Social

"On incite la jeunesse à faire des enfants pour avoir un logement"

L'Association Départementale contre l’Exclusion et la Précarité (ADEP) prenait place ce mercredi à la Saline-les-Hauts dans son nouveau QG associatif. L'occasion pour son président, Jean-François Fromens, entouré d'une dizaine d'adhérents, de vider son sac sur l'actualité récente mais aussi sur le fléau du mal-logement à la Réunion. Un parler sans détour, c'est ce qui fait la patte de cet ancien militant PCR. Interview.


Vous souhaitiez fortement inciter la mairie de Saint-Paul à installer un centre d'hébergement  ?
Je souhaiterais que sur une commune comme Saint-Paul, sa population puisse bénéficier d'un centre d'hébergement. car aujourd'hui on est obligé d'envoyer les gens sur Saint-Leu, temporairement, ou a Saint-André, un autre centre qui est déjà saturé.

Les critères d'attribution d'un logement font la part belle aux familles ou femmes seules avec un ou plusieurs enfants. C'est ce que vous dites. Ce protocole entretient-il un cercle vicieux selon vous ?
Appelons un chat un chat. Quand on va chez un bailleur, qu'on est jeune et que l'on veut avoir une maison, le bailleur demande à ce jeune une première chose : "est-ce que vous avez des enfants ?" Donc, d'une certaine manière on incite la jeunesse à faire des enfants pour avoir une maison et ce malgré le fait que les jeunes soient parfois en mesure de payer le loyer. Au lieu de ça, on leur dit qu'ils ne sont pas prioritaires. Ca revient à leur dire : "faites des enfants d'abord". Je trouve ça inconcevable alors même que l'on parle d'explosion de la démographie... Deuxièmement, il faut qu'on arrête aussi d'attribuer des logements dans tel ou tel quartier à des gens venus d'autres quartiers, que ça soit des Mahorais ou des personnes d'ailleurs car un jour ça va péter. Le créole est en train de se réveiller, ce n'est pas qu'il soit raciste. On l'incite à montrer du doigt son prochain. Ces propos je les entends chaque jour sur le terrain.

Vous souriez quand vous parlez d'attribution de logements à la tête car vous dites l'avoir vécu lorsque vous travailliez dans une mairie de l'Ouest ?
On sait comment ça se passe. J'ai travaillé moi-même dans le service logement de la mairie du Port. Je sais comment se passent les choses. Et je ne parle pas que de cette ville, c'est dans toutes les mairies. Les services administratifs présentaient la liste des demandeurs aux élus. Ils se renseignaient sur untel ou untel et ils barraient les noms des familles dont on savait qu'elles ne votaient pas pour le maire en place. Voilà pourquoi j'ai toujours milité pour que ce soit l'Etat qui prenne en main l'attribution des logements.

Les élections sont là. Ca sera de nouveau le cirque ?
Les élections approchent. Vous allez voir, là on va ouvrir les vannes pour le logement, on va ouvrir les vannes pour les ti'contrats. Ce seront les promesses des élus à tout va. Je n'en cite pas un en particulier. On passe chez les gens : "t'inquiète pas t'auras un logement, t'inquiète pas t'auras un contrat". Aujourd'hui déjà on embauche à tire-larigot au Conseil général ou ailleurs pour pouvoir être élu en 2014. Il faut que l'Etat se réveille. J'ai déjà dénoncé, preuves à l'appui, des personnes qui sont pourtant fonctionnaires, qui sont chefs d'entreprise, et qui bénéficient d'un logement social. Comment se sont passées les commissions d'attribution ? Et ce genre de cas, c'est au vu et au su de tout le monde mais tout le monde ferme les yeux. Je trouve ça dommage.

 "On incite la jeunesse à faire des enfants pour avoir un logement"
Jeudi 21 Novembre 2013 - 07:40
LG
Lu 2565 fois




1.Posté par ndldlp le 21/11/2013 08:57 (depuis mobile)
Bravo pour ce discours courageux.

2.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 21/11/2013 09:03
"faites des enfants d'abord" . C'est exactement ça et ça fait seulement 10 ans que nous le disons.

Encore vous efforcez vous d'ignorer le massacre Judiciaire des 90% d'Enfants et de Pères aux JAFs pour que ces Femmes "seules" (1/4 des foyers réunion, 52% Guadeloupe, très largement incitées par les services sociaux et TGI) puissent bénéficier de toutes les aides et rétributions braguettes (CMU, Aide et priorité au logement, allocations Femmes seules, Contrats d'APA, etc...), au dépend des Droits des Enfants a vivre avec leurs Pères et des Pères sacrifiés de GENRE pour que le marché très lucratif perdure, dans les "Pouponnières de l'Outreau Mère"...

http://www.zinfos974.com/Les-chiffres-des-violences-subies-par-les-hommes_a22800.html://

http://www.zinfos974.com/Le-Divorce-equitable-pour-Tous--Tous-les-geniteurs-ne-sont-pas-des-peres-indignes_a54675.html#last_comment://

3.Posté par véridik le 21/11/2013 10:26
Cet homme dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas! chapeau pour votre audace monsieur.


4.Posté par Best le 21/11/2013 11:02
Je n'ai pas bien compris qui c'est le "on" qui incite les jeunes à faire des enfants? Tel que le discours est présenté on a l'impression que ce sont les bailleurs sociaux qui "incitent la jeunesse à faire des enfants pour avoir une maison". Curieux , non?
Il faudrait certainement que l'Etat revoie la politique d'attribution des allocations familiales si on veut arriver à un certain contrôle démographique: allocations pour les 2 premiers enfants et puis c'est tout!
Beaucoup de parents ne vivant que des aides sociales incitent leurs filles souvent encore mineures à faire des enfants: il ne faut surtout pas arrêter la chaîne de ces subsides! Cela est à dénoncer: pourquoi La Réunion détient -elle un triste record pour les grossesses précoces?

5.Posté par VIEUX CREOLE le 21/11/2013 14:26
Je partage le point de vue de "Best" ( post 4 ) .POURQUOI NE RELANCE -T-ON PAS LA CAMPAGNE DE CONTRACEPTION des années 63 et suivantes qui avait été trés efficace puisque le taux de natalité de l'île ( qui était un des plus forts du monde ) avait chuté de façon importante au point d'intriguer les experts de l'O.M.S. ??? Depuis ces dernières années, les grosses précoces chez nos jeunes adolescentes augmentent de façon inquiétante et la RÉUNION EST DÉJÀ TRÈS SURPEUPLÉE avec tous les problèmes que cette situation génère ! Les responsables politiques et des services sociaux , les médias... se doivent DE SE PRÉOCCUPER DE CETTE QUESTION !

6.Posté par Quand vous avez la tête enfouie dans le sol , votre derrière est une cible de choix le 21/11/2013 15:45
C'est la conception de l'égalité des socialauds ; une jeune femme qui n'a pas de boulot n'a aucun soucis à se faire , alors que pour jeune homme , c'est la galère assurée !

7.Posté par Chouchou974 le 21/11/2013 16:42
L'Etat va bientôt couper le robinet, il est à sec.

8.Posté par Choupette le 24/11/2013 20:30
@ 4.Posté par Best


Il faut lire de haut en bas et de gauche à droite, pas le contraire.

La réponse est dans le 2ème point.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales