Politique

PPR: Nathalie Bassire accuse TAK d'avoir tenté de manipuler les Tamponnais

La conseillère régionale Nathalie Bassire est intervenue ce mercredi à l'occasion d'une réunion d'information dans le cadre du projet de Plan de Prévention des Risques. Voici son compte-rendu :


"Dans la perspective de l’enquête publique afférente au projet de Plan de Prévention des Risques (PPR) naturels prévisibles relatif aux phénomènes d’inondation et de mouvements de terrain, qui se déroulera sur la Commune du Tampon du 07 décembre 2016 au 07 février 2017, je suis intervenue ce mercredi 30 novembre 2016 à l’occasion de la réunion d’information et d’échanges avec le public – organisée par l’État et la municipalité – qui s’est tenue à la Salle des Fêtes du Bras de Pontho. En voici le compte-rendu :
 
J’exprime tout d’abord ma grande surprise d’avoir entendu M. André THIEN AH KOON – visiblement très solidaire de l’État aujourd’hui, après avoir fait une sortie purement médiatique en 2014 en déchirant et piétinant devant les caméras les plans du PPR au Tampon, élaborés par ces mêmes services de l'Etat – de l’avoir entendu donc, répéter à plusieurs reprises que la Loi Barnier du 02 février 1995 relative au renforcement de la protection de l’environnement était une « loi de droite »…
 
A-t-il oublié qu’il a été député pendant 20 ans, en particulier en 1995 lors du vote de la loi Barnier en qualité de député « Divers Droite », mais également en mars 2005 alors qu’il siégeait comme député UMP lors du vote de la loi constitutionnelle adossant la Charte de l’Environnement à la Constitution, gravant ainsi dans le marbre le Principe de Précaution ?
 
M. THIEN AH KOON a voté « POUR » comme tout un chacun peut aller le vérifier sur le site internet de l’Assemblée Nationale.
 
Nous voyons bien là, qu’il est extrêmement difficile voire impossible de travailler avec un politique qui ne cesse de changer d’avis, d’étiquette et de positionnement. Stop à la « politique politicienne » ! Comment lui faire confiance pour défendre efficacement les intérêts de la Réunion, en particulier ceux des tamponnais, ici...comme là-bas, au Parlement.
 
Monsieur THIEN AH KOON, vous avez tenté de manipuler les tamponnais, notamment en confiant fin 2015 un marché public d’assistance au bureau d’études STRATAGEM974 pour un budget de 200 000€ HT sur 2 ans, puis en le résiliant unilatéralement et brutalement, par décision du 30 août 2016 avec effet au 1er décembre prochain, sans consommer les crédits prévus, alors même que des milliers de familles tamponnaises auraient pu bénéficier d’études visant à défendre au mieux leurs intérêts, à commencer par les centaines de dossiers déposés par l’intermédiaire de l’association DEFEND' NOUT' TERRAIN auxquels la municipalité n’a daigné répondre que par un silence méprisant !
 
Je note également l’absence ce jour, une fois de plus, du député socialiste, qu’on ne voit pratiquement plus au Tampon depuis son élection en 2012, à l’exception notable des échéances électorales.
 
S’agissant du Principe de Précaution, aux conséquences dramatiques et si préjudiciables à nos milliers de familles tamponnaises aujourd’hui, je partage, pour certains cas précis, la conception de M. François FILLON qui prône sa suppression, car il le juge « dévoyé et arbitraire » !
 
Dans le cas du PPRn au Tampon, je suis partisan d’une conception minimaliste de la position que doit défendre l’État et je m’interroge – comme des milliers de tamponnais – sur le bien-fondé des documents soumis à enquête publique : n’y a-t-il pas des données erronées ou incohérentes dans ces pièces graphiques ? Les méthodes utilisées sont-elles les plus fiables ? A-t-on suffisamment fait prévaloir le retour d’expérience, suite aux phénomènes naturels de ces dernières décennies, sur les valeurs scientifiques théoriques issues de calculs mathématiques et informatiques ?
 
Je ne me poste pas seulement dans la critique justifiée et utile, mais aussi et surtout dans l’action : en effet, j’ai reçu personnellement ces dernières années de très nombreuses familles touchées par les effets néfastes du PPRi et PPRm.
 
Avec le soutien de la majorité régionale et de notre Président Didier ROBERT, j’ai proposé et fait valider ce jour en commission sectorielle « CADDE » (Commission Aménagement, Développement Durable, Energie) avec mon collègue Bachil VALY, maire de l'Entre-Deux et conseiller régional en charge de l’aménagement du territoire, le principe d’une subvention annuelle de 72 700€ au profit de l’association DEFEND' NOUT' TERRAIN afin de lui permettre de mener encore plus efficacement et sereinement ses actions en faveur des familles tamponnaises. Cette subvention sera confirmée en Commission Permanente de la Région Réunion dans les toutes prochaines semaines.
 
Je tiens enfin à saluer l’action courageuse, bénévole et déterminée des dirigeants de cette association, au premier rang desquels sa Présidente Marie Annick SARPEDON, dont la force de caractère, la dignité et l’authenticité n’ont d’égales que la justesse de la cause qu’elle défend debout, contre vents et marées !

Un combat qui vise à minimiser au mieux, avec plus de précision et en toute sécurité, les trop larges zones devenues inconstructibles, amputant le patrimoine familial de milliers de tamponnais.
 
Soyez, Mesdames et Messieurs, assurés de mon soutien plein et entier dans ce combat, que je mène avec vous, et que je m’engage, s’il plaît à Dieu, à porter au plus haut niveau dans les mois à venir, afin d’assouplir la position de l’État tout en maintenant une protection proportionnée et suffisante des personnes et des biens !"
 
Nathalie BASSIRE
Conseillère régionale du Tampon
Jeudi 1 Décembre 2016 - 11:33
Lu 6271 fois




1.Posté par Kelly du Tampon le 01/12/2016 12:12
Vivement qu'elle remplace TAK

2.Posté par Dédé97430 le 01/12/2016 12:16 (depuis mobile)
Bravo Mme Bassire !
Bien dit ça !

Nathalie Députée !!!!!

3.Posté par ThierryBègue le 01/12/2016 12:44 (depuis mobile)
TAK, toujours collabo, que ce soit avec les socialistes, le PCR ou encore on l''a vu lundi avec Marine LE Pen !

4.Posté par tamponnaise le 01/12/2016 12:52
Je dénonce le désintérêt profond et grotesques du maire sur le territoire de la commune.

5.Posté par reunionnaise pei le 01/12/2016 12:53
Je salue ces successifs controverses dénoncées habilement par Mme Bassire, je souhaite que ces derniers parviendront au Maire et son équipe afin de tenter de rectifier le tir le plus rapidement possible ou de laisser la place aux élus bien plus compétents pour entreprendre les actions nécessaires au bon développement de la commune!

6.Posté par Miguel le 01/12/2016 13:02
Mais où est le député Vlody? Il a peur que son président Hollande déteigne sur lui?
C'est quand même vache qu'on arrive en période de fin d'année en découvrant autant de bassesse de ce Mr Tak! Un maire spécialiste des entourloupes!

7.Posté par Bravo le 01/12/2016 13:36
Merci Nathalie d'être toujours là pour notre défense.
TAK essaie de manipuler les Tamponnais et met la pression aux gens qui ne sont pas pour lui.

8.Posté par scorpio le 01/12/2016 13:39
enfin une dame droite et bien , bravo madame bassire

9.Posté par jpleterrien le 01/12/2016 13:41
Pour une surprise, c'est une surprise !!!
Comment cette manipulation peut-elle être possible ???
Ça alors.......

10.Posté par A. HOAREAU le 01/12/2016 14:16
Nous sommes plus d'un à savoir que Mr TAK peut marcher dans un sens aujourd'hui et courir dans l'autre le lendemain !
A sa décharge, je dirai qu'il n'est (malheureusement) pas le seul élu à agir ainsi !!
Quant au PPR, c'est vrai que l'ETAT (à travers ses Fonctionnaires) est très loin de maitriser les facteurs de risques !
En tout cas, le plan qui a été validé pour St-Denis (secteur des Camélias), constitue un cas avéré d'incompétence, doublée d'une volonté de vengeance à l'égard d'un riverain qui n'a fait que dénoncer des atteintes à l'écoulement des eaux des ravines qui traversent son quartier !

11.Posté par Laîla le 01/12/2016 14:30
J'espère que cette association va créer de l'emploi !!!

12.Posté par MHuet le 01/12/2016 14:47
Vous avez raison Madame Bassire, avec tous ces Plans de Prévention des Risques, l’Etat nous vole nos terrains constructibles.
Je suis d’accord qu’on veuille protéger les biens et personnes en rendant inconstructibles les bords de ravines, mais il ne faut pas être extrême par mesure de précaution.
Moi j’ai près de 2 hectares de terrains à plus de 200 mètres de la Rivière d’Abord dans le quartier de Bras Creux et il n’est pas question que mes enfants ne puissent pas demain y construire une petite case.

13.Posté par Gilles le 01/12/2016 15:11
Madame Bassire au moins est du côté des Tamponnais, pas du côté de l’Etat comme cet opportuniste de TAK. Mais si TAK avale de telles couleuvres c’est qu’il doit avoir un intérêt quelque part et ça ne doit certainement pas être l’intérêt général.

14.Posté par bleu outre mer le 01/12/2016 15:18
A tout ceux qui l'on encensé il y a peu. Crédibilité aucune :-)
Bon chocolat de métropole

15.Posté par ferrere jean rené le 01/12/2016 16:23
pourquoi l'association "DEFEND' NOUT' TERRAIN" ne m'a jamais répondu ou convoqué pour des informations concernant le PPR , or je suis certain d'avoir donné mes coordonnés à cette association et a même écrit mon nom adresse n° tél sur une sorte de registre, mis a la disposition des intéressés a ce sujet, lors d'une réunion d'information sur la place de la mairie ,même un ami m'a fait inscrire à cette association , pas e nouvelle de cette association a moins qu'elle défend qu'une seule qualité de personne ,

16.Posté par GIRONDIN le 01/12/2016 16:59
Quel courrier !

En tant que secrétaire délégué au courrier sans réponse du tampon, vous avez déjà fait mieux !


....... en particulier ceux des tamponnais, ici...comme là-bas, au Parlement....

Pourquoi Mr TAK est député ?
Ou est-il candidat pour le prochain coup et vous ? Comme parafoudre devant didiX ? Comme au municipale, 17% au 1er tour ?

MiLikE NatiX

17.Posté par Question bete le 01/12/2016 17:51 (depuis mobile)
Votez tranquille votez pépère..?

18.Posté par VIEUX CREOLE le 01/12/2016 19:06
VOUS CONSTATEZ , AUJOURD'HUI QUE VOTRE Maire ,"Vieux Routier de la politique locale" depuis des décennies fait comme de trop nombreux politiciens de notre île de la démagogie et du populiste facile et utilise quelquefois des méthodes d'un passé honni !! il change souvent de "c et d'alliances !! Les tamponnais sont seuls juges de ses actions décevantes et contestables comme de ce qu' il a fait d' intéressant et utiles pour sa ville Les Dirigeants de notre île que vous soutenez sont dans le même cas que THIEN AH -KOON ! Mais LE PEULE EST SOUVERAIN son verdict est décisif !!

19.Posté par Caton le 01/12/2016 19:42
2choses étonnantes: 1) une association qui est creee pour un objet précis : combattre le ppr du tampon et qui obtient 72000 euros de subvention de la région donc nos impôts .C'est scandaleux,ce sont nos impôts qui paient,de tous les réunionnais. Est-ce que madame Bassire ã aussi demander une subvention pour ceux qui sont sont contre les carrières. 2) post 11 demandé si cette association va creeer des emplois : mr Fillon son mentor à bien spécifié que les emplois aidés c fini.Donc il faut savoir ce que l'on veut :un monde libéral oû c chacun pour soi et Dieu pour tous oû le bon choix[

20.Posté par Julot le 01/12/2016 21:00 (depuis mobile)
TAK ! Comment se fait-il pour que les tamponnais reelisent une telle crapule ! Décidément les réunionnais n'ont que ceux qu'ils méritent ! Deux ou trois ronds points avec quelques fleurs et le vote est dans la poche...

21.Posté par 51889 le 01/12/2016 21:25
Qu'en pensent les 500 personnes embauchées par la mairie du Tampon, qui ont commencé à travailler...et dont le préfet a annulé les contrats faute de quota?Ont elles été manipulées par TAK?

22.Posté par bouboul974 le 01/12/2016 21:38
Tiens donc, elle n'était de la bande pendant cette période auprès de TAK ?????

23.Posté par 51889 le 01/12/2016 21:47
Le communiqué est signé "Nathalie Bassire conseillère régionale du Tampon"... BIzarre, je croyais qu'en étant élu à la Région, on était conseiller(e) régional(e) tout court, car on n'est pas élu seulement par les électeurs d'une commune, mais par l'ensemble des électeurs de la région...

24.Posté par titi974b le 01/12/2016 21:50
Pour un politique, ne pas changer d'avis, c'est justement ce qui m’inquiéterait. La relation faite à un parti unique toute sa vie est une relation d'aveugle, puisqu'elle consistera jusqu'à la tombe à dire oui à son camp. Etre dans un seul camp tout le temps c'est fermer la porte aux idées, ne jamais se remettre en question. Ce n'est pas être mature, mais agir comme un mouton. Mme Bassire, vos railleries électoralistes servant uniquement à déstabiliser l'auditoire n'y changeront rien ; les tamponnais ne sont pas dupes et voient déjà la différence dans la gestion des affaires communales ; comme on dit : "il n'y a pas photo". J'en profite pour féliciter Mr Thien-Ah-Koon et son équipe pour son travail et son ouverture.

25.Posté par Didier NAZE le 01/12/2016 21:51
Nathalie, occupez vous de vos F......vous avez de quoi faire....

26.Posté par ZembroKaf le 02/12/2016 10:02
Nathalie BASSIRE
Conseillère régionale du Tampon

Mme Bassire....votre titre c'est "Conseillère Régionale De La Réunion"...à La Région on élit une liste et NON une personne !!!
Comme Michel Fontaine (d'autres aussi), il oublie souvent qu'il est SENATEUR de La Réunion et non de Saint Pierre !!!

27.Posté par une réunionnaise 97410 le 02/12/2016 10:48
il y a des familles qui habitent dans le coin depuis 1990, meme plus longtemps.Moi, je trouve que Mr Thien Ah Koon est un bon maire au Tampon.La preuve, il a été réelu.

28.Posté par DOGOUNET le 02/12/2016 10:50
On a déjà le parc national qui "bloque par le haut", le conservatoire littoral et autres réserves marines qui "bloquent par le bas" et voilà que la DEAL et son complice du BRGM (président nommé par l'Etat) bloque toute construction à proximité de n'importe quelle ravine ou fossé ! A quand effectivement un retour aux fondamentaux de la prise de risque calculé et non du principe du parapluie de précaution que sort à tout moment notre Etat frileux et ses incompétents locaux, notamment ceux de la DEAL ! Bravo donc à Mme Bassire et que notre démagogue de maire et ses services la mok, sans oublier notre ineffable dépité Vlody aillent voir ailleurs ! Et au fait, le bureau d'étude inconnu au bataillon, qu'a t'il fait de cet argent ?

29.Posté par A. HOAREAU le 02/12/2016 14:36
https://t.co/ugkzObzjc6
http://archives.clicanoo.re/?page=article&id_article=507569

L’Etat amplifie les risques ravines…puis "P.P.R"ise autour (...)

PUBLIÉ LE 20 JANVIER 2016 05H35
La saison des pluies est là, et cet énième courrier d’alerte est voulu pour confirmer le piteux état des torrents dionysiens. Fidèle à ma démarche, je viens remuer ma plume intrusive et laxative dans les orifices des hautes sphères administratives : DEAL, Préfecture et Cabinet du Président de la République.

En moins de deux mails, j’ai réussi à souder les nababs concernés autour de leurs armes de destruction massive, baptisées « Boucan-Launay » et « Butor » !

Le sujet est à la fois, grave, banal et évocateur.

Grave, parce qu’il concerne un grand nombre de riverains ; Banal, parce qu’il concerne la simple relation « Citoyen / Administration » ; Evocateur, parce qu’il dévoile au grand jour, les capacités des agents de l’Etat à se mettre sous abri en déployant, abrupto, la carapace blindée de la solidarité.

A l’origine de ce conglomérat abscons, il y a la Deal qui s’est auto piégée ; en effet, ses agents (gestionnaires des ravines) se sont enfermés et englués dans leur propre machine à broyer les velléités individuelles. Voilà qui nous place au cœur du « Bang » qui a précipité le chef de ce noyau dur de l’Etat, dans le choix honteux de couvrir les arrières de ses brebis galeuses, plutôt que de remplir et d’honorer ses missions premières, à savoir, servir et protéger les citoyens !

En clair, l’ex-DDE, dans son délire de vengeance à mon égard, s’est offert le luxe de justifier mon classement en zone rouge, en prenant comme argument massue, la présence (en plein DPF) du mur de mon vis-à-vis de voisin … Tout est dit dans son compte rendu du 10/10/07 en ces termes :

« Le mur de protection présent en rive gauche au droit de sa propriété, générait des perturbations à l’écoulement (ouvrage ’rentrant’ en amont vers le lit) et ’pourrait favoriser la formation d’un point d’attaque de la berge rive droite dans cette zone ».

C’est inouï ! Mais, j’ai les noms des agents qui ont signé ce mémorable aveu ! Ce bout de papier est une fabuleuse reconnaissance écrite … de fautes graves ! Tellement grave que mes hauts fonctionnaires s’en trouvent pétrifiés depuis plus d’un an !

Eh oui ! Ce n’est qu’à la suite de mon questionnement que la clique prend conscience de sa bévue monumentale. De toute évidence, cet écrit est la preuve que ses ’experts’ se sont bel et bien appuyés sur le fruit de leur incompétence avérée pour assouvir leur bestial et gros besoin de vengeance sur ma modeste personne.

Constat : aucune action n’est engagée à l’encontre du proprio envahisseur et fautif !

En clair, l’Etat a validé ce mur dangereux (entre autres folies, car d’autres malins ont su profiter du laxisme ambiant), juste pour pouvoir me l’opposer dans le cadre du PPR !

Comme dit Caliméro, c’est trop injuste ! Mais, c’est normal pour des Fonctionnaires qui niquent la Déontologie !

J’ai du mal à concevoir que l’Etat puisse, de par ses multiples actes délictueux (chantiers et faux curages), mettre des citoyens en danger ! C’est révoltant de voir ses représentants locaux et Elyséens, se tenir les coudes pour secourir un subalterne tombé dans son pot de colle forte !

Cependant, et j’en suis sûr, mes affreux personnages ne se relèveront pas de leur état de décomposition mentale avancée, sans laisser des traces. Qui parle de prochaine(s) catastrophe(s) ?

Cela fait 8 ans que la Deal (l’Etat) se réjoui de serrer le ’kiki’ du carapate que je suis en exploitant, sans état d’âme, ses propres et criminelles bourdes de gestion. Le pire, je le confirme, c’est qu’elle le fait avec le soutien total des pontes des classes supérieures : préfet et ’DirCab’ du président de la République !

Alix Hoareau

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales