Société

Nuits sans lumières: Plus de 900 pétrels échoués cette année


Nuits sans lumières: Plus de 900 pétrels échoués cette année
Cette année, l’opération "Nuits sans Lumière" s’est étendue sur 10 nuits - au lieu de deux les années précédentes - durant lesquelles une réduction des éclairages a été mise en œuvre par de nombreux partenaires publics et privés dans toute l’île.

L'objectif de cette action, comme chaque année, était de permettre aux jeunes pétrels de prendre leur envol en toute sécurité. Un bilan de l'édition 2014 a été dressé aujourd'hui au siège du Parc national.

Globalement, en plus d'une durée de l'opération étendue à 10 journées, le nombre de structures participantes ne cesse d'augmenter. Elles étaient plus de 53 à prendre part cette année contre 48 en 2013, 37 en 2012, 35 en 2011 et 20 en 2010.

Il a été constaté que la période critique d’échouage correspondait à la période prévue par la SEOR suite au prévisionnel effectué. 81 % des oiseaux se sont échoués entre le 17 avril et le 2 mai 2014, ce qui correspondait à la période critique d’échouage.

Concernant le nombre d’oiseaux signalés, il a été plus conséquent que ce que la SEOR attendait. 650 oiseaux étaient attendus. Ils ont été finalement 942 à échouer au sol.

Un pic d'échouage a été observé le 24 avril avec 88 oiseaux, période se situant entre la demi-lune et la nouvelle lune. Pour le secteur Nord et Est, 131 pétrels de Barau ont été signalés. En ce qui concerne les secteurs Ouest et Sud, 317 et 494 oiseaux ont été signalés.

Sur les 942 oiseaux recueillis, 822 ont pu être sauvés et relâchés, soit un taux de 87% contre 120 oiseaux morts suite à des symptômes trop sévères (13%).

Corrélation significative entre communes volontaristes et celles qui ne le sont pas

L’année 2011 est une année qui présente le même schéma lunaire que l’année 2014. Il a donc été intéressant de comparer les échouages de ces deux années pour voir une possible évolution de la manifestation des nuits sans lumière. Il a été remarqué que la commune de Cilaos a regroupé 34% des échouages en 2011 alors que cette année, elle a réussi de par son action d’extinction massive des éclairages à avoir une diminution considérable des échouages (9%).

A l’inverse, la ville de Saint-Pierre qui n'a pas fait d'extinction cette année a eu une forte augmentation des échouages en passant de 16% en 2011 à 21% en 2014. L'équipe de bénévoles a pu également noter la variation croissante d’échouages sur les communes du Port et de Saint-Paul qui représentent 15 et 13% en 2014 contre 8 et 9% en 2011.
Lundi 23 Juin 2014 - 16:38
Lu 1047 fois




1.Posté par SEOR en perdition le 23/06/2014 20:06
Et combien d'animaux exotiques importés en même temps à la Réunion, ce qui représente un menace énorme pour la faune locale et la SEOR qui ferme son bec?
La SEOR est en train de perdre toute légitimité suite à la lâcheté de ses dirigeants terrorisés par la perte de subventions de la DEAL aux ordres du préfet.
Comment laisse t-elle le fauconnier faire son importation d'exotiques pour son projet de zoo, mettre notre papangue endémique en volière, sans réagir sérieusement?
Et en plus un refuge pour NAC avec complicité de l'Etat!
C'est la honte.
De nombreux membres de cette association refusent d'être complices du comportement lâche de ses dirigeants.

2.Posté par biodiversité en surci!!. le 23/06/2014 21:00
le pétrel est déjà en danger L'ETAT.. DEAL et associations subventionnées par leur politique tap a l'oeil vont dilapider toute notre biodiversité en laissant entrer les wagons de NAC a la REUNION

3.Posté par Romain le 24/06/2014 09:53
Elle serait pas un peu cons ces pétrels ?

4.Posté par " VIEUX CREOLE " le 24/06/2014 15:02
BRAVO "SEOR EN PERDITION" (post 1 ) ! Je suis comme vous et ne comprends absolument pas comment "des autorités locales"( MAIS QUI SONT-ELLES ??) laissent et permettent l'introduction à la Réunion de certains animaux ou oiseaux qu'on appelle les" N.A.C." ( Nouveaux Animaux de Compagnie" ) qui n'ont jamais existé dans l’île !!! Les "merles de Maurice" envahissent nos cours causent d'énormes dégâts dans les vergers et les jardins ! Des gens ont introduit ,CHEZ NOUS , dans notre Île Bourbon , des "furets'" que des chasseurs (en MÉTROPOLE ) lâchent dans les champs , quand des " lapins de garenne"y prolifèrent trop ! De curieux" particuliers inconscients" , possèdent chez eux des " boas", "un python royal" - "Kâa "- qui s'est sauvé une fois : appel lancé sur une radio locale par le propriétaire ! ) "des "matoutous" (énormes araignées velues de Guyane !) et même un singe récupéré par les autorités (?) !!! A QUAND L'INTRODUCTION (PAR UN OU DES FOUS !) DANS NOS FORÊTS OU "SAVANES" CÔTIÈRES DE LOUPS , RENARDS , LIONS, OU AUTRE SERPENTS VENIMEUX ???ON PEUT S'ATTENDRE ZA TOUT ET A N'IMPORTE QUOI I!!
A-t-on oublié les ravages, les dégâts incroyables - causés par le "bôrer " et la "mouche bleue " - qu'on a eu du mal à enrayer , tout simplement , parce qu'UNE variété de canne ,non cultivée dans notre département y a été introduite clandestinement ???
ET, L'ON NOUS PARLERA DE "PROTECTION DE LA NATURE" , "DE L’ENVIRONNEMENT", " D' ÉQUILIBRE ÉCOLOGIQUE" , ET ..."BLABLABLA " ET "BLABLABLA"!!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:02 Cap requin: Trois requins prélevés

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales