Société

ONF: 12 parrains pour la protection et la valorisation des espaces naturels

Cette année, l'ONF (Office national des forêts) a décidé de choisir 12 personnalités de la société civile qui le soutiendront dans ses actions de protection et de valorisation des espaces naturels de l'île. Divers chantiers sont prévus pour prévenir les incendies, freiner l'érosion, améliorer la signalétique et permettre aux personnes à mobilité réduite de s'immerger elles aussi à l'intérieur des forêts.


ONF: 12 parrains pour la protection et la valorisation des espaces naturels
L'ONF a présenté son plan de communication de l'année 2012. Douze parrains ont été choisis pour fédérer la population et les touristes autour de la protection et la valorisation des espaces naturels de l'île.

Les parrains sont issus de milieux divers, mais n'ont pas été choisis par hasard. Ils ont en commun l'amour de la nature.Thérèse Baillif, présidente de la Cevif est une retraitée de l'ONF, soit " 40 ans de passion". Et c'est naturellemnt aujourd'hui que l'actrice du milieu social donne encore pour son île.

Dans le milieu sportif, Marcelle Puy, la raideuse de la Diagonale des fous, Robert Chicaud, organisateur du Grand Raid, Claude Tirel, président de Handisport Réunion seront les fédérateurs de nos forêts.

Dans le milieu artistique, notre poétesse Danièle Moussa, marraine du dernier concours "les vers forestiers 2011". Stéphanie Thazar et Ti Coq Velay ne manqueront pas de mettre en valeur la flore de leur pays.

L'humoriste préférée des Réunionnais, Marie-Alice Sinaman, s'engage elle aussi à mettre nos espaces naturels en valeur à travers ses textes.

Dans le secteur économique, l'ébéniste Jean-Noël Vencatachellum promet de continuer à mettre en avant le patrimoine forestier à travers son amour du travail du bois. "Quand un client s'appropprie un meuble en bois de tamarin, c'est une partie de la forêt et du travail de toute l'équipe de l'ONF qu'il emmène chez lui", assure le professionnel du bois, pas peu fier d'être un parrain du patrimoine forestier.

Claude Marodon, pharmacien/botaniste, participe aussi à ce parrainage. Et enfin l'ONF ne pouvait pas omettre de solliciter le monde agricole. Henri Gossard Gossard, exploitant agricole est lui aussi un ancien de l'ONF est devient aujourd'hui un parrain.

De vastes chantiers contre les incendies, l'érosion...

Divers aménagements sont prévus cette année sur les sites de l'ONF, notamment une refonte de la signalétique à partir du bois de Cryptoméria. Un premier sentier sera réalisé pour les personnes à mobilité réduite à Bélouve. Afin de permettre au public de pique-niquer, le site du Piton Sec sera réaménagé. Dans le cirque de Mafate, la passerelle du Bras Bémale sera reconstruite.

Pour lutter contre les incendies, un investissement dans des pistes DFCI (Défense des forêts contre l'incendie) est prévu notamment à la Grande Chaloupe, à la Roche Ecrite, au Nez de Boeuf, etc... Pour lutter contre l'érosion, des chantiers sont envisagés à Salazie pour freiner le basculement de l'Ilet vers l'aval.

Un projet de Maison de la Forêt est en cours à l'ancien parc-hôtel du Maïdo, qui a été racheté par le TCO. De son côté, le premier partenaire de l'ONF à savoir le Conseil général recrutera 108 personnes supplémentaires sur les Hauts de l'Ouest. Des contrats d'insertion qui viendront en renfort des 500 emplois verts déjà existants.

Une semaine bleue sera organisée dans le courant de l'année dans le massif du Maïdo afin d'accueillir les 3ème âge au coeur de la Réunion, où aura lieu également une replantation des espèces endogènes.

Enfin, la première action aura lieu pendant la semaine du développement durable, à savoir l'inauguration de la première exposition de mise en valeur du bois. "La nature est plus vivante qu''on veut bien le dire" assure la chanteuse Stéphanie Thazar, qui promet de "passer les valeurs" de la nature à son public. Une démarche qu'elle estime faisant partie de sa "responsabilité" citoyenne.
Mardi 20 Mars 2012 - 14:04
Lu 1329 fois




1.Posté par grogouillat le 20/03/2012 14:08
Au lieu de se cacher derriere les personnes à mobilité reduite pour pretexter le betonnage des espaces naturels l'ONF ferait mieux de rouvrir la piste du piton de l'eau aux familles qui ne sont pas capable de faire 20km en VTT.

2.Posté par CONTRE FACONl!!!.. le 20/03/2012 14:47
c'est un vrai simulacre! il ne faut plus attendre grand chose de L'ONF, ele est sous la pression de nos ZELUS et c'est PARIS qui dicte sa loi le dernier incendie parle d'elle même???

3.Posté par NEMO le 20/03/2012 15:23
Qui paye les ardoises phénoménales des très nombreux emplois permanents et emplois verts ???

LE CON-TRIBUABLE !!!

Trouverons nous à la Réunion un H/F politique qui aura le courage de dire STOP à la gabegie des fonds publics ???

Ce parc doit trouver des ressources autres que les deniers de l'Etat pour survivre, il doit être géré comme une entreprise avec des dirigeants responsables qui rendent des comptes chaque année à un Conseil d'administration composé de gens compétents et non de copains qui sont placés là en guise de remerciements pour services rendus à nos CHERS élus !!!

4.Posté par Melanchon viens! le 20/03/2012 16:30
c'est vraiment du n'importe quoi le commentaire 3 sur la privatisation du bien commun. Bien sur que c'est a la collectivité nationale de mettre la solidarité nationale a contribution pour proteger les forets francaise. L'ideal serait de dissoudre l'ONF et le PNR pour recréer un ministere de eaux et foret et faire ainsi des economies d'echelle.

5.Posté par Norbert.benjamin Delaire le 26/03/2012 00:26
Je rejoins l'avis quatre de ces commentaires,il faut regrouper dorénavant toutes les missions et structures dépendant des espaces naturels et former un grand ministère. Il en va désormais de Notre crédibilité citoyenne envers un bien remis au peuple pour son bien-être et conformément à l'esprit des peuples souverains. Pour plus de renseignements, je suis l'auteur de " Les forêts sont la musique de la Terre" 2012 ,où je propose une vraie réforme avec nos collectivités et un nouveau regard sur les charpentes de la nature dynamique (forêts, faune, eaux). Pour ceux qui s’intéresse à ce sujet incontournable, il trouveront dans cet ouvrage,un auteur passionné par cet écosystème et ayant servi quarante ans dans ce milieu.
Les mesurettes ou pièces de colmatage n'empêchent pas de réduire l'hémorragie des suicides qui s'amplifie dans ces systèmes négligés désormais par les consciences. A bientot! Cordialement vôtre.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales