Culture

"Ode au pardon" inspiré par le métissage réunionnais

C’est l’histoire d’une quête, d’un homme à la recherche de ses origines. En poussant des portes poussiéreuses restées trop longtemps fermées, il nous parle de la libération du fardeau des secrets et de l’importance du pardon. À 55 ans, Christophe Desaulles signe un premier roman emprunt d’émotion. Il paraîtra fin octobre.


Zinfos : D’où vous est venue l’idée d’écrire ce premier livre ?

Christophe Desaulles : J’ai décidé de prendre mon courage à deux mains et d’ouvrir une porte très poussiéreuse et d’enfin la pousser. Je raconte le récit d’un voyage que j’ai fait sur les traces d’une partie des miens. Je suis un enfant issu d’un couple mixte. Je suis allé il y a 27 ans en Algérie retrouver la trace de mon père. Je raconte ce voyage initiatique avec beaucoup d’émotion. Je réveille des gens partis dans l’au-delà. Au bout du compte j’arrive à retracer l’histoire de mes parents de ville en ville. C’est un retour aux sources. J’ai passé six mois a écrire ce livre. Six mois d’introspection, d’émotions intenses. Des images réapparaissaient que j’avais totalement occultées. Mais quel bonheur!

La Réunion a-t-elle déclenché cette envie d’écrire chez vous ?

J’ai éprouvé ce besoin parce que quelque part La Réunion m’a beaucoup inspiré. Le métissage m’a donné des ailes pour raconter mon propre métissage. Il y a une harmonie entre les êtres ici. Ça a été une sorte de déclencheur. Je parle du métissage comme un remède à toute forme d’intolérance. L’enfant métisse que je suis a enfin réussi à s’identifier avec les gens autour de moi.

Qu’évoque le titre de votre ouvrage?

On ne peut pas effacer ce que l’on a vécu. La grande force de l’être humain c’est d’arriver à trouver une sérénité et une sagesse. On ne peut pas tout pardonner mais je pense que le pardon donne un regard plus serein et atténue énormément de souffrances.

Quel passage particulièrement marquant pourra découvrir le lecteur ?

Les retrouvailles avec ma grand-mère que je n’avais pas vue depuis 21 ans. J’étais parti à l’âge de 7 ans. Il y a également l’histoire de violences que j’ai subies, et les retrouvailles avec mon père au bout. Je ne vais pas en dire trop… ce livre se vit comme un voyage.
Dimanche 20 Septembre 2015 - 11:00
Laurence Gilibert
Lu 3156 fois




1.Posté par noe le 20/09/2015 11:08
ça se laisse bien lire !
Un livre à conserver dans sa bibliothèque !

2.Posté par Ham MOINMENMM le 20/09/2015 20:34
"Christophe Desaulles signe un premier roman emprunt d’émotion. Il paraîtra fin octobre."

Noé ,vous êtes trop fort car vous avez lu un livre qui paraîtra dans 1 mois et demi. Puisque vous lisez l'avenir, quels numéros sortiront pour le loto du 18 octobre 2015 ?
Merci pour votre aide,chapeau bas MOSSIEU

3.Posté par auteur le 20/09/2015 22:10
Le livre est
deja paru et sera disponible dans toutes les bonnes librairies debut octobre, en attendant il est disponible en version numerique.

4.Posté par anne le 20/09/2015 23:53
C'est avec plaisir que j’achèterai votre livre.

5.Posté par Marcel le 21/10/2015 13:24
Le style flamboyant de l'auteur nous fait penser aux meilleures pages d'"A Rebours" de Joris Karl Huysmans. Ce nouvel auteur des Lettres Réunionnaises dépasse de plusieurs coudées cet autre écrivain réunionnais d'adoption Michel Houellebecq qui se réfère aussi à l'Oblat de Saint-Benoit et qui sait bien lui-même qu'on ne tue pas le Vieil Homme. Grâce aux poèmes qui parsèment son ouvrage l'oeuvre Desaullienne a su redonner vie aux dieux brumeux des vieilles races dans une langue aux accents Parnassiens. Cette poésie de l'ambivalence, cette récurrence presque obsessionnelle de la violence, ne doit pas remplacer l'image d'un poète impassible par celle d'un romantique torturé. Monsieur Desaulles serait-il le nouveau Leconte de Lisle ?

6.Posté par Mohamed le 22/10/2015 16:45
Critique lue sur Babélio : [http://www.babelio.com/livres/CHRISTOPHE-Ode-au-pardon/786134/critiques?tri=dt]

7.Posté par Mohamed le 23/10/2015 11:08
1 avis sur la Fnac : http://livre.fnac.com/a9040087/Christophe-Desaulles-Ode-au-pardon

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales