Social

Opération escargot du BTP ce matin

Cinq engins du secteur du BTP, du transport et du terrassement ont effectué une opération escargot ce matin. Partis de la Rivière des Galets au Port, ils sont arrivés devant la préfecture en milieu de matinée. Une motion a été déposée afin d'obtenir une table ronde pour que que le préfet stoppe les procédures contentieuses envers les TPE et PME qui licencient faute de chantier.


"Arrêtez les procédures contentieuses", c'est le message que veulent faire passer les portes-parole de l'intersyndicale des TPE et PME du secteur des travaux publics, des transports et du terrassement qui "croulent" sous les charges fiscales et sociales alors que "les chantiers publics sont inexistants et les entreprises qui survivent continuent de licencier depuis cinq ans maintenant", affirme Armand Mouniata, président du collectif pour les travaux publics et les transports. Ils ont réalisé une opération escargot "de manière symbolique" avec cinq engins ce matin. Partis de la Rivières des Galets au Port, ils sont arrivés vers 9h30 devant la préfecture. "Nous allons déposer une motion au Préfet afin de lui rappeler son engagement de stopper les procédures contentieuses alors que les commandes publiques sont inexistantes aujourd'hui".

"Si la commande publique est inexistante, la convention Novelli ne peut pas marcher"

Le collectif dénonce également "les effets néfastes" de la convention Novelli. "Si la commande public est inexistante, la convention Novelli ne peut pas marcher", assure Armand Mouniata. Le collectif compte durcir le mouvement si aucune disposition n'est prise par le préfet, Michel Lalande, pour "stopper l'hémorragie due aux licenciements", conséquence des procédures contentieuses des entreprises "qui n'ont pas de travail".
Mardi 29 Mai 2012 - 10:43
Lu 1236 fois




1.Posté par Fly le 29/05/2012 13:17
Donc en gros, on veut que les entreprises payent leurs salariés pour qu'ils se croisent les bras ? Si il n'y a plus de travail dans une branche, il faut aller voir ailleurs...

2.Posté par David Asmodee le 29/05/2012 14:34
Allons, allons. Du calme.
St François D'Hollande va tout nous régler d'ici la fin de l'année.
Avec l'aide de Zhérault.

3.Posté par Des chantiers nombreux son au noir 60% le 29/05/2012 15:58
Surtout dans les constructions comment avoir du travail ! pas de contrôle , tout est permis ! alors plus de travail déclaré

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales