Faits-divers

"Oh, les filles !...Oh, les filles !" Elles le rendent marteau. Il s’exhibe

Correctionnelle Sud – Jeudi 17/12/2015


Il est arrivé penaud à la barre, tête basse, épaules voûtées, presque « la queue entre les jambes », a ajouté un collègue facétieux.

Guy, 34 ans, pas très épais, est accusé d’avoir, au Tampon, d’avril à mai de cette année, exhibé ses roubles ignobles, que d’aucuns appellent bijoux de famille, aux regards effarés de jeunes collégiennes.

La « chose » s’est produite plusieurs fois. Dans sa voiture, très survolté après avoir zamalé et  visionné une vidéo X sur son portable, Guy est pris d’une furieuse érection et encore plus du désir d’en faire profiter les jeunes filles passant dans son cercle de nuisance.

Plusieurs fois même, craignant qu’elles n’aient pas bien vu de quoi il était question, il les a hélées : « Eh ! les filles… Regardez ! »

Pour être bien certain de ne laisser aucun doute sur la pureté (morale ? Physique ? Va savoir…) de ses intentions, il met à contribution sa veuve poignet et se pogne vigoureusement.

Il s’est fait gauler de la façon la plus simple : une de ses jeunes victimes, choquée mais pas assez pour en perdre les pédales, relève le numéro de sa plaque minéralogique. Tel est pris qui croyait surprendre.

Interpellation, garde-à-vue, aveux… avec des surprises. S’il a agi ainsi, « c’est le zamal qui me fait perdre la conscience de la réalité ». Ça, c’est ce qu’il a dit aux enquêteurs. Parce qu’à la barre, pressé de questions par le président Metzger, il reconnaît « que c’est mal ».

« Vous aviez l’illusion qu’elles seraient excitées par vos gestes et votre exhibition ? » Réponse curieuse : « C’est le zamal… Je ne les visais pas elles spécialement ».

A se demander pourquoi il était en planque devant un collège, alors. Comme, d’ailleurs, nombre d’adultes en voiture, bave à la babine, l’œil rivé au rétroviseur, à l’heure de la sortie des cours.

« Elle l’a traité d’abruti »

« Il a bon dos, le cannabis », a juste commenté M. Metzger (qui ressemble furieusement à l’acteur Linus Roache, dans la série « New York Police judiciaire »… sans aucun rapport avec notre affaire, passons).

Le docteur Denizot, expert ès-dérèglements, constate que « le sujet ne présente aucune inconscience, est conscient et semble regretter sincèrement ses actes ». Ce même spécialiste nous apprend que l’accusé a avoué ses turpitudes à sa compagne, « qui l’a traité d’abruti ». Admirable, merveilleuse compagne, experte dans l’art difficile et envié de la litote…

Me Brigitte Hoareau a insisté sur le traumatisme visuel et moral. Me Isse a fait appel à la science et la littérature en citant Rémy de Gourmont : « La pudeur est un progrès sur l’exhibitionnisme des singes ». Quels singes ? Chimpanzés, gorilles ou… bonobos ? Le cher maître a eu le tact de ne pas préciser.

« La prison direct ! »

Le substitut Saunier a tenu compte des repentirs apparemment sincères de l’accusé en requérant 6 mois avec sursis et quelques farines. Mais, très ferme, il a averti : « La prochaine fois, ce sera la prison direct avec mandat d’amener ! »

Me Chung To Sang, défenseur du crétin, n’a pas cherché à finasser. Et de recourir idem à la science : « Qu’est-ce qui différencie l’homme du singe ? »

Vous comme moi répondrions : « Boire sans soif et b… sans raison est le propre de l’homme ! »

« Faux », disent les moralistes. « Vrai » rétorquent les amoureux de l’humain. « Encore plus faux ! » s’insurgent les bonobos, ulcérés. Tirez pas, je reviens à mon compte-rendu (Pierrot va me tuer).

« La prochaine fois… »

Le substitut Saunier a réclamé de la prison avec sursis, avertissement sans frais : « La prochaine fois, monsieur, ce sera la prison avec mandat d’arrêt à l’audience ! »

Total des courses, 5 mois avec sursis et mise à l’épreuve pendant 5 ans quand même. Plus trois contraintes financières aux victimes, 750, 750 et 600 euros. Avec interdiction de se présenter aux abords du collège des jeunes victimes, afin de restaurer leur confiance.

Le président Metzger a été clair, après que l’accusé se fût confondu en demandes de pardon aux familles :
« Si vous vous tenez à carreau pendant cinq ans… »
Jeudi 17 Décembre 2015 - 16:14
Jules Bénard
Lu 3389 fois




1.Posté par Caffreman le 17/12/2015 15:52
C`était pendant lété?
Il aurait pu dire "Attention le petit oiseau va sortir" ça aurait mieux passer
mais bon distribution de couteau chinois comme arme dissuasive à toutes les filles de colleges et lycées!!!

2.Posté par pipo le 17/12/2015 15:57
Tiens donc... celui si n'est pas inscrit au fichier des délinquants sexuel?

3.Posté par sugar daddy le 17/12/2015 16:43
super texte, comme d'habitude.

Qu’est-ce qui différencie l’homme du singe ?
le divorce lol

4.Posté par Entropie le 17/12/2015 18:09
J'adore vos chroniques des chroniques de la justice ...

5.Posté par Effé Ralgan le 17/12/2015 19:20
Le président Metzger a été clair, après que l’accusé se fût confondu en demandes de pardon aux familles :
« Si vous vous tenez à carreau pendant cinq ans… »
Oui mais après l'abruti , le Bonobos y remet zoizo déhor et même refrain
« Si vous vous tenez à carreau pendant cinq ans… »

6.Posté par L'Ardéchoise le 17/12/2015 21:13
Sans toi, Jules, le jeudi, Zinfos ne serait pas Zinfos !
Quel régal de lire ça !!!

7.Posté par expatrie le 18/12/2015 11:51
oui moi aussi j'adore ces chroniques qui mettent en avant a quel point sur le plan alcol sexe et moeurs la reunion est en avance, comme un bobobo dans sa jungle...hunga hunga

8.Posté par Jules Bénard le 19/12/2015 10:10
à tous :
un humour à décoiffer un cocu, j'adore ça, encore!
Sans rire, vous devriez écrire plus souvent, les mecs. La dérision est essentielle et Dieu sait si vous en avez.
A la revoyure !

9.Posté par anonyme mouse le 19/12/2015 21:46
Merci Jules pour ton humour derrière ton écran... on a pu t'entendre derrière ta porte... ça fait quoi de se retrouver enfermer? j'espere que t'aura les couilles d'assumer une réponse ;)

10.Posté par Jules Bénard le 20/12/2015 08:18
à posté 9 :
Tu sembles me connaître... ?
Ce que ça fait ? L'impression très nette d'être pris pour le dernier des cons et ça fait des années que ça dure.
C'est de ma faute, j'admets. J'ai naïvement cru que certaines choses peuvent s'arranger. Mais non ! Gramoune navé raison
"I réchauffe pas d'vié café !"

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 09:45 Saint-Louis: Un conducteur heurté par un bus

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales