Société

Orelsan : La Ligue des droits de l’Homme déplore la position de la Région

Mieux vaut tard que jamais. La Ligue des droits de l'Homme à la Réunion se positionne dans la polémique sur l'artiste Orelsan, invité du Sakifo Festival. Si la Ligue ne cautionne pas les écrits du chanteur, elle regrette pour autant la décision de la Région Réunion de priver le festival de sa subvention. Voici le communiqué


Orelsan : La Ligue des droits de l’Homme déplore la position de la Région
"La Ligue des droits de l’Homme à la Réunion a pris connaissance des polémiques suscitées par le contenu d’une chanson du chanteur Orelsan intitulée "sale pute", et de la décision de la Commission permanente du Conseil Régional de retirer en raison de ces polémiques le financement  que cette collectivité s’était engagée à fournir au Festival Sakifo.

Même si, selon les informations qui nous ont été fournies, le chanteur aurait présenté des excuses publiques pour les propos incriminés et ne projetait pas d’interpréter la chanson en question à la Réunion, le texte de cette chanson nous apparait  en effet scandaleux et inadmissible au regard du principe d'égalité entre hommes et femmes comme comportant une atteinte grave à la dignité de toutes les femmes.

Pour autant, en privant le Festival Sakifo d’une subvention de cent cinquante mille euros pour avoir programmé ce chanteur,  le Conseil Régional a décidé d’utiliser son pouvoir politique pour exercer un contrôle, non sur une œuvre, puisqu'elle ne sera pas chantée, mais sur son auteur. Cette décision, alors que des engagements avaient été pris, apparaît de nature à mettre en péril l'évènement culturel et porte une atteinte non justifiée à la liberté des organisateurs  et de l’artiste.

Tout en mettant garde contre l'exploitation à des fins mercantiles de propos dégradants contre les femmes, la LDH réaffirme que le défi contre les violences faites aux femmes passe par une véritable quête de l'égalité et de mixité, dans l'éducation au respect, sans lesquelles il n'est plus de démocratie viable.

Elle invite les Réunionnais à conjurer de tels excès par le débat public et la pédagogie, et non par la censure et appelle le conseil régional à réviser sa position sur le financement du festival Sakifo.
 
 Saint-Denis, le 19 avril 2012"
Jeudi 19 Avril 2012 - 09:54
.
Lu 1922 fois




1.Posté par Ah quelle bande de kons !!! le 19/04/2012 10:11
Pour que les décideurs de tous les domaines comprennent quelque chose, il faudrait d'abord qu'ils soient sélectionnés selon leurs aptitudes (pas seulement par des concours classiques et par les élections, mais après étude psychologique).
Comment ont été choisis les responsables de cette ligue des droits de l'homme ?

2.Posté par Ohaou le 19/04/2012 10:41
La Ligue des droits de l 'homme n'a qu'à donner les 150 000 au sakifo. Si elle n a pas les moyens qu'elle ferme sa gueule !!!
Une collectivité a le droit de subventionner ou pas un évènement. Elle ne censure pas, elle n'aide pas, ce n'est pas pareil.
Elle n a pas demander l'arrêt du festival , elle a juste dit : dans ces conditions ne vous soutient pas, c'est tout.
le sakifo aurait invité dieudonné ... la région aurait du aussi payer ? ou c'est de la tolérance variable ?
Les horreurs sur les femmes oui mais sur les noirs et les juifs non ?
Tout cela est déplorable. laissons le conseil regionlal subventionner qui il veut

3.Posté par Ligue indigne le 19/04/2012 11:03
Avant de donner des leçons aux Réunionnais pour leur dire de PAYER pour des textes abjects, ce semblant de ligue et ses réseaux copinage devraient réfléchir à 2 fois.
Au nom de quoi, cette soi-disant ligue des droits de l'HOMME (et tant pis pour la femme) voudrait IMPOSER aux CONTRIBUABLES de PAYER pour subventionner des textes DEGUEU et VIOLENTS.

Les énergumènes de cette ligue se discréditent, une vraie honte, mais il est courant que le phénomène de réseaux dans cette île a pris tellement d'ampleur que les uns soutiennent les autres même pour n'importe quoi. Honte à cette ligue qui perd sa crédibilité.
Bientôt, ils vont nous dire quoi lire, quoi manger, quoi boire, et quoi payer!!!!!!

Le promoteur PRIVE du sakifo(pa) doit assumer. Il est devenu PITOYABLE à ameuter tous les petits copains pour apitoyer sur son sort. Pov petit qui fait la pleureuse

4.Posté par la Reunion le 19/04/2012 12:24
payer pour mettre le désordre allez cherchez des cobayes sur d' autre île bande de malade !

festival la fesse vital , on veux du vrai festival qui rappel le sens de notre culture

5.Posté par gabon le 19/04/2012 13:51
Pleinement d'accord avec post 2, sak i i soutient le Orelsan en question na point fanm, na point zenfan quoué... !!! zot la point la honte ? Ce boug là lé moink in zanimo pou maltrèt fanm comme ça ! Bravo Didier ROBERT !! i fo kréol i conserve son dignité, son fierté, afèr rod déor ban salopri comme ça ! Di à li vien St Pierre na donne à li sakifo nou...!!

6.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 19/04/2012 14:51
La Ligue des droits de l’Homme... prête a intervenir sur tous les sujets.... Sauf sur l'essentiel...

Par se que des subventions pour un groupe musical c'est TRES TRES IMPORTANT
tandis que 90% des Pères se faisant massacrer de GENRE aux JAFs ....
Ca c'est vraiment pas important.... Ca mérite même pas une réponse aux centaines de milliers de Pères qui s'en plaignent chaque année depuis 1994....

texte .../... scandaleux et inadmissible au regard du principe d'égalité entre hommes et femmes comme comportant une atteinte grave à la dignité de toutes les femmes.

Alors c'est pas du n'importe quoi Ça venant de vous ?????????

7.Posté par Un peu de bon sens et de respect le 19/04/2012 15:16
Monsieur GALABERT, merci de ne pas pourrir notre île, le monde est assez pollué comme ça ! Par pitié, élevez le débat, créole lé pa que couillon !! Imbu de votre personne, affairiste, péteux... respectez nos jeunes et les femmes de notre île. Continuez sur cette voie sous caution du maire de St Pierre, on en reparlera en 2014.
Bon vent le Monsieur de la Culture de la Réunion !! LA HONTE !!!!!!!!

8.Posté par Ah quelle bande de kons !!! le 19/04/2012 20:28
Et voilà que la ligue des droits de l'homme défend des comportements qui sont contraires à ses objectifs !!! Elle est censée défendre les droits de l'homme, elle défend celui qui a prôné la violation des droits de l'homme.
Pour rappel : Sieur ORELSANG déclare vouloir avorter à l'Opinel son ex copine infidèle (ceci n'est qu'un exemple).
Quel est le niveau de moralité et de compétence de ces personnages qui dirigent la ligue des droits de l'homme de la Réunion?
Des noms svp !!! Qui dirige ce machin ?
Faites remonter cette décision à l'échelon supérieur !!! Sauf si en haut on est aussi kon qu'à la section locale, il faudrait virer les kons du bas avec perte et fracas.

9.Posté par Ah quelle bande de kons !!! le 19/04/2012 20:36
Il faudrait faire prendre connaissance à la section locale des droits de l'homme d'un texte qu'ils ne connaissent pas.
Ce texte s'appelle : "Déclaration universelle des droits de l'homme".

Que ces énergumènes le lisent et le comprennent si c'est possible, le voilà : http://www.un.org/fr/documents/udhr/. Ensuite, qu'ils voient si leur décision et les propos du sieur ORELSANG sont conformes à cette étique.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales