Social

Opérations coup de poing cet après-midi


Opérations coup de poing cet après-midi
Les représentants syndicaux sont en train de prendre la parole dans les jardins de la préfecture. Ils ont annoncé la mise en place d'opérations coup de poing cet après-midi. Pas plus de précisions à ce sujet pour le moment...
Une certitude, l'une des opérations va consister à aller rencontrer le président du Medef.
Mardi 10 Mars 2009 - 12:36
Melanie Roddier
Lu 701 fois




1.Posté par David le 10/03/2009 13:02
Pourtant, vu le bide de la manif, le message de la population est clair : oui aux manifs, non aux opérations illégales (une fermeture forcée de magasin ne fait pas partie du droit de grève comme tout autre acte arbitraire).
Pourquoi le collectif veut-il persévérer dans les méthodes de voyou ?

2.Posté par Trouillomètre au maximum le 10/03/2009 13:29
Au lieu de lui demander 200 € ils feraient bien de le questionner sur des choses fondamentales plutôt que sur le secondaire.

Par exemple : lui demander si il est normal que lorsque on a besoin d'acheter telle ou telle marque de voiture ou lorsque l'on a besoin d'aller dans un hypermarché ou dans une quincaillerie, il est bien normal de n'avoir le choix que entre Caillé et Caillé, Hayot et Hayot, Ravate et Ravate, Vindémia et Vindémia ?

Ensuite, qu'ils demandent à ce patron du MEDEF de faire en sorte que cela cesse, par exemple en lui demandant de s'adresser au législateur pour faire une loi qui interdirait à une seule personne ou une seule société de posséder l'intégralité des enseignes sur un département (à la Réunion, dans les DOM TOM COM, mais aussi en métropole).

Pour bien me faire comprendre des représentants syndicaux qui savent lire qui seraient peut-être sur ce forum : il faudrait commencer par apurer les fondements même de la société c'est à dire pour parler concrètement : faire en sorte que Peugeot Saint-Denis soit à Caillé, Peugeot Saint-Pierre soit à Hoareau, Peugeot Saint-André soit à Lebon, Peugeot Saint-Paul à Payet, etc.
Si les américains (même les démocrates) qui sont pourtant infiniment plus libéraux que nous ont cassé les monopoles en pleine période de libéralisme sauvage, il me semble qu'un pays à moitié socialo comme la France devrait s'atteler à ce problème.

Vous préférez négocier le prix du bocal de 250 g de confiture de fraise avant d'attaquer le prix de la boite de sardine Robert .? Alors continuez ....

3.Posté par Gros Louis le 10/03/2009 15:10
A force de vouloir multiplier ce que ces imbéciles appellent des "opérations coup de poing", il y aura bientôt des "opérations coup de pied au cul" et ça risque de faire très mal. A bon entendeur, salut. A bientôt.

4.Posté par reponse à trouillometre le 10/03/2009 16:19
Et pourquoi pas,
Les 307 pour les habitants des numéro pairs à Payet
Les 307SW pour les chauves quinquagénaires à Riviere
Les 106 pour les femmes celibataires bac+3 habitant la rue du marechal leclerc à Grondin
...
C'est quand même un peu stupide comme argumentation

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales