Social

Nouvelle action publique de l’Aveca, l’Unostra et du collectif des terrassiers

La semaine dernière, l’Association pour la valorisation des entreprises commerciales et artisanales s’était rendue à la préfecture, au Conseil général et à la Région Réunion, pour savoir où en étaient ses revendications. Laurent Boyer et les siens n’avaient obtenu “aucune réponse”.


Nouvelle action publique de l’Aveca, l’Unostra et du collectif des terrassiers
Cette phrase est d’un artisan : “Nous sommes vraiment dans la m….”. Ce constat unanime du monde économique, a conduit l’Aveca, l’Unostra et le collectif des terrassiers à se regrouper pour réclamer des aides de l’Etat et une commande publique plus adaptée aux TPE et PME.
C’est ce qui est ressorti des nombreuses et longues réunions organisées au Port depuis plusieurs semaines entre le collectif des terrassiers, l’Aveca et l’Unostra. Notons tout de même, la présence inattendue de l’Unostra au sein de ce groupement.
En effet, le syndicat professionnel des transporteurs routiers était membre de la Fédération des entreprises de La Réunion, créé il y a quelques semaines seulement. Son responsable Johny Arnachellum avait même été le porte-parole de la FER. Ce repositionnement explique aujourd’hui son absence lors des différentes interventions publiques de la FER.
Une question se pose: qui lui a succédé puisqu’aucune annonce n’a été faite en ce sens par la FER? La réponse interviendra sans doute dans le courant de la journée.
Pour en revenir à l’action de l’Unostra, du collectif des terrassiers et de l’Aveca, ils ont d’abord déposé un préavis de grève mercredi soir. Ils ont rendez-vous ce matin à la préfecture. Cette fois-ci, ils semblent déterminés à défendre jusqu’au bout leurs revendications.
“Nous avons passé plusieurs jours sur une plate-forme commune. Nous demandons toujours la suppression des charges sociales et fiscales de 2008”. Il y a tout de même une modification par rapport à la revendication initiale. “Cette fois-ci, nous proposons une suppression de nos charges de 50 %”.
Cette révision n’est pas anodine car le collectif des terrassiers, l’Aveca et l’Unostra réclame aussi “l’effacement de la dette sociale et fiscale de 2009”.
Le groupement est aussi précis sur ses exigences en ce qui concerne la commande publique. “Nous proposons une professionnalisation des filières et la mise en place d’une grille tarifaire. Nous voulons également l’allotissement systématique des marchés”. Pour faire simple, l’Aveca, l’Unostra et le collectif de terrassiers veulent rendre les appels d’offres accessibles aux TPE et PME.
Ils ne veulent plus être que des sous-traitants et dépendre du bon vouloir des grosses entreprises locales comme la SBTPC ou la GTOI qui “cassent les prix et laissent des miettes aux TPE et PME”.
L’Etat, la Région Réunion, le Conseil général, les mairies et les chambres consulaires vont-ils accéder à leur demande? Réponse dans les heures ou les jours à venir.

Vendredi 3 Avril 2009 - 07:44
Jismy Ramoudou
Lu 657 fois




1.Posté par jean le 03/04/2009 16:34
Il se dit que LO FER a véritablement rouillé, trop de personnalités qui voulait être au devant de la scène, LO FER a donc éclaté définitivement suite à la honte que PATEL à mis sur la tête de cette fédération en critiquant une absence dans le Protocole alors que cette absence était présente. En faite il a critiqué le protocole sans l'avoir lu auparavent et a donc montré toute son incompétence en voulant se faire médiatiser à tout prix et en surfant sur la popularité de son dalon MONGIN. Johny Arnachellum ainsi que GIRAUD PAYET auraient d'après les on di déjà quitté LO FER ce qui expliquerai la présence du premier maintenant ailleurs. LO FER c'était plutot une Fédaration LO NEUR.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales