Politique

Orientations budgétaires 2017: "De grands projets portés sur les micro-régions"


Les conseillers départementaux se sont réunis ce mercredi au Palais de La Source pour débattre des orientations budgétaires 2017. Pour la collectivité, ces OB doivent permettre de relever un double enjeu : réussir la mise en oeuvre des priorités de la mandature 2015-2012 et intégrer les évolutions législatives récentes concernant notamment le soutien aux personnes âgées et l’aide sociale à l’enfance.

Pour le conseil départemental, l’année 2017 rimera avec l’accélération de la mise en oeuvre des actions programmées. Elles devraient produire des résultats significatifs sur les trois axes retenus par la nouvelle mandature, à savoir l’épanouissement humain, le développement territorial et l’intelligence institutionnelle.

Sur le premier point, l’épanouissement humain, l’accent sera notamment mis sur la protection de l’enfance ou encore la prévention et l’accompagnement de la perte d’autonomie. La mobilisation du secteur marchand en faveur de l’insertion des jeunes et des bénéficiaires du RSA sera "amplifiée" grâce à de nouveaux outils comme le CUI marchand ou le Tremplin pour l’activité des jeunes (TAJ).

130 millions d’euros par an

Concernant le développement territorial, le défi pour la collectivité départementale sera de piloter le plan de développement rural, en cohérence avec un plan de développement des Hauts à arrêter, sans oublier le déploiement de nouveaux équipements d’irrigation.

Enfin, en matière d’intelligence institutionnelle, le conseil départemental va déployer de nouveaux services en ligne et des bornes d’accès aux droits à l’attention de la population. Les actions du conseil départemental viendront également renforcer la capacité du secteur marchand à créer de l’activité et de l’emploi en accentuant notamment ses efforts dans le cadre d’un plan d’ensemble de valorisation économique et d’insertion par l’économie du patrimoine.

La mise en oeuvre de ces orientations sera soutenue par un programme pluriannuel d’investissement qualifié "d’ambitieux" par la collectivité, de l’ordre de 130 millions d’euros par an.

Mercredi 26 Octobre 2016 - 17:38
SI
Lu 1042 fois




1.Posté par noe le 26/10/2016 18:03
Merci Mme la Présidente !
Un département qui travaille aux services de ses administrés !

2.Posté par cmoin le 26/10/2016 18:41
Les baisse de salaires des élus,emplois inutiles,dépenses inutiles,etc?

3.Posté par Fabien le 26/10/2016 19:13
50 ans après, elle amorce enfin l'idée d'un nouveau schéma économique! Sapristi, il en aura fallu du temps! 1 demi siècle!

4.Posté par Kld le 26/10/2016 19:21
heureux d'apprendre que dame Dindar soutient Juppé, à la différence des tristes didiérix et fontainix.

5.Posté par thierry3468 le 26/10/2016 20:20
Ce gros plan ne flatte pas notre présidente .Bien au contraire,on a l'impression de regarder le Muppet Show avec Kermit la grenouille.

6.Posté par pierre le 26/10/2016 22:34
Mme Dindar soutient JUPPE parce qu'il est en tête dans les sondages, point barre

7.Posté par kld le 27/10/2016 21:03
j'adore "les points barres" ................... c'est vrai quoi , point barre , c'est moieux le chef et les autres "ta gueule" !!!!!!!!!!............... !!et que personne ne bouge ds les rangs !!!!! "droit ds ses bottes" ............

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales