Société

Nouvelle campagne de collecte de bidons phytosanitaires vides chez les agriculteurs


Les bidons vides de produits phyto ne sont pas traités localement (photo : Chambre d'agriculture de la Réunion)
Les bidons vides de produits phyto ne sont pas traités localement (photo : Chambre d'agriculture de la Réunion)
En utilisant des produits phytosanitaires pour protéger les cultures, les professionnels de l'agriculture (agriculteurs, centres de recherches agricoles, sociétés d’entretien d’espaces verts, services techniques des collectivités) génèrent des déchets.

Les emballages vides de produits phytosanitaires (EVPP) constituent une part importante des déchets produits pour la protection des plantes par les produits chimiques. Chaque année, la production moyenne d’EVPP est estimée entre 15 et 20 tonnes à la Réunion.

Afin d’aider les utilisateurs professionnels à éliminer ces déchets dans le respect des exigences réglementaires, la Chambre d’Agriculture organise une opération gratuite de collecte d’EVPP qui commence demain, 3 juin, jusqu'au 5 juin, sur 10 points de collecte répartis sur toute l’ile.

Les bidons vides de produits phytosanitaires en matière plastique, les bidons vides des produits d'hygiène de l'élevage laitier ou encore les sacs plastiques et boîtes ayant contenu des produits phytosanitaires sous forme de poudres ou de granulés sont acceptés en 2014.

Les EVPP souillés par des produits phytosanitaires sont des déchets dangereux. Ils ne peuvent être pris en charge par les déchèteries ou êtres jetés dans la poubelle des ordures ménagères de la collecte sélective pour recyclage). Ils doivent donc suivre des voies spécifiques d’élimination. Le traitement local des EVPP est impossible, car il n’existe pas de filière d’élimination des déchets dangereux à la Réunion.

La Réunion s'y met progressivement

Les EVPP classés déchets "dangereux" doivent obligatoirement être expédiés, par voie maritime, vers la métropole, pour y être traités dans un centre spécialisé. Après ultime contrôle de leur conformité, les bidons sont expédiés en Asie vers des usines de recyclage pour la fabrication de gaines électriques ou de tuyaux PVC. Les sacs contenant les bouchons, sachets plastiques et boîtes sont récupérés par une société qualifiée dans le traitement des déchets dangereux, pour être expédiés et traités dans un centre spécialisé en métropole.

On estime entre 18 et 20 tonnes, le gisement annuel d'EVPP sur l'île. Environs 30% de ce gisement sera recyclé grâce à la collecte. Certains départements métropolitains affichent un taux de collecte de 75 %, mais après avoir mené une dizaine d'années d'opérations de collecte de ce genre, signale la Chambre d'agriculture.

"A La Réunion, nous affichons un taux de collecte très satisfaisant par rapport à nos trois dernières opérations. Par ailleurs, nous sommes en avance sur beaucoup de départements métropolitains au niveau de la qualité des déchets. Tous les bidons collectés sont recyclés. Notre objectif cette année est toujours d'atteindre les 10 tonnes collectées". Pour rappel, 7,5 tonnes d'EVPP ont été collectés l'année dernière.

Les points de collecte 2014 :
GAMM VERT, Saint Paul
GAMM VERT, Petite Ile
GAMM VERT, les Avirons
Coopérative Corbeil, La Saline
HORTIBEL, Saint Pierre
SICALAIT, Plaine des Cafres
Fermes et Jardin à Saint-Louis
CANE, Sainte Rose
CANE, Saint André
PRO AGRI, Saint Benoît
Lundi 2 Juin 2014 - 06:42
Lu 665 fois




1.Posté par vive le cancer le 02/06/2014 08:43
cocasse la photo d'illustration du bonhomme équipé en cosmonaute alors que ces produits sont répandus ...dans la nourriture qu'on absorbe tous les jours.

2.Posté par mbp le 02/06/2014 13:14
la nature leur sert de poubelle !

3.Posté par Lecteur le 02/06/2014 19:58
Je ne trouve pas le commentaire de noe sur les légumes bio produits à la Réunion ?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales