Société

Onerc : Paul Vergès à Paris et Brest sur les changements climatiques

Paul Vergès s'est rendu à Paris et à Brest la semaine dernière en tant que président de l'Onerc (Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique) pour faire un point sur le réchauffement climatique dans le monde, notamment en France et dans les départements d'Outre-mer. A cette occasion, il a été reçu au ministère de l'Ecologie par la ministre, Nathalie Kosciusko-Morizet, en présence du président du GIEC (Groupe intergouvernementale d'experts sur l'évolution du climat), Rajendra Pachauri. Une semaine de rencontre avec des experts avant le sommet de Durban, en Afrique du Sud, sur le réchauffement climatique.


Onerc : Paul Vergès à Paris et Brest sur les changements climatiques
 
Créé par la loi du 19 février 2001, l’Onerc matérialise la volonté du parlement et du gouvernement de prendre en compte les questions liées aux effets du changement climatique. L’observatoire est doté d’un Conseil d’Orientation dont le président, Paul Vergès, élu en 2001 depuis la création de cette structure, et les 26 autres membres, ainsi que leurs suppléants, sont nommés par arrêté du Premier ministre.

A cette occasion, l'ancien président de la Région Réunion a passé une semaine à Paris et à Brest pour préparer le sommet mondial sur le réchauffement climatique qui se tiendra à Durban en Afrique du Sud. Reçu au ministère de l'Ecologie par la ministre Nathalie Kosciusko Morizet, Paul Vergès a pu s'entretenir avec le président du GIEC, Rajendra Pachauri, sur les conséquences "de la révolution démographique, combinée au réchauffement climatique, qui ouvre une période inédite, peut-être de menaces", explique Paul Vergès.

Durant son exposé, Paul Vergès a rappelé "l'importance pour les petites îles de l'objectif d'autonomie énergétique", se félicitant de l'adoption par le gouvernement du plan national d'adaptation au changement climatique élaboré suite aux recommandations menées par l'Onerc. A Brest, Paul Vergès a pu visiter la DCNS (Chantier Naval) qui a présenté les projets expérimentaux menés en Martinique et à la Réunion en matière d'énergie thermique des mers.
Lundi 25 Juillet 2011 - 09:00
Lu 1161 fois




1.Posté par Dur en tas le 25/07/2011 12:29
Le vieillard s'est rendu en France pour parler du réchauffement climatique.
Du réchauffé son blabla: il n'a jamais fait si froid en France que depuis qu'il est la bas. la météo parle meme de températures automnales.
Qu'est ce qu'il faut pas faire pour faire parler de soi et ne pas disparaitre...Mais le temps, l'autre fera son oeuvre et ça c'est sur .
Patience et longueur de temps ....

2.Posté par Clown le 25/07/2011 13:00
Ce clown il va encore amuser les congrécistes avec ses théories fumeuses.
On a rien trouvé de mieux que ça pour représenter la réunion ?

3.Posté par TEGO le 25/07/2011 13:09
1 VERGES Pol qui croit encore au père noël !

4.Posté par jean Jouhis le 25/07/2011 13:20
d apres le Telegramme de brest
le pépère avait du mal a parler, a lire son papier
et s'est "assoupi bruyamment"
mdr

au moins une fois senateur il pourra profiter de sièges en velours pour aller à son train (de sénateur)

5.Posté par batave de papiers le 25/07/2011 13:24
Allez kamarad, fais nous peur !
Nous devons abandonner notre société pour adopter le modéle écologique polpotiste de suite...sinon mourir sous les coups de mére nature !

6.Posté par AVATAR le 25/07/2011 13:45
Cé normal que l été es pourri en ce moi de juillet en metropopole il es la le saint homme ou bien le gandhi de la planete on aurait pu lui donné un polo de irt pour faire de la pub, enfin le vieux nous sert que du rechaufé du bon paris brest de la patisserie pierpoljac du port;

7.Posté par mwa la pa dii le 25/07/2011 14:15
Cela me laisse interrogatif, car dans notre département il n'a rien fait, (pas plus ques les autres) pour la pollution des voitures diesel mal ou volontairement dédéglées. Alors il peut aller porter sa bonne parole (un peu gâteuse ) où il veut. Chez moi il n'est plus crédible !

8.Posté par Joël le 25/07/2011 14:23
Copier sur le télégramme de Brest;

Vision à long terme

Paul Vergès, venu de l'île de LaRéunion et président de l'observatoire national sur les effets du réchauffement (Onerc), a, pour sa part, exhorté, en ce début de siècle, «à avoir une vision de long terme, sur des chemins qui respectent notre planète». Au passage, il a donné une dimension spatiale, teintée d'humour, à une conséquence hypothétique du changement climatique en marche:«Demain, fera-t-on du champagne au Danemark?». De quoi refroidir durablement le climat champenois...

9.Posté par Chaton2 le 25/07/2011 15:16 (depuis mobile)
Posté par 4. jean Jouhis le 25/07/2011 13:20

"d apres le Telegramme de brest
le pépère avait du mal a parler, a lire son papier
et s'est "assoupi bruyamment"

Non, cela ne figure dans AUCUN article du télégramme de Brest.

Arrêtez de mentir et essayez de trouver d'autres arguments que l'âge, la coupe de cheveux ou le style vestimentaire.

Si vous en êtes capables.

10.Posté par noe200000000000000000 le 25/07/2011 16:04
C'est Paul Vergès qu'il faut changer , pas le climat ....

11.Posté par tiboutikieleo le 25/07/2011 18:43
lle telegramme de brest coute 80 cent alors que les journaux de la place coutent 1.2 de plus il supporte aisement la comparaison tant qualitatif que quantitatif je ne pense pas que la difference de prix du papier explique ca les journalistes peuvent t il nous expliquer pourquoi au lieude faire des comparaisons sur le prix du yaourt il ont acces a la compta de leur boite

12.Posté par laluno le 25/07/2011 18:56
Oui c'est évident le PC R croit que la planète se réchauffe... depuis que le vent de l'est : l'URS.. ne souffle plus....

13.Posté par Aloz le 26/07/2011 11:14
Quand on a rien à dire sur le fond, on juge la forme, l’âge, la météo et le prix du journal de Brest… Quelle bassesse. J’y vois de la jalousie – et une frustration de ne pas être à cette tribune et côtoyer des scientifiques du GIEC à la place de PV mandaté par le Gouvernement français..

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales