûr que vous valez mieux que ça. A tous les surfeurs prenez soin de vous et soyez prudents :=)

19.Posté par willy le 07/08/2012 16:15
Leplege n' est pas ,n 'a jamais été un surfer mais il est chasseur sous-marin.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales