Culture

PRMA : Faire rayonner la musique réunionnaise à travers le monde

Le tout récent bureau du PRMA (Pole régional des musiques actuelles), élu au mois de novembre dernier, s'est réuni autour de son président Jérôme Galabert, plus connu pour être le président du festival Sakifo, pour faire un point sur l'évolution de la structure et la volonté des nouveaux membres du bureau de faire rayonner la musique réunionnaise au plan international.


PRMA : Faire rayonner la musique réunionnaise à travers le monde
Dans les locaux du PRMA à Saint-Denis, Jérôme Galabert, président de l'association, entouré des différents membres du bureau dont Jean-François Sita, vice-président de la Région en charge de la culture, Marc Nouschi, directeur de la DAC OI, Patrick Mathieu, délégué régional de la Sacem, et Alain Courbis, directeur du PRMA, a présenté le projet d'activité du PRMA pour l'année 2012. L'équipe a changé fin novembre 2011 pour laisser place aux "acteurs du secteur", soulignait la Région au moment du changement de présidence. Fin de la politique au PRMA, bonjour aux acteurs du milieu, a souligné une nouvelle fois Jean-François Sita.

"Depuis 2010 (ndlr : arrivée de la nouvelle majorité à la Région), nous avons une politique ambitieuse en matière de développement culturel (…). Nous travaillons avec le PRMA sur de nouveaux projets", rappelle-t-il. Et pour preuve, le PRMA se voit doté d'un budget multiplié par deux pour son exercice 2012 avec plus de 900.000 euros. Une nouvelle donne budgétaire voulue par la Région pour mettre en avant la musique locale, mais également internationale.

"On va s'attaquer plus efficacement à l'export", lâche de son côté Jérôme Galabert. Résolument, le PRMA se tourne vers la métropole et le reste de la planète pour faire connaitre les artistes réunionnais. "On a décidé de budgétiser une ligne avion", souligne Jean-François Sita. Dis comme ça, cela peut faire sourire, mais les billets d'avions sont un réel problème pour les artistes locaux qui n'ont pas les moyens de se produire à l'extérieur de la Réunion. Outre un budget dédié aux billets d'avion, un poste de chargé d'export a été créé pour s'occuper exclusivement de la promotion des artistes réunionnais à l'étranger. "Un boulot à plein temps", souligne Alain Courbis, directeur du PRMA.

L'intégration des artistes réunionnais dans les classements quotidiens des ventes d'albums et singles France

Autre idée avancée, la création de cafés-culture un peu partout à la Réunion. "C'est un maillon manquant et primordial en matière de diffusion", rappelle Jean-François Sita. La Région se dit prête à accompagner le développement de ses structures à la Réunion. Depuis novembre 2011 et la mise en place du nouveau bureau, "une réelle dynamique de travail a été mise en place dans une ambiance apaisée", explique Jérôme Galabert.

Reste au PRMA a continué de promouvoir la musique réunionnaise dans le monde entier. Le pôle sera présent sur différents salons de musiques et autres festivals toute cette année. En plus de l'export, les membres du PRMA souhaitent s'atteler à une tâche particulièrement audacieuse, assurer une meilleure représentativité des artistes locaux sur les fréquences FM locales, le tout couplé à l'intégration des artistes réunionnais dans les classements quotidiens des ventes d'albums et singles France.

Une tâche essentielle quand on sait qu'un artiste réunionnais peut vendre 5.000 albums sur une semaine et se retrouver dans le top 10 des meilleurs ventes France, un classement qui peut ouvrir des opportunités de "passages radio ou de concerts", conclut Jérôme Galabert.
Mercredi 21 Mars 2012 - 09:14
Lu 1784 fois




1.Posté par Question à M. SITA le 21/03/2012 09:47
Notre musique folklorique est fort dynamique et mérite d'être encouragée.
Mais depuis mon courrier du 11/3 paru dans Zinfos intitulé : "Tenez vos engagements, M. Sita !", je n'ai reçu aucun coup de téléphone ni aucun mail de vous.
Vous m'avez assuré à deux reprises que la Région Réunion était favorable à suvbentionner l'achat d'un premier orgue à tuyaux d'occasion à La Réunion.
Vous ne m'vez certes pas dit en quelle année.
J'espère que vous n'allez pas continuer à vous moquer des Réunionnais via mon association.
Je reste à votre disposition et attends votre coup de fil.
Armand GUNET
"Montres et chamades"
P.S. : Notre association étant reconnue d'utilité publique, est-ce là le critère d'exclusion de notre projet ?

2.Posté par Gabriel Picard le 21/03/2012 12:56
M. Jérôme Galbert, grand promoteur de la musique réunionnaise dans le monde, devrait démissionner pour se consacrer à la promotion du poète lamartinien Orelsan à la Réunion.
Galabert, allé vann corbeille d'or, donc !

3.Posté par TiKaf le 21/03/2012 12:59
MDR...
Oté non mais des institutions ki revendik promouvoir la kiltir nout péi, nout misik mais kan tu regarde le contenu, les événements, tu te demande mais où est notre musique, notre vraie culture?! Regardez, analysez, le site en question de la PRMA (runmusik) ne traite que de sujet que nous même réunionnais on est dépassé... Donc essayez de promouvoir cette image à des personnes qui ne nous connaisse même pas? En parlant du sakifo, on retrouve le plus souvent comme artiste locale des personnes qui ne sont plus (excusez moi l'expression) mais d'actualité... Où sont les jeunes qui chaque jour apporte du nouveau style, de l'originalité à notre propre style qui est le séga, le maloya? Personnellement, je ne pense pas qu'une telle approche de la promotion de notre culture va dans le bon sens, si on doit mettre en avant uniquement ceux que nous même réunionnais on ne connais pas et oublier ceux qui au contraire enrichi chaque jour notre vraie kiltir!!!

Après de nombreuses recherches sur l'actualité musicale réunionnaise et sa promotion, il y a qu'un site qui pour l'instant rempli a peut prés son rôle à mon avis, c'est celui de 974 Reprézente (974reprezente.fr)... On retrouve du contenu qui se rapproche vraiment de notre culture sans oublier quiconque, malgré que le contenu ne soit pas assez riche...

4.Posté par ndldlp le 21/03/2012 13:50
on s'en fout que ton assoc' soit d'utilité publique.. commence à nous les brise menu le gunet avec son orgue ! qu'il engage les royalties de ces ouvrages pour financer son tuyau à vent..!

5.Posté par Gabriel Picard le 21/03/2012 15:59
Je regrette Messieurs, je ne suis nullement un partisan des thèses de M. Gunet, mais
1°) il a le droit de s'exprimer
2°) je ne vois pas pourqoi la Réunion serait le seul département de France (continentale et d'outre-mer) à ne pas être doté d'orgues à tuyaux

C'est un instrument d'une grande beauté tant visuelle que sonore.

Gabriel Picard..

6.Posté par créole millésime 1640 le 21/03/2012 20:59
quand le maloya , symbolique la doulère a envahi le pays pour remplacer le séga : musique de la communauté réunionnaise: zoreil, blancs, malbars, chinois, cafre; on a fait un une régression de 50 ans à la vitesse de la lumière . Et les Antillais étaient alors à l'ère 2000 alors qu'on se trouvait en 1981. A ce jour ce maloya là reste un hymne d'une communauté que les autres n'écoutent guère, et la biguine et zouk de l'antillais continuent de triompher de l'Amérique jusqu'en Europe alors qu'ici on n'arrive même pas à Maurice. Alors pour faire rayonner ce rythme local; levez vous de très bon matin, vous aurez encore le temps d'entrer dans la tombe avant qu'un américain trouve du goût à cet insipide carry parce qu'il faudra mettre z'ingrédients

7.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 21/03/2012 22:47
PRMA, présidé par J. galabert, émanation de la Région qui finance un festival "sakifo" dirigé par J. Galabert....C'est un mec qui a tout compris comment "bézé" l'argent public...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales