Culture

On y était : Au concert de Skip and Die à la prison de Domenjod


On y était : Au concert de Skip and Die à la prison de Domenjod
Si le Kaloo Bang débute officiellement ce soir, le festival s'est invité hier à la prison de Domenjod, où un concert était organisé pour les détenus. Nous y étions...

Il est 14h30, une cinquantaine de détenus entre dans la salle de concert, escortés par les gardiens du centre pénitentiaire. Tous s'installent sur leur chaise. Très vite, la lumière blanche décline et laisse place à des couleurs teintées de rouge, de rose et de bleu... L'atmosphère devient plus intimiste. Le groupe Skip and Die s'assoit également. Car c'est l'orchestre de la prison qui joue la première partie. Au menu : du maloya, évidemment !

Une première pour Skip and Die

L'occasion pour nous d'échanger un peu avec ce groupe d'électro aux tonalités africaines venu tout droit des Pays-Bas. "Quand on nous a proposé cette opportunité, on a tout de suite accepté. C'est la première fois que nous jouons dans une prison. C'est très cool pour nous de jouer pour les prisonniers. On espère que ça va leur plaire", explique Gino, le batteur.

Le groupe est à Domenjod dans le cadre du festival Kaloo Bang, qui a organisé ce concert en partenariat avec le SPIP Réunion. "Les détenus sont privés de liberté mais pas d'accès à la culture, souligne Thomas Class, coordinateur des activités culturelles au SPIP Réunion. Nous essayons d'organiser des concerts en prison à chaque grand événement. Aujourd'hui, c'est Skip and Die dans le cadre du Kaloo Bang, la semaine prochaine se sera Grèn Sémé pour les 4 ans du Maloya à l'Unesco"

Le SPIP organise trois ateliers de musique par semaine à la prison de Domenjod mais aussi des ateliers de théâtre ou encore de dessin.


On y était : Au concert de Skip and Die à la prison de Domenjod
Un concert en prison, c'est surtout l'occasion pour les détenus de passer un bon moment, d'oublier le quotidien répétitif et ennuyeux du milieu carcéral... Dès que Skip and Die s'installe, le groupe entonne  son tube, "Riots in the Jungle". Le son est bon, saturé, et très différent du maloya. Ce que ne manque pas de relever un prisonnier.

"Je découvre ce genre de musique. Moi je suis plutôt maloya mais je trouve ça bien. On assiste pas souvent à des concerts, ça fait du bien, explique-t-il. Il en faudrait plus d'ailleurs ! Cela permet de penser à autre chose que la prison".

"La fille en rose, elle m'a bien plu !"

Devant ce son rythmé et dansant, certains prisonniers se lèvent de leurs chaises, lèvent les bras, rigolent avec leurs dalons et semblent passer un bon moment. D'autres, plus en retrait, se contentent d'écouter, calmement. Quant à la bien nommée Cata Pirata, chanteuse un brin excentrique aux cheveux teintés de rose, elle est plébiscitée par les détenus, et pas seulement pour ses talents artistiques :
 
"La fille en rose, elle m'a beaucoup plu !", rigole un détenu également chanteur de dance hall. "La musique ça nous aide beaucoup à avancer dans la vie, à nous cadrer", poursuit plus sérieusement ce jeune homme.

A la fin du concert, la rencontre entre Skip and Die et les prisonniers se poursuit. Les musiciens de Domenjod font découvrir aux Hollandais le kayamb, le rouler, et tous se réunissent autour du maloya. Les détenus en profitent pour échanger avec les artistes :

- V"ous êtres vraiment forts", lance un prisonnier au batteur du groupe
- "Mais tu chantes bien toi aussi"
- "Oui mais moi je fais plutôt du Dance Hall et du Reggae. Dommage que je suis pas libéré, je t'aurai montré les vraies saveurs réunionnaises !"

Echanges de rires, de sourires, de serrages de main... Il est 16h30, le concert est fini. Après ce petit bol d'air, les détenus retournent dans leur cellule. Le groupe Skip and Die range son matériel, ravi de l'expérience. Et se promet de retourner jouer en prison bientôt, ici ou ailleurs...

On y était : Au concert de Skip and Die à la prison de Domenjod

On y était : Au concert de Skip and Die à la prison de Domenjod

On y était : Au concert de Skip and Die à la prison de Domenjod

On y était : Au concert de Skip and Die à la prison de Domenjod
Vendredi 27 Septembre 2013 - 15:16
Lu 1073 fois




1.Posté par oternac le 28/09/2013 08:49
ah ouais quand meme ils ont meme une salle de concert !! dire que "nous" a l'extérieur il faut qu'on paye le prix fort pour un concert en play back ! non mais c'est se foutre des gens

2.Posté par RAY le 29/09/2013 16:28
Quelle ambiance de dingues!!!! Mdr. Dire que j'ai loupé ça!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales