Faits-divers

Ouverture du procès Juliano Verbard lundi prochain aux assises


Ouverture du procès Juliano Verbard lundi prochain aux assises
Lundi prochain, le 21 mai, la nouvelle session d’assises s’ouvrira pour juger l’évasion en hélicoptère du "Petit lys d’amour", de son ami Jean Fabrice Michel et du père de ce dernier, Alexin Michel. Au total, avec les investigateurs de l’évasion, 16 individus vont comparaitre.
 
Une évasion inédite à la Réunion pour un centre pénitencier flambant neuf qui venait d’être livré et qui devait être le plus sûr de France… Ce jour là, Juliano Verbard a bien vu arriver le sauveur par le ciel, mais ce n’était pas la vierge !
 
Une évasion rocambolesque digne des Pieds nickelés !

Le 27 avril 2009, il est près de 10h dans le cirque de Mafate lorsque Yann Morvan, pilote d’hélicoptère s’apprête avec son copilote, Stéphane Libel à transporter 6 passagers à bord de l’Alouette 3 de la société Mafate hélicoptères.

Vers 9h30 se présente le premier passager, rejoint par deux autres. Ils indiquent dans un premier temps au pilote que les 3 autres passagers vont bientôt arriver, avant de lui dire que ceux-ci vont repartir à pied.

A 10h08, la machine décolle avec comme passager, Jean-René Gence, 52 ans, Guillaume Maillot, 26 ans et Rodolphe Cadet, 30 ans. Le pilote sent de l’agitation et comprend vite qu'il à affaire à une prise d'otages en voyant des armes de poing. Stépane Libel est ligoté. L’un des passagers, comme ses amis déguisé avec une perruque et des fausses moustaches, menace d’enflammer une bouteille remplie d’essence. Les preneurs d’otages échangent leurs déguisements contre des cagoules.

Ils donnent ensuite l’ordre au pilote de se diriger vers la prison de Domenjod, mais celui-ci ne la connait pas ! Le pilote dirige malgré tout son hélicoptère vers Domenjod et, selon Stéphane Libel, il pose son engin dans une première cour avant de reprendre de l’altitude et de se positionner dans la cour de la prison !

Une échelle est descendue et des gaz lacrymogènes lancés. Les 3 prisonniers, qui attendaient dans la cour, montent dans l’engin qui se posera quelques instants plus tard dans la zone de la Technopole, à proximité d’un véhicule à bord duquel les fuyards embarquent précipitamment, avant de disparaître dans la nature… Oubliant au passage un sac à dos dans l’hélicoptère, contenant des papiers d’identités !!! Ce qui permit l'identification rapide de Jean René Gence !

La section de recherche de la Gendarmerie déploie alors un large dispositif pour retrouver les fugitifs. Les femmes de la secte avaient loué plusieurs véhicules et avaient cherché à louer plusieurs maisons. Lors de leurs investigations, les gendarmes découvriront des photos de la construction d’un nouveau lieu de culte à la Plaine des Grègues.

Les évadés et certains de leurs complices furent finalement appréhendés dans un appartement du Moufia, le 6 mai 2009, soit 10 jours après l’évasion.

16 prévenus qui encourent jusqu'à 20 ans de réclusion criminelle
 
Ils seront donc 16 adeptes de la secte de Juliano Verbard à comparaître dans le box des accusés, dont certains, comme Guillaume Maillot, défendu par Maître Jean-Jacques Morel, qui comparait libre après une peine assortie de sursis l’an dernier pour l’enlèvement du "petit Alexandre", comparaissent libres…

Pour ces faits, les accusés encourent jusqu’à 20 ans de réclusion criminelle.
Lundi 14 Mai 2012 - 16:35
Emmanuelle Bouveret
Lu 932 fois




1.Posté par noe le 14/05/2012 19:01
Ce saint homme , grand visionnaire de la Vierge sera encore jugé ? Une perte de temps ...

2.Posté par mi marche ec Melenchon le 14/05/2012 21:35
Au fait et pour Michel Fontaine ca en est ou? il attend une grace presidentielle du 14 juillet(2012) ou il est deja pourvu a la CEDH ?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:56 Un homme chute en bas de la Rivière des Remparts

Mardi 6 Décembre 2016 - 08:05 Le bébé maltraité a succombé à ses blessures

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales