Santé

Ouest : Un pôle sanitaire pour mai 2018


Ouest : Un pôle sanitaire pour mai 2018
Deux semaines après l'annonce de la validation, par le Copermo*, du projet de Pôle Sanitaire (PSO), le personnel du centre hospitalier de Gabriel Martin (CHGM) et les habitants de l'Ouest en savent désormais un peu plus sur le calendrier du projet. Objectif : 2018.  

Selon Gérald K'bidi, directeur du CHGM, la notification de marché de maîtrise d'oeuvre pourra avoir lieu "dès septembre". La phase d'études encore nécessaire durera 14 mois, ce qui clôturera cette étape en décembre 2014. Le futur complexe hospitalier, adossé à l'actuel Etablissement public de santé mentale (EPSMR) de Grand Pourpier entamera alors 40 mois de travaux pour une livraison attendue en mai 2018.

La validation nationale du projet vient boucler une garantie de financement qui a fait traîner le projet en longueur. L'Etat a ainsi porté son effort financier à 50 millions d'euros, "de quoi donner, vu d'autres régions de France, l'impression d'être privilégié", croit savoir la directrice de l'Agence Régionale de Santé, Chantal de Singly. L'acquisition du terrain à Grand Pourpier s'élève 4 millions d'euros. En tout, le PSO coûtera 140 millions d'euros.

Avec 310 lits et places - contre 236 au CHGM - l'établissement devra répondre à une croissance démographique prévisionnelle de 25% d'ici à 2030. L'unité de soins critiques fera ainsi un bon de 8 à 14 lits disponibles. Idem pour l'unité d'hospitalisation de courte durée (10 à 17 lits).

Le point d'étape livré conjointement par la mairie de Saint-Paul et l'ARS OI a enfin pris la forme d'une promesse à laquelle les syndicalistes et personnels présents ont bien pris note. Alors que la fourchette de "140 à 150 postes supplémentaires" est avancée comme celle devant répondre à ces 70 lits également supplémentaires, l'auditoire a réagi. "On sera là pour vous rappeler ce qui a été promis aujourd'hui", agite un agent hospitalier. Tous se donnent  rendez-vous dans 5 ans pour juger sur pièces.

--------
*Comité interministériel de performance et de la modernisation de l'offre de soins
Lundi 29 Juillet 2013 - 06:41
LG
Lu 3557 fois




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 29/07/2013 09:56
l'impression d'être privilégié ??? mais madame, ne sommes nous en situation de déficit par rapport à la moyenne nationale ?? cela signifie que nous devons obtenir plus. il n'y a pas à souligner d'efforts qui seraient plus particuliers à la Réunion, sans mettre en lien ces déficits !

http://www.drees.sante.gouv.fr/IMG/pdf/indicateurs_regionaux_2010_synthese.pdf

page 49 du dit rapport. cf la dernière ligne (Réunion) et celle de la moyenne nationale.
Nombre de lits pour 1000 accouchements : 18,0 à la Réunion (dernière) et 22 en moyenne DOM + métropole
Nombre de lits MCO pour 1000 habitants : 26,3 à la Réunion (dernière) et 38,6 en moyenne DOM + métropole
Psychiatrie : 7,4 à la Réunion (avant dernière) et 13,2 en moyenne DOM + métropole.

il est scandaleux d'attendre aussi longtemps que les retards structurels en équipement sanitaire, soient "rattrapés".. voilà de quoi mobiliser raisonnablement la population..

2.Posté par ZembroKaf le 29/07/2013 11:05
5 ans pour construire un hôpital qui sera déjà dépassé lors de sa mise en service.Comme écrit le post1 La Réunion est largement en dessous en termes de lits et surtout en psychiatrie et vue la conjoncture La Réunion n'est pas prêt de rattraper ce retard.
Quand on voit que l'Etat "freine" pour financer 50M d'euros pour le PSO, alors que ce même Etat lâche pour les antilles +300M pour le CHU de Martinique par exemple, +du Milliard pour le futur CHU de Nantes (tiens donc !!!) est ce qu'on doit dire...merci ???

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales