Société

Ossements à St-Gilles: Les archéologues attendent le feu vert


Ossements à St-Gilles: Les archéologues attendent le feu vert
C'est désormais un réflexe. Depuis les mises au jour de sépultures bordant l'actuel cimetière marin de Saint-Paul ou encore la découverte de vestiges à deux pas de l'hôtel de ville de Saint-Paul, le questionnement archéologique est devenu une étape incontournable.

La découverte ce lundi de deux squelettes à proximité de l'esplanade des Roches noires ne fera que confirmer cette tendance. "A l'époque, de telles découvertes s'arrêtaient au stade de la gendarmerie ou du médecin légiste pour les constatations d'usage", voire de l'anthropologue judiciaire dans le cas d'ossements, affirme Eric Kichenapanaïdou, archéologue.

Depuis trois ans environ, les archéologues réunionnais font résolument partie du processus d'explication. Concernant ce cas précis de Saint-Gilles, le spécialiste avoue que la mairie de Saint-Paul n'en a été informée que tardivement, soit mardi matin, presque 24h après la trouvaille.

Des éléments matériels comme ces clous forgés d'une autre époque trouvés à proximité des ossements laisse à penser que les deux corps prenaient place dans un cercueil dont le bois a logiquement disparu. Hier soir, la mairie de Saint-Paul attendait la confirmation des premières constatations pour enfin prendre le relais après cette phase de doute : entre enquête criminelle et fouille archéologique. "La vérification se poursuit. La procédure est en cours", annonce Eric Kichenapanaïdou qui ne s'avance pas plus sur la probabilité que l'endroit ait abrité un cimetière.

La Direction des affaires culturelles (DAC OI) a été sollicitée par la mairie afin qu'une décision soit prise sur l'intérêt de sanctuariser une zone de fouille, quitte à retarder les travaux d'aménagement des Roches noires.

Hier, les ouvriers poursuivaient leur travail dans les tranchées de canalisations d'évacuation d'eau pluviale, mais en respectant strictement le lieu de découverte, rebouché avec de la terre.
Mercredi 25 Septembre 2013 - 07:44
LG
Lu 717 fois




1.Posté par noe le 25/09/2013 08:39
C'est une Arche dont le bois a disparu mais restent des clous forgés ..pour les os c'est sûrement des accidents de travail non déclarés ...
On peut même supposer que ce sont des règlements de compte de la Mafia-péi au temps de la prohibition avec des Al Capone-péi ...
Peut-être même des sacrifices humains du temps de "l'auto rouge" qui sillonnait l'île à la recherche de chair fraîche pour le culte de Satan !
Ou des os de dinosaures échoués lors de la création de l'île il y a 3000000 d'années ...
Ne pas oublier les personnes disparues dont on n'a jamais trouvé les cadavres (enlevées par des extraterrestres ....)

Beaucoup de zones d'ombre !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales