Faits-divers

'On ne détruit pas une vie impunément" estime la soeur de Christian Haemers

Pour ce deuxième jour de procès aux assises, les réquisitions sont tombées: de 18 à 20 ans d’emprisonnement demandés à l’encontre de Dimitri Bodia et 8 à 10 ans contre Guillaume Bedani. L’occasion pour les avocats de la défense de plaider et revenir sur les points nébuleux de cette soirée, et de l’enquête.


''On ne détruit pas une vie impunément" estime la soeur de Christian Haemers
''On ne détruit pas une vie impunément" estime la soeur de Christian Haemers
"Ce n’était pas un coup mortel" plaide Maître Catherine Moissonnier. L’avocate de Guillaume Bedani est la première à proposer l’acquittement "faute d’éléments matériels et intentionnels". Pour elle, impossible de prouver la participation active du conducteur du scooteur pendant l’agression de Christian Haemers. Elle évoque également le non-lieu prononcé pour Thierry R. dit "le Malgache" en affirmant: "On n'a aucune certitude sur qui a provoqué la mort de Christian Haemers".

Un point que ne manquera pas de souligner le bâtonnier Georges André Hoarau, en pointant du doigt les défaillances de procédure dans l’instruction du dossier. L’avocat de Dimitri Bodia fait le parallèle entre l’absence de certitude concernant ‘’le Malgache’’ et son client. Selon lui son "client regrette le coup qu’il a donné, mais il n’y a rien de mortel là-dedans".

Plusieurs zones d’ombre ont été abordées, notamment la disparition des CD d’enregistrement des auditions, la reconstitution rapide suivie de l’interrogatoire tardif. Des manquements dans la procédure sur lesquels s’appuie la défense pour plaider l’acquittement des deux accusés.

Le rapport de deux médecins légistes est également cité: les pompiers auraient découvert la victime aux trois quarts face contre terre alors que les accusés assurent l’avoir poussé vers l’arrière. L’élément le plus récurrent est sans doute la présence de sang sur l’oreille gauche de Christian Haemers, que Guillaume Bedani assure avoir vu.

Autant d’éléments troubles ne facilitant pas la tâche des jurés qui devront se prononcer au delà de tout doute raisonnable.
Mardi 15 Septembre 2015 - 13:09
Laurence Gilibert
Lu 1279 fois




1.Posté par Gloseur sensE le 15/09/2015 16:50
Cette dame a raison, il devrait y avoir aucune impunité pour tout criminel, qu'il soit un militaire ou un civil, parce que la vie d'un homme vaut celle d'un autre homme, et que cette victime soit un militaire ou un civil, toute personne a la même valeur inestimable.
Et la peine carcérale du condamné devrait être la même, que la victime soit un militaire ou un civil.

Par inversement des valeurs, les satanistes dont les nazis, eux, n'ont pas de considération pour la vie ni pour leurs victimes, et ils font l'apologie de la mort.
C'est la raison pour laquelle, il est facile pour un sataniste, un membre d'extrême-droite d'entrer, souvent par cooptation (comme dans une société secrète) dans une secte armée d'élite (cas de ceux qui portaient l'uniforme noir du corps d'élite de l'armée Allemande nazie).

Relevons aussi que ceux qui pratiquent, par exemple, les arts martiaux ou les méthodes de combats, sont souvent dépendants de la violence (même s'ils pensent la contenir) qui un jour peut s'avérer fatale, surtout lorsqu'ils connaissent des coups mortels ou qu'ils sont formés pour tuer.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 08:55 Quatre blessés graves en cette fin de week-end

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales