Société

Nouvelle route du littoral: Le public invité à se prononcer sur l'environnement

Dans le cadre du code de l'Environnement, le public est invité à se prononcer sur le cas des espèces protégées, du 30 octobre au 30 novembre prochain, au moment où le chantier de la nouvelle route du littoral doit entrer dans une phase active, annonce la Préfecture. Les observations faites seront prises en compte par les ministères concernés. Voici le communiqué:


Nouvelle route du littoral: Le public invité à se prononcer sur l'environnement
"Chantier d’importance pour La Réunion, la nouvelle route du littoral, de par sa localisation sur la mer et son implantation dans une île qui est un des hauts lieux de la biodiversité mondiale, doit bénéficier avant de pouvoir débuter de plusieurs autorisations délivrées par l’Etat. Après la déclaration d’utilité publique, prononcée par arrêté préfectoral le 7 mars 2012 suite à une procédure d’enquête publique, Jean-Luc Marx, préfet de La Réunion, vient de prendre plusieurs actes administratifs encadrant la réalisation des travaux de cet ouvrage reliant Saint-Denis et l’ouest de La Réunion.

La route du littoral sera réalisée en grande partie sur le domaine public maritime ; le chantier prévoit également la réalisation de récifs artificiels pour compenser les pertes d’habitats sous-marins. Aussi le maître d’ouvrage doit-il être autorisé à occuper ce domaine public. C’est l’objet de plusieurs arrêtés datés du 22 octobre 2013, approuvant des conventions entre l’Etat et la Région, qui permettent d’affecter à la Région la portion du domaine public maritime de l’Etat nécessaire pour la réalisation des ouvrages et de garantir les conditions de conservation de ce domaine public. Ces actes ont été pris après une enquête publique qui s’est tenue du 24 juin 2013 au 24 juillet 2013, au terme de laquelle le commissaire enquêteur a formulé un avis favorable.

Dans la mesure où l’ouvrage est construit en milieu marin et qu’il a également des impacts sur les eaux superficielles, il est soumis à autorisation au titre de la loi sur l’eau. Par arrêté pris le 25 octobre 2013, le maître d’ouvrage est tenu à une obligation de résultats pour éviter, réduire et compenser les impacts sur la qualité des eaux tant pendant la phase de chantier que pendant l’exploitation de l’ouvrage ; l’arrêté prévoit également un dispositif renforcé de suivi environnemental, reposant notamment sur un comité de suivi et un comité scientifique. La demande du maître d’ouvrage a fait l’objet d’une enquête publique du 25 juin 2013 au 25 juillet 2013 : le commissaire enquêteur a donné un avis favorable en rappelant que les engagements inscrits dans la demande d’autorisation au titre de la loi sur l’eau devraient être respectés. La demande a ensuite été examinée par le conseil départemental de l’environnement, des risques sanitaires et technologiques du 26 septembre qui a émis un avis favorable de même que la commission locale de l’eau de l’Ouest.

Comme le ministre des outre-mers l’a annoncé lors de son récent déplacement à La Réunion, la demande de dérogation au titre des « espèces protégées » est soumise à la consultation du public, à compter de ce jour et pour une durée d’un mois. Il s’agit d’une nouvelle procédure d’association du public qui est requise par l’article 7 de la Charte de l’environnement. Selon cet article, « toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, […] de participer à l'élaboration des décisions publiques ayant une incidence sur l'environnement ». Le principe de participation est concrétisé, de longue date, par des procédures telles que l’enquête publique, qui ne couvrent cependant pas l’ensemble des décisions ayant une incidence sur l’environnement.

La loi du 27 décembre 2012 et l’ordonnance du 5 août 2013 ont donné la pleine mesure à ce principe de participation du public en mettant en place des procédures de consultation du public pour les décisions réglementaires, d’espèce et individuelles de toutes les autorités publiques, quand ces décisions ont un impact sur l'environnement et qu'elles ne sont pas soumises par la loi à un régime spécifique de participation, comme par exemple une enquête publique.

C’est dans ce cadre que le dossier de demande de dérogation au titre des "espèces protégées" est accessible sur le site Internet des services de l’Etat à La Réunion (Voir ici sur le site de la préfecture ) et que le public peut faire part de ses observations au moyen d’un formulaire électronique."
Jeudi 31 Octobre 2013 - 07:38
.
Lu 1303 fois




1.Posté par l'inacceptables le 31/10/2013 08:02
nul le projet ! on peut faire Mieux est bien moins cher

2.Posté par Antipode le 31/10/2013 08:56
Il semble que la route va se faire malgré la connerie monumentale qu'elle représente mais que puisque certains vont pouvoir se remplir les poches de thune on laisse faire, pourrait-on avoir pour garantie par exemple que si ça se transforme en fiasco on puisse voir tous les initiateurs du projet en prison pour 5 ou 6 ans ?

3.Posté par "Réagissons !" a été entendue le 31/10/2013 09:13
Nous avions fait part à deux reprises du peu d'honnêteté de cantonner l'enquête publique aux seules mairies de Saint-Denis et La Possession.
Nous remercions la préfecture de nous avoir entendus.
www.reagissons-la-reunion.fr

4.Posté par moutou le 31/10/2013 09:25
projet houleux , juste histoire pour certains de prendre 1 peu de tune , détruire ENCORE l'environnement(mais ça ne se verra pas,c'est sous l'eau) , 1 chantier qui n'en verra jamais le bout,vu les changements climatiques devenus plus fréquent; donc des milliards de subs et d'argent du contribuable(sûrement), qui pourraient servir a améliorer différemment les choses et/ou d'autres projets. Alors ,demander l'avis du public, c'est un beau mensonge a mon sens,mais c'est gentil de le demander même si on connaît déjà la réponse.
la vrai question est : est ce que les réunionnais et les touristes ont vraiment besoin de cette route? L'ile est-elle dynamique,au point de faire cette route? cela va créer des emplois pour la construction(peut-être),mais aprés? Qui, au final sera content de ce projet!!???, celui qui a une voiture puissante,qui pourra rouler a 150km.

5.Posté par Tora le 31/10/2013 10:16
Une seule réponse à ceux qui critiquent ici, lisez cet article et imaginez ce qui peut encore arriver !

http://www.zinfos974.com/Eboulis-sur-la-route-du-Littoral_a63591.html

6.Posté par Bouftango..... le 31/10/2013 10:50
Consultés, consultés.......plutôt des cons insultés puisqu'il ne s'agit que d'une consultation et on sait bien que le pouvoir peut passer outre un avis purement consultatif, mais les pouvoirs publics veulent se vanter qu'il y a eu respect d'une certaine procédure et que tout a été fait légalement.
L'exemple typique est la MCUR. Malgré l'avis défavorable de la majorité de la population, le projet aurait été réalisé si Vergès restait président de la Région.
Tout cela n'est qu'un simulacre démocratique. Les grosses entreprises ont flairé le filon et comme ils ont un pied et des pions dans toutes les allées de tous les pouvoirs décideurs, l'affaire est déjà
pliée, et il ne reste plus qu'à lui donner un habillage de légalité.

Antipode a raison: ajouter dans le projet une clause de responsabilité et vous verrez que les politiques se défileront... et changeront leur fusil d'épaule sous un quelconque prétexte fallacieux.

Le politicien agit comme un hypnotiseur: il vous entend sous de belles paroles , mais c'est pour mieux vous faire les poches.

7.Posté par John Galt le 31/10/2013 10:58
pourquoi ont ils écarté l' option semi tunnel qui aurait couté moins cher et moins contraignant les déblais auraient fini dans l'océan

8.Posté par Boa Bill le 31/10/2013 10:59
Le public invité à se prononcer sur l'environnement ...MDR !

Du "foutage de gueule" de première classe et payé par nous ! Qu'il la fasse "sa" NRL puisqu'il est l'élu du jour... nul besoin de contredire... les cyclones s'en chargeront !

Bertel de Vacoa

9.Posté par John Galt le 31/10/2013 11:04
c'est vrai pourquoi cette enquête n'a été orienté que pour saint Denis et la possession que je sache ceux qui l'utilisent plus fréquemment viennent du sud et de l'ouest

10.Posté par Prudence le 31/10/2013 11:43
a Post 5: ici on ne parle pas de la dangerosité de la route connue de tous, on parle du projet retenu!
Je vous invite à vous informer un peu plus tout en sachant que la parole est libre, bien sur.

11.Posté par coco le 31/10/2013 12:33
Ce matin il y a eu un nouvel éboulis
Pendant qu 'on donne notre avis, on joue à la roulette russe tout les jours !
On veut pouvoir rouler en toute sécurité

12.Posté par Prudence le 31/10/2013 12:34
à Post 9: je vous invite aussi à relire correctement l'article et à suivre le lien car il s'agit bien là d'un avis proposé à tous les réunionnais et pas seulement les habitants de st Denis et de La possession.
Argumentez sur le site de la préfecture. Merci

13.Posté par Ricos le 31/10/2013 12:57
L'article est bien drôle. Le public doit se prononcer sur l'environnement ... entre bla et bla il y a bla. Bref le projet s'est décidé non pas démocratiquement mais bien entre décideurs politiques et personnes influentes. A ce coût là on se demande bien quel est l’intérêt d'un tel projet. Bien d'accord avec Bouftango, on nous fait croire qu'il y a le choix, mais quel choix ?Tout le monde le sait, cette route va encore un peu plus abîmer nos cotes, détruire à petit feu la faune aquatique, parler d'écologie devient un non-sens. Quant à la sécurité, évidemment personne ne va venir nous dire qu'il y aura certains risques, il serait bien fou. On nous prend vraiment pour des cons. Ce projet en phase d'être lancé va surtout profiter aux grosses entreprises pour qui le profit reste le maître mot. L'état va raquer. Pas grave, car 70% de la population n'étant pas imposable il ne contribueront que peu ou prou à l'addition finale. Forcément cette tranche de la population sera contente et dans les sondages ça compte. Travailleurs réveillez vous, même si c'est sans doute trop tard.

14.Posté par à post 10 le 31/10/2013 13:09
je milite pour le démarrage au plus vite des travaux pour limiter les risques auxquels nous nous exposons tous les jours.
Enfin, un choix a été fait et la décision prise.
l'analyse comparative des différentes solutions que j'ai pu lire dans le dossier consulté sur le site en consultation publique, montre bien l'intérêt de cette solution là !
L'impact environnnemental il y a a sur n'importe quelle solution.
Et des solutions pour préserver les espèces, compenser les impacts, il y en a.
Moi je dis : enfin, la Région a tranché, la Région se donne les moyens, dans quelques années enfin la nouvelle route. Et ce n'est pas à cet endroit qu'on risque de faire disparaître le tursiops de notre océan...

15.Posté par rbjedi le 31/10/2013 13:18
vive la NRL.

il faut arrêter d'écouter ces zoreils écolos, qui vivent et travaillent dans l'ouest de l'île.
Il faut une nouvelle route du littoral n'en déplaise aux oursins et autres coraux morts et moches de notre cher littoral.
Protéger 12 kms de galets dans la mer?
Protéger quelques kilomètres de réserve marine?
Arrêter de vous regarder le nombril, vous êtes des chiures de mouches sur le globe terrestre.

Je suis pour la NRL et même si ça doit coûter la mort de 4 poissons inbouffables et de 2 coraux merdiques, et bien commençons les travaux pour sécuriser la liaison nord-ouest.
N'oubliez pas que lorsqu'il y a un éboulis le transport des marchandises portuaires ne se fait presque plus jusque dans l'est.

Mais ça, vous vous en foutez les écolos, vous pouvez habiter dans l'ouest..................

16.Posté par L''''INDÉPENDANT le 31/10/2013 14:00
Toujours la même rengaine débitée par les copains à POPAUL 1er et autres écolos rigolos !
Tout le monde a déja entendu parler de la FLORIDE et de tous ces ouragans qui balaient le golfe du Mexique !
Dans cette région, il y a une autoroute reliant 42 ÎLES sur une centaine de kilomètres....
Le plus grand pont, mesure plus de 10 kilomètres sur L’OCÉAN !!!
Alors, vous ne trouvez pas vos critiques minables quand aux risques que vous soulevez ?
A moins que vous pensez que les Réunionnais sont trop couillons pour relever, comme pour la route des TAMARINS, un tel défi ?
La vérité, c'est vous êtes manipulés comme des guignols.
Souvenez vous de l'éboulement à l'entrée du tunnel en 1980 , il avait fallu plus d'un an pour lui rendre ses 4 voies...
Que direz vous aux familles des centaines de victimes si de nos jour il devait se produire à l'heure des bouchons...
Vous direz que construire la nouvelle route était trop dangereux, trop cher, pas écologique, gênant les dauphins et autres balivernes...
Si ce jour devait arriver, soyez sûr que toutes vos basses manœuvres pour empêcher ou retarder sa réalisation, ne serons pas oubliées !!!

17.Posté par le n''''importe quoi le 31/10/2013 14:23
Des incapables pour aménager de simples construction ! de l 'incompétence même dans les projets !

18.Posté par David B. le 31/10/2013 16:50
Juste une petite question à l'auteur de l'article : pourquoi n'est-il pas fait mention que cette demande d'enquête publique est la conséquence de l'avis NEGATIF du Conseil National de Protection de la Nature, qui a refusé la demande de dérogation de la Région ?

19.Posté par Houdin le 31/10/2013 20:21 (depuis mobile)
Y a qu a faire reculer la falaise de 100 ou 200 m y de la marge, et au niveau de l environnement sa sera moins pire

20.Posté par mi sa lache amwin le 13/11/2013 23:23
"la lois fransé lé makro même(bis)"
continue vende la Réunion route par route,c 'koi le slogan "LA REUNION terre d'europe,depuis la route tamarin koué? té lo même débat avant fé lo premier route litoral,acaus i commence pas par arrange l'entrée st denis avant; toute les entré et sortie ville i fo revoir et le transport en commun ousa i lé, pas sont deux bus son famille dans lo sud lala,franchement zote sang couyon la lévé koué ,parce que la;la, la met la chaine dans nous terre la reunion; nous lé la reunion un département fransé mé dit pas" terre d'europe" si ouplé parce que anous nous poséde pas li pas un aute va gayé,laise a azote l'univers lé parfait sat va arrivé va arrivé ,nou toute sa pleuré,sa lé sur!!!!!!!!

21.Posté par Logique le 14/11/2013 08:06
15.Posté par rbjedi
Si ce n'est pas du second degré (et ça n'en est pas), c'est admirable de stupidité méprisante !

On peut développer toute sortes d'arguments pour ou contre, mais le niveau des vôtres vole plus bas que le plancher océanique plein de poissons imbouffables et et de coraux merdiques...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales