Economie

Nouvelle réunion de travail dédiée aux "Îles Vanille"

Après les Seychelles la semaine dernière, les principaux acteurs du projet "Îles Vanille" se sont retrouvés une nouvelle fois ce jeudi après-midi pour une réunion de travail. La troisième en huit mois, dédiée à la mise en place d'actions concrètes qui seront ensuite présentés à Madagascar en décembre prochain.


Nouvelle réunion de travail dédiée aux "Îles Vanille"
Karl Mootoosamy pour l'Autorité de promotion touristique de Maurice (MTPA), Joël Randriamandranto pour l'Office national malgache du tourisme ou encore Christophe Gravier du Comité départemental de tourisme de Mayotte, tous étaient réunis à l'IRT ce jeudi en présence du directeur de la structure, Pascal Viroleau. Le but, une nouvelle réunion de travail dédiée à la proposition d'actions concrètes, sur le socle du projet des "Îles Vanille" pour l'année 2011.

Malgré l'absence physique du directeur du Bureau du tourisme des Seychelles, Alain Saint-Ange, les différents acteurs ont pu s'intéresser de près à la feuille de route pour la prochaine année. Une feuille de route qui sera communiquée courant décembre lors du Salon de tourisme de Madagascar, le Salon Enjoy. Si rien n'a vraiment filtré de cette réunion, il semble que le développement des liaisons inter-îles de la région soit pratiquement finalisé. Sur ce point, des combinés verront certainement le jour entre l'île sœur, la Réunion, Madagascar ou les Seychelles, comme cela avait été annoncée.
A noter que du 8 au 11 novembre prochain, les grandes lignes du projet des "Îles Vanilles" seront présentées à Londres, dans le cadre du salon World Travel Market.
Vendredi 29 Octobre 2010 - 17:33
Ludovic Robert
Lu 1841 fois




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 30/10/2010 02:36
attention au vol de mouches.. !

2.Posté par Payet le 30/10/2010 07:33
Ils ont de joies cravates ! Où peut-on trouver les mêmes ?
Une action concrète ?
Le développement touristique qui respecte les habitants des contrées concernées !!

3.Posté par Cambronne le 30/10/2010 08:44
1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 30/10/2010 02:36

Vu qu'ici sur la Réunion il ne se passe rien venant d'avoir une réponse de la Région laxative repoussant au calanque Grec une prise de position objective pour la libération foncière , incriminant le PEFR , alors que la réalité est ailleurs puis que le propriétaire du foncier susceptible d'intéresser les rares investisseurs appartient au Conseil Général sous la surveillance de L'ONF ,ces derniers sont favorable à un aménagement concerté lorsque les autres technocrates et bureaucrates de ces services du Patrimoine , grassement payé n'ont que foutre de l'augmentation du chômage , pourvu qu'eux rentrent chez eux tous les soirs estimant avoir accompli leur devoir pour le service de la collectivité , l'on en viendrait presque à ce demander à quoi donc peuvent ils bien servir , vu leur mépris affiché cette arrogance pompeuse de ne rien faire pour comprendre la situation économique , pourtant l'on ne demande pas la lune, ni des choses relevant de l'extraordinaire , juste libérer quelques hectares improductifs et sans aucune valeur remarquable à protéger , sauf qu'il faut bien admettre depuis la création du Parc national des hauts ils ont inventé un nous moyen de paralyser toute initiative au développement touristique mettant en opposition , création activité développement économique durable , et protection de l'environnement , comment voulez vous ensuite que les choses bougent lorsque nos voisins Mauriciens créent en moyenne 400 chambres d'hôtels par an et qu'ici l'on puisse être emmerdé en permanence avec de multiples administrations ayant toutes une soit disant raison d'exister sur tout pour faire chier le monde et faire fuir les investisseurs , ce pays est foutu il va à sa perte par son entêtement de quelques nantis privilégiés qui disposent d'un petit pouvoir de manipuler les choses ...
que l'on ne s'étonne pas ensuite de voir une progression du chômage dans des proportions hallucinantes, que faudra til donc pour que les choses changent rapidement ...
en vérité ils n'ont même pas le courage de dire les raisons de leur entêtement
pourtant si simple comme constat
Les politiques ne souhaitent pas d'un développement touristique autrement que ce qui existe déjà sur la Réunion , en vérité ils ne souhaitent pas d'une économique touristique florissante sinon , ils mettraient tous les moyens en œuvre pour que les choses évoluent autrement

"A partir du moment ou tu arrêteras de dire des mensonges sur moi , j'arrêtais de dire la vérité sur toi"
Gordon Gekko

4.Posté par @ Cambronne le 30/10/2010 10:02
" Les politiques ne souhaitent pas d'un développement touristique autrement que ce qui existe déjà sur la Réunion , en vérité ils ne souhaitent pas d'une économique touristique florissante sinon , ils mettraient tous les moyens en œuvre pour que les choses évoluent autrement ".....
Tout est dit !...Ceci s'applique au shéma Réunionnais dans son ensemble , où 90% du PiB a une origine publique directe ou secondaire , faisant de la Réunion une aberration économique unique au monde !
Tous les dirigeants politiques étant eux-mêmes des fonctionnaires sur-rémunérés et souvent cumulards , ce n'est pas demain la veille qu'ils s'attaqueront aux vrais maux dont souffre cette île malade !
Jusqu'à quand la " fête " pourra-t-elle se prolonger ?...that is the real question !

5.Posté par eric le 30/10/2010 10:08
Et bien au moins il y a du monde qui se bouge pour faire avancer les choses. Cela change de voir les pays coopérer.

6.Posté par Cambronne le 30/10/2010 14:55
4.Posté par @ Cambronne le 30/10/2010 10:02
depuis les derniers assises du tourisme du 12 / 09 /2008 organisé à la demande du Préfet le rapport d'Odit France démontre les carences et les contradictions , il faudra qu'ils cessent de ce raconter des histoires pour venir prétendre défendre l'économie et le développement touristique, je mets quiconque au défis de prendre contact avec les différentes administrations pour monter un projet autrement , vous risquez d'être surpris de voir comment ces gens s'en fiche royalement , vu qu'eux pètent dans la soie avec des salaires mirobolant , remarquez avec leur dernier alibi arbitraire pour mieux se cacher derrière un bouclier écologique pour refuser tout principe de changement , contactez donc le Parc National des Hauts vous aurez les réponses incohérentes voir kafkaïennes , qu'ils cessent de mentir aux jeunes Réunionnais nous avons une élite qui ne désire pas développer le tourisme, sinon il en serait autrement comme accompagner les projets ou faciliter les déblocages absurdes lorsque l'on connait que des structures existent dans des Parcs Nationaux sur des destinations beaucoup plus rigide qu'ici , l'on en arrive à l'évidence que nous avons en face de nous des incompétents qui n'ont rien compris...

7.Posté par Cambronne le 30/10/2010 14:58
5.Posté par eric le 30/10/2010 10:08

Parlez de ce que vous connaissez et cessons cette hypocrisie , ce machin ne profitera qu'à Maurice et Seychelles voir au développement de Madagascar mais certainement pas à la Réunion dans les conditions actuelles

8.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 30/10/2010 15:30
7.Posté par Cambronne le 30/10/2010 14:58

je suis d'accord avec toi....le développement touristique se résume "allé bat carré" pour les élus d'ici...tout ça c'est du blabla !!!
2010 année du tourisme...MDR !!!

9.Posté par Cambronne le 30/10/2010 16:16
8.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 30/10/2010 15:30
Un jour faudra que l'on trouve le temps de prendre un café ensemble ...
car le développement touristique se résume surtout à ne rien faire d'objectif il n'existe aucune motivation pour faire que les choses changent ...

pendant ce temps Maurice à 350 nouvelles chambres en construction
sur les Seychelles l'on compte 350 nouvelles chambres en classement 4 et 5 étoiles
et combien sur la Réunion , le néant depuis 5 ans le dernier établissement en date étant le Palm sur Grand Bois avec des tarifs qui frisent l'arrogance pour le même prix vous pouvez avoir mieux aux Maldives...
j'ai demandé à ce que le département libère des terrains , j'attends toujours la réponse positive pourtant rien n'empêche la bonne élaboration des choses ...je suis tombé sur un de ces technocrates hyper prétentieux et arrogant me demandant de faire une proposition d'étude , et de prendre contact avec l'ONF? Cette institution devant ne référer au Parc national , je vous laisse deviner la suite lorsque l'on connait le niveau de compétence pour prendre une décision respectable, alors ils préfèrent dire non rien n'est possible pourtant en prenant le rapport d'Odit France il est prévu une restructuration de l'offre touristique, voilà comment ces gens passent leur temps à décourager les rares investisseurs, ces derniers préfèrent fuir sur d'autres horizons ou ils seront mieux accueilli ...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales