Communiqué

Office de l'eau: Le CA s'est penché sur le financement des stations de potabilisation


Le conseil d’administration de l’Office de l’eau Réunion s’est réuni ce mercredi 30 novembre 2016 au siège de l’établissement sous l’égide de M. Patrick Malet, conseiller départemental délégué à l’eau. Au programme : le vote du budget primitif, l’attribution des aides financières, mais aussi des partenariats avec les acteurs locaux.
 
Cette dernière séance du conseil d’administration de l’Office de l’eau Réunion de l’année 2016 est marquée par l’adoption du budget primitif 2017 de l’Office de l’eau Réunion. Celui-ci s’élève à 18,21 millions d’euros dont 92,5% des recettes proviennent des redevances d’usages de l’eau et 7% de subventions pour la mise en œuvre d’actions et de programmes de recherches financés par l’Union européenne, l’Etat, l’Onema et le Conseil départemental.
 
Comme à chaque séance, l’établissement a attribué des subventions aux maîtres d’ouvrage pour les projets dans les domaines de l’eau, de l’assainissement et des milieux aquatiques. La Commune de Sainte-Marie voit trois de ses stations de potabilisation cofinancées par l’Office de l’eau Réunion à hauteur de 506 441 euros, améliorant ainsi la qualité de l’eau distribuée par le forage Les cafés, les captages Bernica et Charpentier.

Ces nouvelles subventions pour les unités de potabilisation s’ajoutent à celle de 1,26 millions d’euros accordée par l’Office de l’eau Réunion en juin dernier à la Commune des Avirons pour la construction d’une station de potabilisation au Tévelave et confirment bien la priorité donnée par les services publics d’eau à l’amélioration de la qualité de l’eau distribuée. Toujours dans cet objectif de satisfaire aux usages de l’eau, l’établissement aide la Commune du Port à équiper le forage FRG1 bis à hauteur de 207 512 euros.

Dans un objectif de préservation de la ressource en eau, l’Office de l’eau Réunion accompagne les communes de Saint-Louis et de l’Etang-Salé à hauteur respectivement de 62 040 euros et 117 030 euros pour le renouvellement de canalisations d’eau potable sur leur territoire. Les communes de l’Etang-Salé et de Bras-Panon voient leurs réseaux d’eaux usées aidés à hauteur respectivement de 182 400 euros et 148 173 euros. L’Office de l’eau Réunion cofinance pour un montant de 11 952 euros, une étude s’inscrivant dans le cadre de la valorisation des eaux usées en sortie de station d’épuration, projet porté par la Commune du Port.

Enfin, afin d’améliorer la connaissance et sensibiliser le public à la préservation des milieux aquatiques, la Fédération départementale de pêche de La Réunion bénéficie de subventions d’un montant total de 22 689 euros. Les aides financières de l’établissement pour l’année 2016 s’élèvent à 2,78 millions d’euros pour une enveloppe de 45,88 millions d’euros sur la période 2016-2021.
 
Cette réunion du conseil d’administration a été également l’occasion de conclure un certain nombre de partenariats avec des acteurs locaux. Partenariat avec la Direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DEAL) de La Réunion afin de mettre en œuvre les politiques publiques de l’eau et des milieux aquatiques au niveau du bassin Réunion. Partenariat avec l’association Hydrô Réunion pour la réalisation d’un programme de recherche, développement et innovation ayant pour finalité de caractériser les préférences d’habitats de diverses espèces aquatiques, notamment l’anguille marbrée, la loche, le cabot noir et la chevrette.

Dans le cadre de la coopération régionale, l’Office de l’eau Réunion participe à l’élaboration du schéma directeur d’alimentation en eau potable des cantons de Hamahamet et M’Boinkou dans le Nord-Est de l’Ile de Grande Comore. Ce schéma directeur concerne 28 villages, soit 45 000 habitants.

Enfin, dans le cadre de sa mission d’étude et de suivi des ressources en eau, l’Office de l’eau Réunion en partenariat avec l’Université de La Réunion et l’Université de Bretagne occidentale développe son réseau de mesure des débits par imagerie vidéo. Aujourd’hui, sur les 24 masses d’eau cours d’eau du bassin Réunion, 12 font l’objet d’un suivi en continu de leurs débits. Pour les autres, au regard des caractéristiques des rivières, seuls des jaugeages instantanés sont réalisés. Entre 2010 et 2015, l’Office de l’eau Réunion a développé en partenariat avec les universités de La Réunion et de Bretagne occidentale, un prototype expérimental innovant de mesures des débits par imagerie sur deux sites : la Rivière des pluies et la Rivière Saint-Etienne.

Il s’agit aujourd’hui de vérifier s’il est possible de pérenniser les stations de mesures des rivières des Pluies et Saint-Etienne et de se confronter aux problématiques de deux nouvelles stations de mesure sur les prises d’eau de la Rivière des galets et du Grand bras de Cilaos.
Jeudi 1 Décembre 2016 - 14:16
Lu 503 fois




1.Posté par Verolia le 01/12/2016 16:49
Et à quand un GRAND geste commercial pour tous les abonnés de la Réunion qui n'ont que de l'eau impropre à la consommation aux robinets du 1er janvier au 31 décembre et des factures et taxes copieusement salées et frôlant l'escroquerie tous les 3 mois ?

A Saint-Pierre si on laisse une bouteille d'eau 3 jours dans un coin, on peut planter un grain de maïs dans le dépôt de vase ou je ne sais quoi au fond, va pousser à mon avis..

Et quand mi arrose fourmis su mon balcon avec l'eau du robinet, la plupart du temps fourmis y décède direct. Pu besoin d'insecticide vu ce qui a déjà dans zot l'eau vendue à prix d'or.

La coupe est plus que pleine...

2.Posté par max le 01/12/2016 20:14
Pour quand une veritable réflexion sur la construction de grandes retenues pour mettre fin au captage des eaux de surface, a la disparition de la faune, une meilleure qualité de l'eau, et un frein aux stations d épuration pour chaque commune au coût faramineux en investissement et en fonctionnement

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales