Politique

Olivier Hoarau réfute toute placardisation d'agents communaux portois


Olivier Hoarau réfute toute placardisation d'agents communaux portois
Le maire du Port dément formellement "placardiser" ou muter à tour de bras depuis son élection. Echaudé par des remontées syndicales cégétistes officieuses, Olivier Hoarau rétablit sa vérité, bilan de ses trois mois à l'appui.

"J'apporte un démenti sur le fait que plusieurs employés soient concernés par des mutations", se défend immédiatement Olivier Hoarau. Une seule mutation a effectivement concerné une employée du service environnement "pour nécessité de service", vers le service des écoles, concède-t-il. La personne présente la particularité d'être la fille d'Henri Hippolyte, ex-adjoint et candidat PCR malheureux aux municipales, ce qui ne manquera pas de faire réagir.

Olivier Hoarau fait valoir l'entrée en vigueur de la réforme des rythmes scolaires qui aurait "nécessité un renforcement du service des écoles".

Pour le reste, le jeune maire consolide sa défense face aux rumeurs de "chasse aux sorcières" en affichant sa politique volontariste de "valorisation" du personnel communal. Deux rencontres avec le personnel ont déjà eu lieu depuis le 31 mars. "J'ai déjà signé trois CDI de personnes dont les contrats renouvelables au maximum six ans arrivaient à terme", dit-t-il. Un autre agent a été nommé par ses soins au grade d'ingénieur territorial. "J'ai renouvelé au total 14 personnes", approfondit le maire.

Il ne s'arrête d'ailleurs pas en si bon chemin puisque la place faite aux ressources humaines figure parmi ses priorités: "Nous allons aussi mettre en place des outils permettant aux agents de développer leurs compétences". Le maire fait allusion à la VAE (validation de l'acquis de l'expérience) ou encore à l'aide à la préparation des concours administratifs. Il maintient : il n'est "pas question pour lui de faire des RH, un outil politique".

Pas dupe, Olivier Hoarau concède volontiers qu'il "récupère des agents qui sont forcément ancrés dans un parti". Pas étonnant après 43 ans d'une majorité PCR.

Le cabinet du maire confirme en même temps que le premier magistrat n'a jamais été destinataire d'aucun "signal d'alerte" sur cette présupposée chasse aux sorcières, ce qui renforce son étonnement de voir ce déballage par voie de presse. "Je trouve ça assez lâche", critique le maire. S'il a participé d'ailleurs en début de semaine à la constitution du comité technique paritaire (CTP), Olivier Hoarau répète qu'il est "ouvert au dialogue social".

Vendredi 6 Juin 2014 - 16:28
LG
Lu 1841 fois




1.Posté par noe le 06/06/2014 18:19
Quand on est un jeune maire , il faut montrer son autorité en déplaçant certains employés qui ont fauté en ne faisant pas bien le travail demandé ...
ça durcit l'autorité !

2.Posté par Phoénix97420 le 07/06/2014 00:09
Des employés de l'ancienne Equipe qui; pendant la campagne municipale se sont donnés à cœur joie à des excès de zèle, insultes, brimades, pressions, insultes et irrespect total envers celui dont nul n'aurait pensé devenir un jour leur prochain patron, n'ont rien à faire de plus dans la collectivité!!Il faut leur faire comprendre que travailler dans la maison du peuple n'est pas un dû mais un mérite et un honneur de servir dignement les citoyens!!Olivier Hoareau est encore gentil après les attaques répugnantes dont lui et sa famille ont fait l'objet de la part d'employés peu scrupuleux des valeurs humaines et de la dignité.Pour beaucoup d'entre eux le réveil se fait dur et un peu tard..Comme il est facile à présent de pleurer dans les robes du syndicat et Mr Loulou ayez du bon sens..conseillez à vos enfants gâtés de se taire et de bosser enfin pour mériter leur fiche de pais!!

3.Posté par zelecteurs le 07/06/2014 03:03
montrez votre autorité !
les grateurs de ki à la solde de l'ancienne équipe n'ont pas leur place, surtout pas dans un placard au frais de qui? encore du contribuable ? ah non !

mettez leur au travail avec des objectifs et des résultats à atteindre,

sinon virez les sans état d'âme, sauf s'ils travaillent leur donner une chance de se racheter.

c au pied du mur que l'on voit le maçon !

4.Posté par Dimitri ALAIN le 07/06/2014 07:25
le réveil de l'après langenier il est plus dure de travaillé pour certain petit chef qui faisait ce qu'il voulait , nouveau patron nouvelle directive !!!!!!!!!!!!!

5.Posté par nout combat nout fierté mi mort pcr le 07/06/2014 10:09
mi comprends le maire en place, il y avait trop de grateur de ki sous l'ancienne équipe. Totoche a zot mm olivier!!! 40 ans sans vidange le moteur, lé pas bon. bann loulou té regarde pas le vrai militant, même su son liste li la mett n'importe qui, c'est pour ça nou la perde. Ester zot y regrett, zot rode responsable, gout a nous!!!!Aussi mi entend jean yves y arviens en comité. Mi lé fier et content. Par contre y faut jean yves y renouvelle son entourage si li veut gagner en 2020. Li lé le seul capab. Mais comme mi di arret ek bann boug malade. Tout le peu lé malade et c'est pour ça que mi viens pu en comité.

6.Posté par Alexandre Lorion le 08/06/2014 00:02
Attention... je reviens sur un truc, un nouveau parti au sein d une mairie ... ne doit allez trop vite pour la gestion du personnel communal ...

La sentence est sans appel...

L'art de la guerre... le petit personnel doit etre bichonner malgré le bord politique... car seul les imbéciles ne changent pas d avis.

Mais je comprends M. Hoareau ... autorité ... mais mettre au travail ceux qui ont pris des mauvaises habitudes, ça reste délicat... et trouver le fruit qui pourri un service c dur dur...

Bon courage... par contre faut prendre la temperature soit meme pas par un tiers ... car la main invisible revele svt le contraire.

7.Posté par Payet le 08/06/2014 08:42
Même si mi lé PCR mi lé content parce na que famille un certains clans n'avaient le droit travail la mairie et nous militant non ,Loulou dehors ,Langenier moin aussi mi lé content ou reviens

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales