Politique

Nuit du 31 : Mairie, TCO... partagés entre satisfaction et augmentation des déchets

Paradoxe quand tu nous tiens. Le réveillon 2010 devait être le premier placé sous un accompagnement aussi pléthorique de la part des autorités publiques, qu'il s'agisse de la municipalité, de l'intercommunalité ou encore de la Société d'économie mixte Tamarun. Tous ces acteurs semblent aujourd'hui quelque peu gênés par le point final à créditer sur leur action coordonnée. Un plus grand retour des déchets par les fêtards est le verre à moitié plein, le plus grand nombre de déchets récoltés, pas moins de 32 tonnes, serait alors le verre à moitié vide ? L'ensemble des "accompagnateurs" tenait une conférence de presse cet après-midi en mairie de Saint-Paul.



La liste des partenaires institutionnels ou issus du privé donnerait à pâlir tout autre organisation digne de ce nom. En tout, une quarantaine d'entités a apporté son "grain de sable" au un réveillon du 31 décembre sur les plages de l'Ouest pour que celui-ci ne soit plus "subi" comme l'a martelé l'équipe municipale.

Nuit du 31 : Mairie, TCO... partagés entre satisfaction et augmentation des déchets
Huguette Bello, la députée-maire de Saint-Paul, rappelle tout de même, sans se dégager de ses responsabilités, que la mairie n'est pas l'organisatrice de cet événement festif sur le sable blanc de sa ville. "C'est un rendez-vous qui s'est amplifié au fil des années, qui a commencé à prendre forme au début des années 2000", précise Huguette Bello. Au total, ce sont près de 30.000 quidams qui auront piétiné la côte, soit environ 10% de plus que l'année dernière.

Devant l'armada du dispositif déployé par les institutionnels (7 tentes de sensibilisation, 18 blocs sanitaires WC chimiques) le bilan, une semaine après les (mé)faits, tombe.

75% des déchets récoltés ramenés par des fêtards "consciencieux"

Trente-deux tonnes de déchets ont au final été récoltées, soit deux fois plus que l'année dernière, sur les trois jours comptabilisés (vendredi jusqu'au dimanche). "C'est énorme" lancent les protagonistes de Cycléa et du TCO avec Emilie Rondot (direction environnement). Claudine Dupuy, DG de la SEM balnéaire Tamarun, tente de recadrer : "le calendrier fait que le réveillon a été suivi non pas par un jour mais deux jours de repos, ce qui fait que beaucoup de monde est resté jusqu'au dimanche".

Nuit du 31 : Mairie, TCO... partagés entre satisfaction et augmentation des déchets
Plus encourageant, le civisme qui ressort chez certains fêtards. Ainsi, 75% des déchets récoltés auraient été ramenés par des fêtards "consciencieux". Restent cinq tonnes qu'auront dû ramasser à la main les agents de la SEM Tamarun.

Côté force de l'ordre, le capitaine Paulo de la gendarmerie de Saint-Paul se dit "satisfait. Nous sommes intervenus sur seulement 23 interventions. C'est encore beaucoup trop mais il n'y a pas eu d'événements graves". Le capitaine de Saint-Paul crédite cette bonne soirée par le dispositif de quadrillage en quatre zones de la cité balnéaire ayant mobilisé 50 gendarmes en préventif contre 30 affectés au contrôle d'alcoolémie. Point noir : des drogues dures (amphétamines...) ont été trouvées chez des individus, "alors que traditionnellement c'était toujours le zamal", conclut-il.

"Mi en fou, na d'moun pou nettoyer"

De ce bilan que chacun des acteurs jugera à sa façon, Huguette Bello, Jean-Claude Melin, (3ème adjoint à la mairie) et Christophe Pomez (adjoint chargé du développement de la zone balnéaire) invitent l'IRT à se joindre à cette coordination multi-acteurs avant d'envisager, pour l'année prochaine, une campagne de sensibilisation bien en amont du 31, si ce n'est sur toute l'année. Pour Huguette Bello, il s'agit de changer cette mentalité des "mi en fou c'est la commune, na do moun qui nettoye ça" trop souvent rencontrée chez la population.

Toujours est-il que devant cet événement "spontané" et cette mode de fête sur la plage, mairie, TCO et Tamarun chiffrent la note à 150.000 euros.
Vendredi 7 Janvier 2011 - 18:02
Ludovic Grondin
Lu 1824 fois




1.Posté par CANDIDE le 07/01/2011 20:12
Je ne partage pas habituellement les idées de Mme BELLO mais force est de lui rendre hommage pour le travail fait en amont puis en aval du 31, les équipes de nettoyage ont fait un excellent travail sur le terrain. Je souligne au passage que l'on est loin des autorisations de camping sauvage données lors de son arrivée en mairie résultant d'une idéologie décalée. Maintenant le bilan est forcément négatif mais est dû au comportement d'irresponsables notoires, à savoir j'ai de mes propres yeux vu des lanternes magiques expédiées les unes après les autres par les mêmes individus dans les filaos car le vent était de mer le soir du réveillon, un miracle qu'aucun arbre n' ait pris feu pouvant communiquer l'incendie à la forêt complète qui n'a pas besoin de ça et avec des milliers de personnes sous les arbres, aucun service présent sur la plage, ce n'est pas une critique mais un constat et je n'ai pas de solutions réelles sauf une de proposer une maîtrise totale du terrain. Il faudra bien un jour se décider....

2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 07/01/2011 20:45
"le calendrier fait que le réveillon a été suivi non pas par un jour mais deux jours de repos, ce qui fait que beaucoup de monde est resté jusqu'au dimanche"

être administratrice territoriale et arriver à sortir ce genre d'analyse..surtout sur une période de vacances scolaires... moi je dis "châpeau" bas !

3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 07/01/2011 20:47
30 000 quidam pour 150 000 euros...5 euros par quidam.. ramené au nombre de contribuables st paulois, 5 euros..c'est jouable non ? une petite hausse de la fiscalité..et hop..ni vu ni connu..enfin presque..

4.Posté par Alfred le 08/01/2011 11:15
La commune, enfin le TCO ne collecte plus certains déchets… Est-ce que la taxe d'enlèvement des ordures va baisser ?

5.Posté par Alfred le 08/01/2011 11:20
"Pour Huguette Bello, il s'agit de changer cette mentalité des "mi en fou c'est la commune, na do moun qui nettoye ça" trop souvent rencontrée chez la population."

Il suffit de laisser abandonner cette compétence municipale embêtante du nettoyage de la Commune… Et ce ne sera plus de sa faute… Bello tout craché !

C'est vrai que Saint-Paul est sale.

6.Posté par noe974 le 08/01/2011 15:42
Un peu de saletés par ci , un peu de saletés par-là : ce n'est pas un drame !

Pour 2011 , il faudra déplacer les plages , jadis , Mme Desbassins plantaient des "pagodes à épines 3 doigts" pour protéger ses plantations de canne : donc Mme Bello devrait en planter sur les plages de sa commune ... Plus personne sur le sable !

Il y avait aussi des "poils à gratter" , très utiles !

7.Posté par ptit crick le 08/01/2011 16:18
PENDANT TOUS SE TEMPS ELLE ETAIT OU

8.Posté par Nawarsa le 08/01/2011 19:11
Au moindre coup de pète des politiques au pouvoir, les "gratteurs" y court 4 pattes. Au moins c'est clair on sait qui roule pour qui. Et puis ces "gratteurs" avec la crise, ils ont peut-être intérêt à caresser dans le sens du poil. Où est la déontologie dans tout ça ?
A-li-mentaire mon chez Watson !!!!!!!!

9.Posté par lamoukate le 20/02/2011 12:43
TE LO FRERE!!!!!!!vous avez pas du tout la tète d un pic niqueur et vous parler de chose que vous ne connaissez pas.Quand vous buvez une bière frai dans les bar zoreil a coté de la plage est ce que les créoles vous en merde.Faite des plages privés comme sa plus de créole sur la plage et plus de problème.vive la réunion libre

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales