Société

Observateurs aux Roches Noires : Les yeux de la mer

Il faudra s'y habituer. Que ce soit sur la plage des Roches Noires ou prochainement à Boucan Canot, la menace des requins a ouvert la voie a un job créé sur mesure : celui d'"observateur".


Observateurs aux Roches Noires : Les yeux de la mer
 
Ils sont 15 à avoir été recrutés par la mairie de Saint-Paul début novembre 2011. Les observateurs des plages de l'Ouest prennent petit à petit leurs marques pour se fondre dans le décor. Qu'on ne s'y trompe pas, ces derniers ne sont pas des MNS même si la confusion s'installe rapidement.

Aux Roches Noires, seule plage hors lagon où la baignade est autorisée sur la commune de Saint-Paul, leur présence sur chaise haute ne dérange déjà plus personne. Au contraire, tous les baigneurs ont conscience qu'en prenant de la hauteur, la détection d'une masse sombre sous l'eau, amplifiée de surcroît par des lunettes polarisantes, est un avantage indéniable. Aux Roches, deux chaises hautes distantes d'environ 100m veillent. Les observateurs doivent être au minimum quatre sur site pour que le dispositif de zone de baignade autorisée soit installé.

"On s'est rendu compte que la présence d'observateurs au niveau de la digue portuaire n'était pas le meilleur angle, avoue Mickaël, l'un des 15 observateurs embauchés. Ce qui ne nous empêche pas de faire des rondes jusqu'au bout de la digue fréquemment".

Observateurs aux Roches Noires : Les yeux de la mer
Les parcours sont disparates mais "tous ont un lien avec l'univers aquatique", précisait le responsable des plages de la ville de Saint-Paul, Eric Pesnel. A 35 ans, Mickaël est arrivé dans le département il y a peu. Mais la voile, il connaît, tout comme son associé de chaise haute, John, 25 ans, qui a baigné dans le monde de la pêche depuis jeune, grâce à la famille. "J'ai mon BNSSA (Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique), ce qui ne permet que d'effectuer des tâches de surveillance. Pour pouvoir enseigner la natation dans une piscine municipale par exemple, il faudrait que je passe le BEESAN (Brevet d'état d'éducateur sportif des activités de la natation)", avance Mickaël.

Un job sur mesure

Mais pour l'heure, l'horizon des jeunes hommes reste fixé à court terme. La nature de leur contrat de six mois ne leur offre guère le choix. "Nous ne savons pas si nos CAE vont être renouvelés", expliquent-ils. Tout porte à croire malgré tout qu'en l'absence de solutions miracles contre le risque requin, ce métier créé pour la circonstance perdurera.

Aujourd'hui, devant les nombreux jours de fermetures de la plage de Roches Noires, en raison soit de la forte houle soit de la présence de marquages au large, les observateurs sont affectés à d'autres tâches. "De Boucan à la passe et jusqu'à la Saline, nous sommes aussi des médiateurs. Nous n'hésitons pas à interpeller les gens qui piétinent les coraux. Ce qui est arrivé il n'y a pas longtemps avec des jeunes qui marchaient sur les boudins de mer", précisent-ils. Bref, un travail complémentaire de la Réserve marine. Avant une accessibilité de la plage de Boucan promise par la municipalité pour la fin décembre, les trois équipes d'observateurs (3x5) se relaient chaque jour de la semaine sur Roches Noires. En espérant sans doute un volume de travail plus important...

Observateurs aux Roches Noires : Les yeux de la mer
Lundi 5 Décembre 2011 - 12:05
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1003 fois




1.Posté par noe le 05/12/2011 15:25
On a connu les "Dents de la Mer" et maintenant "les yeux de la mer" .... Pourquoi pas si ça attire les touristes baigneurs !

2.Posté par vipère le 05/12/2011 15:42
ils pourront toujours se reconvertir en arbitres de tennis il ont le matériel ; et le projet d'observation en ballon captif où en est il ?
sinon un sous- marin.......des casques bleus.....un télescope spatial

3.Posté par merci michel fontaine! le 05/12/2011 20:33
jeudi dernier les scolaires de st pierre n'ont pu avoir piscine car le MNS municipal était réquisitionné pour donner un cour de surf aux joueurs de tennis à 100.000 euros

4.Posté par Thierry le 05/12/2011 21:31
Perchés si haut, ils sont au moins sûrs d'être à l'abri des requins et même d'une grosse vague...

A moins que d'avoir des "oeil" sss de lynx, je me doute de l'efficacité de leur vue au bout d'une heure de surveillance... d'une semaine et de mois... Les ophtalmos vont avoir du boulot...

M'enfin, si cela peut rassurer... c'est mieux que rien... et je suis quasi sûr de leur bonne volonté de nous protéger... donc de veiller pour nous...

Que vont-ils faire du stock de PUCES...????? puisque les requins ne sont pas laisser pucer...!!!

5.Posté par obiwan le 06/12/2011 12:00
un band gratteur de fesses, ou matteur de fesse sur la plage plutôt !!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:03 Saint-Leu : L’opération 10.000 arbres lancée

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales