Société

Ouest: "A quand la levée d'interdiction des pratiques nautiques ?"

Au fil des minutes, une bonne soixantaine de personnes a répondu à l'appel de rassemblement lancé par Jean-Charles Bray, gérant d'un magasin d'équipement nautique bien connu des Roches Noires. Objectif de l'après-midi : rappeler aux autorités que les pratiquants de surf et commerçants de l'Ouest sont en train de "mourir" depuis la 2011 et la crise requin.


Pratiquants de sports nautiques, moniteurs d'écoles de surf, commerçants de la zone balnéaire, tous ont renouvelé leur message en direction des autorités saint-pauloises et de la préfecture.

Deux axes d'attaque reviennent dans les propos des participants. La première reviendrait à lever cette interdiction municipale de pratique des sports nautiques tels que surf, bodyboard, plongée en apnée, voile, planche à voile ou paddle,...hors des zones de baignade sécurisées dressées depuis fin 2011 à Roches Noires et à Boucan Canot. 'Ce n'est pas qu'une raison économique".

Autre grief à l'adresse de la sous-préfecture de Saint-Paul cette fois : "une plus grande transparence" quant à l'avancée des différentes études du projet Charc. "Un point devait être annoncé mensuellement" se rappelle Jean-Charles Bray.

Plus loin, sur l'esplanade de Roches Noires toujours, un autre pratiquant de surf avoue n'avoir plus remis les pieds dans l'eau depuis les attaques de la seconde moitié de 2011. Les conditions ne sont toujours pas réunies.

Chiffres d'affaires en berne

Pourtant, chaque matin, quelques pratiquants viennent rider la vague de la fin des trois roches jusqu'à Cachera. "Et ils ne sont pas sécurisés par le système qui a pu être mis en place à Trois-Bassins par exemple, avec des gars en observation en paddle" regrette un participant. En tout état de cause, Jean-Charles Bray explique que les conseils de Fredéric Buyle de réinvestissement de la colonne d'eau par l'homme n'ait pas été suivie d'effets depuis 2011 et surtout pas appuyé par les autorités. Cette réappropriation ne pourra se faire tant que l'arrêté subsistera, expliquent les intéressés.

"Les écoles de surf meurent. Pour mon commerce, c'est -30% de chiffre d'affaires sur les équipements pour la voile" affirme le gérant de Bourbon Marine. Dans le même temps, et pour ne rien arranger aux choses, le Rectorat a supprimé les possibilités de classes en école de voile". Enfin, en dehors de la zone balnéaire stricto sensu, "ça fait 6 ans que le Bassin Cormoran est interdit de baignade. Il n'y a aucune politque de sécurisation du site et nous sommes censés être sur une zone balnéaire".

Une pétition circulait cet après-midi sur l'esplanade des Roches. Objectif : une bonne centaine d'adhésions pour se rappeler au bon souvenir des autorités. La pétition devrait être transmise à ces dernières dans la foulée.

Ouest: "A quand la levée d'interdiction des pratiques nautiques ?"

Ouest: "A quand la levée d'interdiction des pratiques nautiques ?"

Ouest: "A quand la levée d'interdiction des pratiques nautiques ?"
Dimanche 15 Avril 2012 - 17:48
.
Lu 2084 fois




1.Posté par Bruce le 15/04/2012 20:09
C'est vrai que les interdictions ne sont plus justifiées sur le fond depuis que les scientifiques ont demontré l’hypothèse des requins sédentaires étaient fausse. Comme d'habitude préfecture et mairie font de l'esbrouffe en passant en force jusqu'a ce que quelqu'un se sacrifie pour allez au tribunal administratif. (rien a perdre pour les administratifs puisque ca sort pas de leur poche et le temps passé a rediger les memoires bidons ou a bosser vraiment, c'est pareil pour eux)

Apres le prefet rantanplan du dash 8 et le prefet rantanplan qui impose le blackout du littoral au moment meme ou l'alerte tsunami est levée sur internet on se dit vivement l'epuration dans 15 jours pour nettoyer nos prefectures.

2.Posté par Ah quelle bande de singes !!! le 15/04/2012 21:03
Le choix des autorités est vite fait entre l'achèvement des commerçants par des exploits d'huissiers, ou l'achèvement des baigneurs par les exploits des poissons à dents tranchantes ...
Que les gens qui le désirent prennent leurs responsabilités et aillent à l'eau malgré l'interdiction, on serait surpris qu'ils reçoivent un PV.
Que les commerçants montrent l'exemple : qu'ils prennent un bain toutes les fins d'après midi devant l'entrée du port de Roche-Noires.

3.Posté par Lambi le 15/04/2012 21:19
Et comme y a pas tant de requins que ça,effectivement,les plages peuvent être reouvertes.Par contre il me semble que les plages ont été fermées après notemment que Mme Bello se soit fait traité d'assassin par des jeunes surfeurs.Il faudrait donc que ces jeunes prennent la mesure de leurs actes : ou bien ils veulent des connaissances sur les requins et attendent les resultats ,ou bien ils ne veulent pas attendre les résultats du marquage et du coup veulent l'ouverture des plages.Du coup,ils seront responsables à la prochaine attaque.En tous cas ,ils étaient moins de 20 ,la crise économique à se gilles tient vraisemblablement plus du mauvais accueil,des prix prohibitifs et de la mauvaise mentalité qui fait fuir les clients vers les autres magasins .Il ya plus de 60 commerçants à St gilles et c'était 3 magasins qui étaient representés,par les pieds noirs de St. Gilles ,toujours les mêmes .ou sont les 57 autres ? Pas de crise pour eux ? Bizarre ,bizarre . Quand je verrais le fils Loulou aux roches noires manifester,je croirais que l'économie de St. Gilles baisse . En tous cas ,prochaine attaque,ceux qui ont demandé la réouverture devont porter le poids sur leurs dos l

4.Posté par jean jouhis le 15/04/2012 21:38
le prefet degage en mai
bon debarras
il n a RIEN compris a la reunion

5.Posté par fredo le 15/04/2012 21:50
j'ai vu le reportage à la télé, le gars disait qu'on voulait peut être la "mort de saint gilles" !saint gilles peut même crever car ce n'est pas la capitale de la réuinion ET à la vu du petit groupe aux Roches;il y avait très peu de créoles, pour vous dire qu'on s'en fout compètement parce que saint gilles n'est plus pour les vrais réunionnais

6.Posté par fredo le 15/04/2012 21:50
vive la préférence régionale !!!!!!!

7.Posté par Rico le 15/04/2012 22:00
En même temps... et l'information n'est pas difficile à vérifier, même si elle a été étouffée... il y a une quinzaine de jours, un requin a tapé dans le filet de protection aux roches noires...

8.Posté par J c 97420 le 15/04/2012 22:29
On s'en fout de st gilles ,ghetto à zoreyes retraités ! non intégrés de la réunion,qui vivent entre eux et qui ne parlent pas créole,qui ne se fréquentent qu'entre pieds noirs à st gilles. C'est le trou du cul du monde .c'est pas ça qui va faire peur au préfet ou à la député maire ,ça l'arrangera meme car demain avec un accident elle dira "ils m'ont demandé de rouvrir les plages ".

9.Posté par Miss Emilie Jolie le 15/04/2012 22:21
Les commerçants se basent que sur les "baigneurs" pour faire du chiffres??? Ben bravo pourquoi ne pas organiser des manifestations, des braderies, des défilés, des activités pour que les gens aient envies de venir à saint gilles sans pour autant venir se baigner, comment les autres commerçants de l'île font? Ceux qui n'ont pas de plage? St Gilles comme Saint Paul sont des villes mortes le week-end à part les boîtes à St Gilles il n'y a rien à faire, comment une grande ville comme St Paul la plus grande commune de France à un front de mer aussi délabré? La plupart des communes ont des espaces de pique nique en bord de mer mais St Paul, St Gilles???
Aménager le front de mer et les gens viendront se détendre et "dépenser"
St Paul se meurt entre des camions bars délabrés dans un piteux état ou peut on s'assoir faire à manger, profiter en famille??? À Saint Leu, Saint Pierre....

10.Posté par Bravo les commentaires le 16/04/2012 07:18
Saint Gilles ne sert qu' à une chose on dirait;
laisser les racistes lâcher leur petite haine contre des personnes qui ne sont ni plus ni moins que des citoyens comme Saint Leu, Saint Pierre ou autre.

Le message est simplement une question de bon sens;
SI il y a un danger pour la population, l'état est dans l'obligation de sécuriser les zones publiques.
Si il n'y a aucun danger, comme on voudrait semble t il nous le faire croire, pourquoi continuer à les interdire ?

11.Posté par otela reunion le 16/04/2012 09:28
je suis zoreyes et y habite ces qu'une bande de pignouf toujours à se plaindre ce sont les rois de St Gilles avec leurs gros 4x4 à se garer n'importe ou ils sont arrogants même avec nous alors je ne parle pas des créoles ils sont pas malheureux si la crise est chez eux elles est chez le petits créoles aussi ne pas oublié mais avec eux ces toujours dans leurs sens

12.Posté par Sansblague le 16/04/2012 10:10
Laissons le racisme de côté. La vraie question est dans le post 3
On engueule Huguette en l'accusant de n'avoir rien fait, mais quand elle agite le principe de précaution, on l'accuse cette fois-ci d'en faire trop. Il faudrait savoir. On ne peut demander aux politiques d'agir, pour ensuite leur dire de reculer.
Le risque requin il est partout dans le monde. De plus, on ne va quand même pas dépenser des millions en période de crise, alors que cet argent serait plus utile ailleurs.

13.Posté par Tonton le 16/04/2012 10:10
Madame la Maire de St.Paul est trop occupé avec la campagne législative????
A t*-elle oublié St.Gilles??

14.Posté par Janet13 le 16/04/2012 10:20
Je suis d'accord avec Lambi!

15.Posté par Jean-charles BRAY le 16/04/2012 10:47
ayant organisé cette manifestation,je souhaite faire part du bilan;
nous avons rassemblé 140 signatures de gens qui se sentent concernés par ce problème,c'est pas trop mal!Ensuite je ne suis pas "pied noir" bien que je n'ai rien contre eux,je suis zanatany ,et résident à La Réunion depuis 35ans!Pour les détracteurs de cette action,ils en ont parfaitement le droit,c'est dommage d'orienter le débat sur une vieille histoire "zorilel/créoles".....Après si vous estimez que de ne plus pouvoir faire de l'apnée ou surf ou autre chose,de ne plus avoir accès aux "bassin des cormorans" c'est également dommage!!!Ensuite les commerçants de St gilles ne sont pas forcément plus chers qu'à St Pierre ou St Denis,il faut également souligner qu'ayant un statut de station balnéaire les charges communales sont plus élevée qu'ailleurs!!!Quand aux gros 4x4 ils ne sont pas propriété des seuls "zoreil"!!!!Après effectivement pour ce qui est de faire du chiffre les baigneurs sont une part non négligeable !!!!!Sans compter ceux qui achètent du matériel pour pratiquer leurs activités!!!!Merci tout de même d'avoir pris le temps de visionner la vidéo et d'avoir commenté c'est signe que vous êtes concernés.Zanatany!!!

16.Posté par asse 974 le 16/04/2012 16:32
a quand la pratique du surf sur boucan les risques était déjà là bien avant les attaques on est tous conscient des riques .on moyen de chance d'avoir un accident en pratiquant notre sport que de mourir sur la route pour quoi en pas interdir de rouler alors c'est la méme chosse.

17.Posté par SINGE IL EST BIEN le 16/04/2012 17:29
Que les commerçants montrent l'exemple : qu'ils prennent un bain toutes les fins d'après midi devant l'entrée du port de Roche-Noires.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales