Société

Opération de contrôle routier : 62 arrestations sur 209 dues au téléphone au volant

La Préfecture publie un communiqué de presse pour présenter les résultats d'une opération de contrôle routier qui s'est déroulée le 15 novembre dernier, en collaboration entre les forces de police et de gendarmerie. Voici le communiqué dans son intégralité qui montre notamment une "banalisation" de l'usage du téléphone au volant.


Opération de contrôle routier : 62 arrestations sur 209 dues au téléphone au volant
"Une opération de contrôle coordonné des forces de police et de gendarmerie s’est déroulée le mardi 15 novembre sur l’ensemble de l’île avec pour cibles principales l’utilisation du téléphone au volant et le bouclage de la ceinture de sécurité.

Pendant des phases de 60 minutes, renouvelées sur 43 points différents, 1128 véhicules ont été contrôlés par 195 gendarmes et policiers.

Le bilan de cette opération fait ressortir un taux d’infractions de 19% soit 209 infractions ayant fait l’objet d’une contravention.

Ce taux d’infractions est plus élevé que la moyenne relevée lors des opérations routes bleues de 2010 (14%) et il est aussi important que lors des opérations coordonnées des mois précédents (18%).

Il a été dressé 209 procès verbaux pour notamment, 62 infractions à l’utilisation de téléphone et 25 défauts de ceinture, mais aussi 1 alcoolémie supérieure à 0,8 g/l, 23 excès de vitesse et, 4 non respects de feux rouge/ stops/ priorités.

Cela confirme d’une part, la banalisation de l’utilisation du téléphone au volant, utilisation interdite qui multiplie par 5 le risque d’accident par la perte d’attention des automobilistes et d’autre part que le réflexe de bouclage de la ceinture de sécurité, bien qu’obligatoire depuis de nombreuses années, n’est pas encore un réflexe pour un nombre significatif d’automobilistes.
   
Cette opération confirme aussi que la recrudescence des accidents corporels et l’augmentation du nombre de tués sur les routes constatées depuis le début de l’année 2011 peuvent être imputée en grande partie au refus d’une frange de conducteurs de modifier leurs comportements malgré toutes les campagnes de sensibilisation à la sécurité sur les routes.

Ces opérations de contrôles coordonnées seront donc renouvelées et amplifiées afin de traquer tous les comportements concourant à l’insécurité routière."
Lundi 21 Novembre 2011 - 14:00
.
Lu 1226 fois




1.Posté par Gaston la gaffe le 21/11/2011 14:07
La cabine téléphonique ambulante est une triste réalité, sans distinction de sexe, les conductrices avec parfois des enfants non attachés derrière, sont sur ce point les égales des hommes...
A quoi ça sert de vouloir l'égalité si c'est juste pour pouvoir faire les mêmes conneries?

J'ai comme l'intuition qu'il va y avoir du rififi dans les commentaires... Wait and see!
Oyez, bonnes gens, je ne suis pas gendarme à la retraite, trouvez autre chose.

2.Posté par Pas gendarme le 21/11/2011 14:57
On peut être con sans forcément être gendarme à la retraite ...
Quelle petitesse d'esprit que d'approuver la répression
Si j'en crois cet article un conducteur sur cinq est un chauffard

Je propose aussi d'interdire les autos radio, le taux de délinquance pourra monter à 95%

3.Posté par Thierry le 21/11/2011 15:46
Ces grosses voitures coûtent aussi tellement chères qu'après les propriétaires n'ont plus les sous pour s'acheter pour "la cabine téléph..ambulante" le kit main libre qui va avec. Ceux-là pourraient de ce fait être excusés...

4.Posté par Papangue 2 le 21/11/2011 15:51
@ 2, Pas gendarme : tu as entièrement raison, on peut-être con (et même très con) sans être gendarme à la retraite : tu en es d'ailleurs une démonstration exemplaire ...!

Quelle petitesse d'esprit que de réprouver systématiquement la répression, même lorsque celle-ci est effectuée à bon escient et peut sauver des vies (peut-être même la tienne, qui sait ?)

Moi je propose d'interdire les posts débiles comme le tien, ça fera baisser notablement le taux de conneries sur ce site ...

5.Posté par David Asmodee le 21/11/2011 15:55 (depuis mobile)
Arrestations... Faut que je mette à la page pour le vocabulaire.

6.Posté par Pas gendarme le 21/11/2011 16:05
Papangue 2
Tu devrais me donner tes coordonnées, cela me permettrais de te soumettre mes textes avant de les publier, et tu pourrais les censurer pour les rendre conforme à ton ordre moral.
Je propose d'interdire, voila bien un raisonnement cohérent avec la répression

Heureusement qu'il y a eu mai 68 pour donner aux citoyens la liberté la liberté d'expression. Certains n'ont pas compris

7.Posté par Papangue 2 le 21/11/2011 16:32
@ 6 : il semble que tu n'aies pas remarqué le parallélisme (ironique bien sûr) des formes entre mon post et le tien (ce qui ne m'étonne pas vraiment d'ailleurs) : c'est toi le premier qui a écrit "je propose d'interdire" ...

Mai 68 ... elle est bien bonne celle-là ... que c'est beau la nostalgie des bobos aisés qui se sont un jour pris pour des chevaliers révolutionnaires galopant sur leur blanc destrier pour déstabiliser un régime liberticide, alors qu'ils n'étaient en fait que des étudiants en mal d'action trottinant sur leur baudet vers un baccalauréat et des diplômes bradés ...

Ceux qui se sont vraiment battus pour la liberté d'expression doivent être sidérés de voir ce que tu en fais ... quel gâchis !

8.Posté par L'Ardechoise le 21/11/2011 16:38
Posts 2 et 6 : t'étais où, l'artiste, en mai 68?
Qui es-tu? Un" petit con de la dernière averse", ou un "vieux con des neiges d'antan" ?
La liberté d'expression, oui, la liberté de tuer, non...

9.Posté par noe le 21/11/2011 18:35
Si on n'a plus le droit de passer un coup de portable de sa bagnole , c'est du délire !
Où est notre liberté de communication ?

10.Posté par Papangue2 le 21/11/2011 20:43
Noé, fais nous plaisir, retourne dans ton arche, et surtout n'en sors plus ... et emporte ta liberté de communication avec toi ...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 14:30 Un train pour valoriser les Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales