Société

Opération réussie pour la tortue à la nageoire déchiquetée


Près de 2h d’une intervention minutieuse ont été nécessaires pour raccorder les deux parties de sa nageoire et poser des broches externes afin d’assurer la rigidité de l’ensemble, le temps de la cicatrisation des tissus (photo : Kelonia)
Près de 2h d’une intervention minutieuse ont été nécessaires pour raccorder les deux parties de sa nageoire et poser des broches externes afin d’assurer la rigidité de l’ensemble, le temps de la cicatrisation des tissus (photo : Kelonia)
Une opération chirurgicale inédite s’est déroulée avec succès ce matin à La Réunion. Elle devait permettre à une tortue de retrouver l’usage de l’une de ses nageoires.
 
Baptisée du nom de ses sauveteurs du club de plongée Australe, cette tortue imbriquée s’est parfaitement réveillée après deux heures d’opération. C’est le temps qu’il a fallu pour le vétérinaire pour fixer des broches externes qui resteront en place pendant environ un mois.
 
"La cicatrisation est particulièrement lente chez les reptiles", avise Stéphane ciccione, le directeur de l'observatoire des tortues marines.
 
Depuis cette fin de matinée, Plongée australe a quitté le bloc du cabinet vétérinaire pour rejoindre son lieu de vie depuis le 28 juin : le centre Kelonia à Saint-Leu.
 
Rappelons que la jeune tortue imbriquée de 5,4kg avait été aperçue par le club Plongée Australe le dimanche 28 juin au large de Grand Bois. Ses membres ont eu le réflexe d’alerter le réseau échouage de La Réunion. L’équipe de Kélonia a assuré la suite des opérations.
La tortue présentait une profonde blessure au niveau de la nageoire antérieure droite, gênant sa progression quand elle nage. L’origine de sa blessure n’a pas été déterminée avec certitude mais elle ressemble aux lésions qu'entraînent les hélices de bateaux ou les mailles de filets, selon Kelonia.

Ce mardi 7 juillet, Plongée Australe entame une convalescence d’environ trois mois, entourée de l’attention et de l’expertise des soigneurs du centre pour lui permettre de regagner son milieu naturel.
 
Mardi 7 Juillet 2015 - 17:29
LG
Lu 1692 fois




1.Posté par EKOLO le 07/07/2015 21:47
Enfin des choses positives dans les nyouz.
Bravo au vétérinaire et à ses assistants.
Longue vie à Plongée Australe (la tortue et le club de plongée) et à Kélonia.

2.Posté par allo bobo le 07/07/2015 23:20
Qui va payer la facture ???

3.Posté par Ninja le 08/07/2015 09:03
Kelonia est aussi là pour ce je re d'urgence! Et qui va payer... Et bien certainement toi en parti et les fonds de la Région! Forte heureusement au moi une Bonne Nouvelle pour cette tortue! Elles n.on pas toutes cette chance!

4.Posté par David Asmodee le 08/07/2015 09:58
Super ! Génial !

Quand un petit réunionnais doit aller se faire opérer à Paris et que le parent veut l'accompagner, il n'y a pas d'argent.

Pour une tortue, on trouve les fonds. Je n'aime pas voir un animal souffrir. Mais dans le cas de cette tortue, un passage à la marmite aurait réglé le problème de façon économique.

5.Posté par Lye le 08/07/2015 16:01
Nan mais franchement y a de ces commentaires! Moi je préfère 1000 fois que mes impôts servent à ce genre d'action plutôt que de servir à payer des poules pondeuses qui profitent de la CAF par exemple, ou encore le projet mégalomane de la NRL. BRAVO KELONIA ! Longue vie à la tortue.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 09:09 Crise requin: Un rassemblement à l'Ermitage

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales