Faits-divers

Nouvelle session d'assises : Deux meurtres et un cas de viol jugés cette semaine


Nouvelle session d'assises : Deux meurtres et un cas de viol jugés cette semaine
Une nouvelle session d'assises s'ouvre cette semaine. Trois affaires seront traitées : deux meurtres et un viol.

La première affaire traitée aujourd'hui et demain concerne le meurtre d'Alexis Threstran par Patrick Blancard le 9 octobre 2011. Cette nuit là, ce dernier, très éméché, frappe de plusieurs coups de sabre Alexis Threstran, 30 ans, à proximité d'un bar saint-leusien, le Soluna Café. La victime décèdera quelques temps après l'arrivée des premiers secours. Lors de son audition et de la reconstitution des faits, Patrick Blancard a toujours affirmé qu'il s'était senti "menacé". Mis en examen pour homicide involontaire, Patrick Blancard va se présenter libre au tribunal. Il risque 30 ans de réclusion criminelle.

La seconde affaire concerne un cas de viol. Un Bénédictin de 62 ans, qui a déjà passé 15 ans derrière les barreaux pour viol, est accusé d'avoir récidivé entre 2007 et 2009 sur la fille de sa propre soeur. La victime, âgée de 12 à 14 ans au moment des faits, a déclaré que le sexagénaire lui aurait imposé ces actes, alors que ce dernier affirme que les relations étaient consenties. Pour avoir récidivé, l'homme encourt la réclusion criminelle à perpétuité. Verdict ce mercredi.

Cette semaine d'assises se terminera jeudi et vendredi par le procès du meurtre de Yannick Réame. Le principal suspect dans cette affaire, Loïc Bima, est accusé d'avoir tranché la gorge de la victime sur le front de mer de Saint-Paul dans la nuit du 10 novembre 2010. Une bagarre avait éclaté entre eux. Selon Loïc Bima c'est Yannick Réame qui a sorti un couteau et lui a porté un coup au niveau de la cuisse gauche. Une version contestée par les amis de la victime présents ce soir là sur les lieux du drame, qui indiquent que c'est Loïc Bima qui aurait sorti sa lame dès le début de la bagarre. Ce dernier venait de sortir de prison au moment des faits. Loïc Bima risque 30 ans de réclusion criminelle.
Lundi 25 Mars 2013 - 10:47
S.I
Lu 769 fois




1.Posté par byby le 25/03/2013 19:36
30 ANS NA PA A C POU LE MEURTRIER 2 ST LEU.MON TI ZAZO I MANKE A NOUS.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales