Economie

Opération escargot des transporteurs: Un accord trouvé avec la Région


Suite à l'opération escargot de plusieurs dizaines de transporteurs et sous-traitants hier matin, allant de l'Est au Port où ils ont bloqué le siège d'Egis, un accord a été trouvé dans l'après-midi avec la Région. Ils manifestaient contre les attributions de marchés de la Nouvelle route du littoral et demandaient de nouvelles négociations.

Le Syndicat des professionnels et sous-traitants de La Réunion estime que malgré des marchés signés depuis 2012, leur activité n'est pas possible à cause de groupements de sous-traitants des deux géants GTOI et Vinci. Ces derniers bénéficieraient d'un coût du transport des andains de 30 euros la tonne, soit bien plus qu'eux ne perçoivent.

Les manifestants ont ainsi obtenu le prix de la tonne d'andins entre 23 et 25 euros au lieu de 17 à 18, afin de combattre une "concurrence déloyale".
Jeudi 8 Octobre 2015 - 11:03
Lu 908 fois




1.Posté par Dignité le 08/10/2015 16:06
C 'est un sujet est très opaque qui n'interpelle pas grand monde.Et pourtant, il est bon que le grand public soit informé de ce qui se passe réellement dans le domaine des andains.
Des millions d'euros y circulent en l'absence de tout cadre juridique.
Des milliers de blocs rocheux sont prélevés dans les champs de canne, en l'absence de toute autorisation administrative, pour être transportés sur des plate-formes conçues souvent en en toute illégalité (notamment dans l'Est).
Des camionneurs, à la solde des entreprises qui réalisent la route du littoral, viennent ensuite sur ces plate-formes y chercher les blocs rocheux pour les acheminer sur le chantier situé à la Possession.
Les prix des prestations sont souvent définis "à la tête du client" et les transporteurs qui n'ont pas "dealé" avec certains responsables des entreprises réalisatrices du chantier n'ont pas accès au transport des blocs rocheux.
D'où leur colère parfaitement compréhensible car il s'agit d'un ouvrage public financé avec de l'argent public c'est-à-dire nos impôts.
Si encore, le transport des roches faisait l'objet d'un appel d'offres public on aurait pu accepter le fait qu'un transporteur soit retenu pour le transport des roches. Après tout, c'est la logique des marchés publics.
Or, en la circonstance le choix du transporteur se fait de manière arbitraire par des entreprises privées sur des critères inconnus du maître d'ouvrage.
C'est la porte ouverte à des magouilles qui portent sur des millions d'euros.
En effet, le besoin des blocs rocheux issus des andains est estimé à 4 ou 5 millions de tonnes. Le prix à la tonne livré est de 30 € soit un chiffre d'affaires de l'ordre de 150 millions d'euros.

2.Posté par polo974 le 08/10/2015 17:33
Et un surcoût pour le NRL...

Pourtant, il me semble que quelqu'un disait il y a peu que le coût de cette dernière est figé...

3.Posté par oui le 08/10/2015 17:45
Les Emm...eurs de service sont de sortie !!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales