Blog de Pierrot

Nouveau scandale au SDIS...

Dimanche 21 Août 2011 - 22:25

Nouveau scandale au SDIS...
Nouveau scandale jeudi, lors du Conseil d'Administration du SDIS et qui couvait depuis quelques jours...
 
Au coeur de l'affaire, le tableau des emplois du SDIS 974.

Voté chaque année en conseil d'administration, ce document fixe le nombre de fonctionnaires pour l'année à venir par catégorie. 
Chaque évolution de ce tableau est stratégique car il fixe notamment le cadre dans lequel pourront être promus les agents de la collectivité.
 
Son importance requiert qu'il fasse généralement l'objet d'un consensus syndicats / direction / élus.

Seulement voilà, le Colonel Van de Beulque a décidé de bâtir seul son tableau cette année et l'a présenté ainsi lors précédent CASDIS. Résultat, grognement des élus et annulation dudit tableau avec obligation d'en présenter un nouveau aux élus lors de la réunion suivante du Conseil d'Administration qui avait lieu jeudi.
 
Les 2 syndicats historiques (qui se haïssent) étaient bien entendus très attentifs à cette nouvelle mouture. 

Or, coup de théatre en début de semaine, Bruno Pajany se rend compte, alerté par l'un des deux syndicats, que le directeur a utilisé le même tableau qu'à la réunion précédente pour lui présenter les arrêtés de nomination.

Grosse colère de Pajany, coup de fil énervé à Hassen Ghanty, en charge du dossier et très proche du directeur, et rédaction d'un courrier sommant le colonel de ne plus aller à l'encontre des décisions des élus. Moue d'Hassen Ghanty et menace de Pajany de démissionner ou de ne plus rien signer si on continue à lui faire avaler des couleuvres.

Jeudi c'est un bien étrange allié qui s'est ajouté à la voix de Pajany en la personne de Claude Hoarau, qui a violemment pris à partie le colonel Vandebeulque en pleine séance, l'accusant d'avoir produit un faux et le sommant de revenir à un autre document.

Débat de plus de 2 heures et réaction gênée du directeur de cabinet du préfet (membre du CA), pris à partie, qui fini par reconnaître que s'il ne s'agit pas d'un faux, c'est en tous cas une démarche très maladroite.

A l'arrivée, c'est le tableau présenté par Claude Hoarau et appuyé par Pajany qui est adopté.

Mais il y a de l'eau dans le gaz au SDIS et ça risque d'exploser très vite à ce rythme.
Pierrot Dupuy
Lu 12973 fois



1.Posté par manu415 le 22/08/2011 06:39

Il faudra combien de temps encore pour que les représentants de l'état comprennent que cet homme n'est là que pour mettre la discorde et le chaos dans cet établissement public ?

Mensonges en pagailles aux élus et aux pompiers, provocations incessantes, dénigrement des pompiers locaux, prises de décisions à l'encontre des textes nationaux, ce directeur n'a malheureusement pas finit parler de lui !!

2.Posté par olivier le 22/08/2011 08:15

fait pété le moucate mete a li dehors ce colonel la

3.Posté par Kaserlékui le 22/08/2011 08:32

Mais quel est donc ce tableau dont on ne sait absolument rien ?

4.Posté par ANONYME le 22/08/2011 08:54

Pourquoi ne pas mettre le Lieutenant-Colonel FONTAINE à la place de ce colonel VANDEBEULQUE... Nous avons quelqu''''un de compétant à la Réunion....

5.Posté par Caton2 le 22/08/2011 09:59

Il ne doit pas vous échapper qu'à moins d'être suicidaire le Colonel Vandebeulque agit sur ordre... Vous trouvez normal que les syndicats dictent leur loi et que Claude Hoareau, cet homme ô combien intègre, les soutienne? Preuve est faite que ce sont les syndicats et les politiques (de quel bord?) qui dictent leur loi au SDIS.

6.Posté par vieutang412 le 22/08/2011 10:02

L'île de la Réunion dérange la France, parce qu'elle est unique du point de vue de sa population et de l'entente qui existe entre réunionnais, il faut destabiliser tout ça et réimporter de la métropole des décideurs zoreils pour foutre la merde.... "entendu par une amie zoreil, dans une conversation "la Réunion serait beaucoup plus belle s'il n'y avait pas les réunionnais" cela avait été entendu aussi pendant la colonisation a Madagascar.

7.Posté par Fantomette974 le 22/08/2011 10:36

Fontaine est réunionnais et plutôt apprécié de la base.

On a passé sous silence le départ d'un des meilleurs cadres péï, le lieutenant-colonel Vidot qui, écoeuré des méthodes du directeur, est parti ... en Nouvelle Calédonie.

C'était pourtant l'un des cadres les honnêtes et compétents de la collectivité.

Ultime humiliation : lors de son pot de départ, le directeur du SDIS a voulu contrôler les invités et n'a cru bon inviter ni la Présidente du Conseil Général (quand va-t-elle enfin enlever ses oeillères), ni les syndicats.

8.Posté par boug le 22/08/2011 11:53

Post 6 : vieutang412, va aller boire ta dodo tranquil et arrêt ton délire. Y a longtemps que ça n'amuse plus personne. La réunion serait plus belle s'il y avait moins de fouteur de merde dans ton style, ça c'est sur !

9.Posté par Fantomette974 le 22/08/2011 11:25

Fontaine est réunionnais et plutôt apprécié de la base.

On a passé sous silence le départ d''un des meilleurs cadres péï, le lieutenant-colonel Vidot qui, écoeuré des méthodes du directeur, est parti ... en Nouvelle Calédonie.

C''était pourtant l''un des cadres les honnêtes et compétents de la collectivité.

Ultime humiliation : lors de son pot de départ, le directeur du SDIS a voulu contrôler les invités et n''a cru bon inviter ni la Présidente du Conseil Général (quand va-t-elle enfin enlever ses oeillères), ni les syndicats.

10.Posté par jean Jouhis le 22/08/2011 12:08

mort de rire
l HUMILIATION SUPREME du colo

RESPEK AOU !!
nou lé pa plus mé nou lé po moinss

11.Posté par Z''embroKaf le 22/08/2011 12:18

A quand la mise sous tutelle de ce "machin" 974 ????

12.Posté par quandçacatonnegravefobanir... le 22/08/2011 13:48

5- "Vous trouvez normal que les syndicats dictent leur loi et que Claude Hoareau, cet homme ô combien intègre, les soutienne? Preuve est faite que ce sont les syndicats et les politiques (de quel bord?) qui dictent leur loi au SDIS.
--------------------------------------

Ben oui, c'est le règlement. Pour votre gouverne (sauf excuse d'Hungtington)

Le SDIS est soumis à une double autorité:
1/ La première est une autorité "opérationnelle" gérée par le Préfet et le maire en collaboration dans leur pouvoir de police respectif ( donc uniquement en cas de coup de feu - exemple celui du Maïdo pour le venue de renfort-.)
2/ La seconde est une autorité "administrative" gérée par un conseil d'administration, le CASDIS, qui comprend des conseillers généraux, des maires et des élus des établissements publics de coopération intercommunaux (EPCI).

C'est donc uniquement l'assemblée délibérante c'est à dire l'autorité administrative ( politiques, représentant du personnel pompier) qui gère les sapeurs-pompiers. Le représentant de l'Etat siège mais c'est le vote qui l'emporte.

Les règles sont donc fixées par la loi. Dés lors, l'intégrité que l'on exige des autres doit être de mise ( celle intellectuelle) et de vous à moi, y a t-il un intègre en politique?. Quand au fait qu'il ait agi sur ordre c'est du pipeau. Comme tous les directeurs des services déconcentrés, il a préparé en misouk sa liste, la soumise au dir/cab du préfet qui n'en pipe mot et l'affaire est jouée ( la preuve en est, les élus, les syndicats ont découvert la liste le jour de la Reunion).
Bizarre que vous ne pipiez mot sur le GHANTY qui je rappelle se prénomme HASSEN. Cela a échappé à votre vindicte habituelle.....


13.Posté par Caton2 le 22/08/2011 14:36

Il faut croire que vous avez un champ de vision plus rétréci que celui que vous me reprochez, car vous ne voyez dans mes participations à ce débat que de la vindicte anti-islamique, là où je rappelle certains aspects archaïques et dangereux de l'islam social et politique. J'ai déjà eu l'occasion d'écrire que je n'avais rien contre l'Islam en tant que religion monothéiste. Je ne me répèterai pas...
En ce qui concerne le SDIS, je pense que le système de l'autorité "administrative" gérée par par le CASDIS est malsain lorsque, comme à la Réunion, ce système privilégie le clientélisme et le favoritisme au détriment de l'efficacité du service public. De plus, ce système favorise la gabegie, mal endémique dans l'administration territoriale. Politiques et dirigeants syndicaux ne sont pas tous des exemples d'intégrité, mais il y en a qui se distinguent particulièrement pour leur totale absence d'intégrité et un goût immodéré pour le lucre...

14.Posté par Fantomette974 le 22/08/2011 16:34

Je vous rejoins sur le fait que la double-tutelle est une bizarrerie française qu'il faudrait supprimer.

Néanmoins, le souci vient avant tout d'un homme et non du système qu'il prétend diriger.

15.Posté par Tilou le 22/08/2011 16:50

Il faut arrêter de vouloir mettre à mal cet établissement public nécessaire à notre sécurité. On y trouve beaucoup de professionnels (la très grande majorité) compétents , passionnés et dévoués au service public. Malheureusement, d'autres ne s'agitent que pour leurs intérêts personnels, mais cela aussi, c'est habituel et normal dans tout établissement (ou société).
Que des débats aient lieu en conseil d'administration; c'est une démarche normale et il faut en accepter leurs tenues et arrêter d'y voir à chaque fois une volonté délibérée de mise à mort de telle ou telle personne.
Nous sommes aujourd'hui en présence d'un directeur chargé de mettre de l'ordre et rétablir de la hiérarchie au sein du corps départemental. Certes, des maladresses sont commises et permettent à certains d'en profiter pour le diaboliser. Plutôt que chercher à entretenir le dialogue, il est plus facile pour eux d'aller pactiser avec leurs "ennemis" d'hier, et d'obtenir (en paiement cash!) les avantages non obtenus avec leur directeur (grade de rédactrice chef, attaché, lieutenant colonel, commandant...). Bien sûr, ceux-la le font de façon plus bruyante que la négociation en missouk pour un grade de major par promotion sociale!
Face au directeur, nous trouvons donc actuellement quelques snippers obnubilés par leurs intérêts personnels appuyés manifestement par quelques administrateurs (apparemment avec toujours le même porte parole selon votre compte rendu M Dupuy) chargés de faire revivre de ses cendres un manager dont les limites ont été décriées par tous (oui tous) les snippers actuels. Alors , en dehors de toute polémique stérile, peut être faudrait-il par le dialogue social et lors de débats (même houleux) au sein des instances légales, corriger et finaliser la feuille de route de l'actuel directeur et permettre au SDIS de continuer d'avancer. Le faire est tout à fait normal et là encore, ne cherchons pas à y voir la mort de telle ou telle stratégie.
Quant à l'idée de faire sortir des placards des danseurs de tangos, des véliplanchistes patentés ou tout autre personnage choisi pour être de brillants pantins ou de belles girouettes, je ne pense pas que les sapeurs pompiers de la Réunion en ont vraiment besoin et le service sortira grandi en terme de crédibilité.
Régulièrement, lors de certaines opérations de secours le manque de cadres de qualité se fait sentir (n'y voyez là aucune volonté de discrimination).On ne peut pas s'improviser spécialiste chimiste ou radiologique, voire même de feux de forêt après quelques semaines de stage...On ne peut être directeur de ressources humaines au SDIS sans avoir une formation universitaire spécifique comme c'est d'ailleurs le cas dans n'importe quelle autre grande entreprise publique ou privée! "Un ingénieur des ponts n'est pas formaté pour construire des fusées, aussi brillant soit-il " ironisait un ami sapeur pompier.
Arrêtons de réduire le nécessaire dialogue social et démocratique au sein des instances réglementaires a de perpétuelles mises à mort. Personne n'y a intérêt , ni les pompiers et à leur tête leur directeur, ni les victimes qui font appel régulièrement à ce service public.

Merci à tous les anonymes sapeurs pompiers de continuer de croire à leur institution et d'assurer notre sécurité quelque soit l'heure du jour ou de la nuit.

16.Posté par tikréol le 22/08/2011 17:43

kiak kiak kiak kaiak

17.Posté par Fantômette974 le 22/08/2011 18:59

Et tout le monde s'aime au pays de Candy ...

J'entends votre bonne volonté Tilou, mais vous ne connaissez visiblement pas ce monsieur.

18.Posté par Caton2 le 22/08/2011 18:23

12. Hassen Ganthy ne vaut pas plus cher que vos chers amis du PCR. Je me souviens parfaitement qu'il avait fait valoir, pour être nommé au post d'administrateur territorial, son appartenance à la même communauté que celle de ND, décrite en ces termes dans une lettre imprudente: "l'appartenance communautaire serait une plus VALUE en période électorale notamment dans votre canton où je suis né, j'y ai grandi, étudié et travaillé (sic), où j'ai aussi ma famille et beaucoup de proches et des connaissances et où enfin je suis apprécié aussi bien dans la communauté indienne que comorienne en raison d'autres fonctions privées et ce depuis des années (tabligh, AISD, CRCM...)"
Préférence communautaire ou communautarisme zarab? Je vous laisse juge...

19.Posté par Alain le 22/08/2011 20:21

Tilou, vous avez l'air de bien connaitre l'institution du SDIS en tirant à boulets rouges sur un certain nombre de personne. Quel est votre interet de soutenir coute que coute ce grand chef de corps, directeur du SDIS? A part de critiquer le réunionnais par son comportement, il n'apporte rien au SDIS de la Reunion. En effet, pourquoi nos personnels n'auront 'ils pas le droit de beneficier leur avancement, quand on voit pour occuper un poste de chef de groupement, on fait venir quelqu'un de l'exterieur, nos reunnionnais qui se sont frottés a eux sont ils plus mauvais, le colonel VANDEBEULQUE qui se comporte comme un chef avec ses esclaves autour de lui ne peux que bléssé notre corporation. C'est un vrai dictateur avec chauffeur. Quand vous parlez de snippers, n'etiez vous pas un ou une snipper dans un passé pas trop lointain. Oui, nous devrions faire confiance à nos administrateurs car sinon la barraque était déjà à feu. Ce colonel se fout autant de nous que des élus, sauf qu'il connait mal les élus reunnionnais. Il suffit qu'une centaine de pompiers grimpent sur la grille du conseil général, et vous allez voir le retour de la flamme, qu'il s'en mefie car bientot il risque de commander son billet d'avion.

20.Posté par AVATAR le 22/08/2011 20:58

Au fé au fé les pompiers le pauvre pajany dindar lui a filé un cadeau empoisonné avec un guetteur de la classe de ganthy le grand raporteur ils sont tous bon d eteindre le feux avec leurs salives avec leurs bla bla une bonne idée pour une comedie musical LE BEAU DU CASDIS avec la troupe des sosos, cocos et modo unique au monde entré gratuit ....

21.Posté par Caton2 le 22/08/2011 21:01

19. "le colonel VANDEBEULQUE qui se comporte comme un chef avec ses esclaves autour de lui ne peux que bléssé notre corporation. C'est un vrai dictateur avec chauffeur."
Alain, encore un intoxiqué du PCR qui ramène tout à l'esclavage. Je ne vous souhaite pas de vivre dans une vrai dictature, car vous seriez torturé et exécuté pour parler ainsi de votre chef. Paul Vergès avait (et a sans doute encore) une voiture avec chauffeur. Est-ce un dictateur?

22.Posté par bob le marloy le 22/08/2011 22:09

encore.... non mais encore..... jy crois pas. moi je ne le connais pas ni en noir ni en blanc c'est a croire que ce type est reelement incompétent, a force de lire des choses sur lui. Moi a sa place jaurai pris mes clik et mes clak et je serais parti. . Que fait il encore dans cette belle ile qui ne semble plus vouloir de lui. au bout d'un an.??? quel desastre

23.Posté par quandçacatonnegravefobanir... le 23/08/2011 01:19

18-
1- Le PCR a le droit d'exister. C'est le jeu démocratique et vous et moi n'y pouvons rien. Toutefois, je ne cautionne nullement le clanisme ambiant malsain, de même qu'à droite, de même qu'au PS. J'ai été écoeuré de la prétention du fils du président à l'EPAD et je suis autant écoeuré de la place donnée à la famille de Paul ( MCUR, SR21) mais je suis encore plus dégoûté de constater que la masse des Panurge affectionnent d'être leur mouton que tous les politiques égorgent dans la baignoire de la démocratie.

2- Jamais je n'ai vu de ma vie le Hassen GANTHY et sa lettre de motivation est plus que pathétique. J'ai en horreur ce genre de démarche mais dans toutes les entités administratives on sert du fayot tous les jours.

3- S'agissant du point sur lequel vous prétendez dénoncer les dérives, j'ai plutôt discerné une haine féroce, comme celle que n'arrive plus à contenir la clique au pouvoir ( Sarkozy, Guéant, Hortefeux) qui caresse d'une main le Boubakeur rodeur de strapontin, tout en tenant de l'autre le couteau. Votre fixation est en effet interpellante. Effectivement, dans les propos de tout contradicteur on arrive quand même à déceler un iota de tolérance et çà malheureusement je ne l'ai pas senti dans vos écrits qui me paraissent empreints d'incitation. Ma mère fortement versée dans le catholicisme m'a toujours demandé de respecter la religion de l'autre quand bien qu'il se comportait mal, m'expliquant que ce n'était plus une affaire de croyance mais de bêtise humaine. Des cons comme Ben Laden, il y en a eu de tous bords, de tous temps et il y en aura encore malheureusement. En application, je suis enclin à respecter la croyance de chacun du moment qu'il y trouve son bonheur sans en faire l'exégèse.

4- ("je pense que le système de l'autorité "administrative" gérée par par le CASDIS est malsain lorsque, comme à la Réunion, ce système privilégie le clientélisme et le favoritisme au détriment de l'efficacité du service public"). C'est toutefois la procédure imposée par la loi. TOUT les ystème fonctionne ainsi. Il en est de même pour l'avancement de tous les fonctionnaires locaux ( le directeur départemental du service concerné concocte sa liste, les fayots sont en bonne place et le dir-cab du préfet fait confiance à chaque directeur afin que le système tient). Efficacité du service public ? De la foutaise...C'est d'abord le clan ( comme en politique) à l'identique de SARKO qui place ses potes , comme Chirac, comme Mitterrand nommant leurs préfets aux postes clés.....Voilà le vrai problème de notre pays, le parachutage de copains quand bien même que le principe de Peters ait été démontré. S'agissant de ce Colonel, je ne le connais pas mais les nombreuses dénonciations qui ne sont pas contredites ( villa à 2500€, chauffeur, insistance éhontée à placer sa concubine etc...) prouvent qu'il y a un grave malaise à régler d'urgence en appelant le 18. Le Préfet qui représente l'Etat ne peut ni cautionner ni ignorer le problème. Il a le devoir de le circonscrire avant qu'une grève ne survienne.

24.Posté par Alain le 23/08/2011 05:11

Post 21

Vous etes entrain de comparer Paul VERGES à VANDEBEULQUE, non mais c'est du n'importe quoi. Paul VERGES quoi qu'on en dise est un patrimoine de la Reunion, une personnalité. VANDEBEULQUE veut se mesurer à lui. Il faut pour cela qu'il apprend à connaitre notre belle Ile, qu'il respecte ce peuple qui lui donne un salaire par leurs impots, qu"il fasse confiance aux personnels du SDIS qui étaient là avant lui, qu'il n'impose pas sa vision et qu'il communique avec l'ensemble des agents et surtout qu'il arrete ses menaces, car je vous dis très prochainement il risque de payer cher. La réunion est multiraciale, l'entente est cordiale sauf pour ceux qu'ils veulent nous humilier. L'incompétence n'est pas mesurable mais pour lui au bout d'un an on peut déjà dire que l'école d'officier ,il aurait du faire plus longtemps pour apprendre à respecter ces hommes. Nous sommes pas les plus mauvais pour que ce colonel remet constamment en cause leur compétence; Respect, est notre lecmotiv. A suivre

25.Posté par Michel le 23/08/2011 07:37

Dans la presse de ce matin , Mme DINDAR parle des emplois comme par exemple les attachés. Mais dites moi Mme la Présidente du conseil général mettez en application votre souhait. Pourquoi avoir accepté au SDIS le recrutement d'un commandant venu de l'extérieur pour occuper le poste de chef de groupement des sapeurs pompiers dans l'ouest, alors que vous savez que nombre d'officiers depuis octobre 2010 sont titulaires de leur FAE de chef de groupement, compétents et qui connait son ile? pourquoi vouloir recruter une personne de l'extérieur pour occuper un poste d'attaché au RH dans cette même collectivité, Est ce pour faire plaisir à ce colonel de peur qu'il menace de partir comme il a l' habitude de leur faire quand il n'a pas gain cause, alors qu'une réunionnaise a postulé et qui remplie les conditions nécessaires? Alors Messieurs les élus agissez et mettez de l'ordre dans vos collectivités et peut être je pourrai mieux vous respecter; Sinon basta, et arrêter de nous faire croire que vous travailler pour les Réunionnais.

26.Posté par Fantomette974 le 23/08/2011 08:51

La présidente ne s'est jamais intéressée aux pompiers que pour les inaugurations de casernes et les serrages de mains musclées (ça, elle aime).

Je partage votre avis Alain, on ne saurait comparer Paul Verges (dont je suis tout sauf fan), mais qui a oeuvré pour la Réunion à ce petit colonel qui emploi des méthodes de dictateur arabe.

27.Posté par Caton2 le 23/08/2011 10:38

23. Je ne suis pas loin d'adhérer à la plupart de vos propos, sauf bien sûr en ce qui concerne ma critique de l'islam dans son retour à la charia et à la lettre des textes sacrés, phénomène contemporain.
Cette fois , ce se sera pas moi qui parlerai mais un musulman.
Dans une interview au magazine allemand SPIEGEL le politologue allemand d'origine égyptienne Hamed Abdel-Samad parle de son enfance comme fils d'un imam en Égypte, des raisons pour lesquelles il estime que l'islam est une menace pour la société et de ses théories sur le déclin inévitable du monde musulman.

Spiegel : Vous prédisez « le déclin du monde islamique » selon le titre de votre dernier ouvrage. Mais l’islam est la religion qui augmente le plus en nombre d’adeptes, et l’Europe, en particulier s’inquiète d’être envahie de musulmans.
Abdel-Samad : Le nombre ne veut rien dire. Il y a 1.4 milliard de musulmans, et alors ? Ce qui compte, c’est que dans tous les pays à majorité musulmane, on constate le déclin de la civilisation et la stagnation de toute forme de vie. L’islam n’offre aucune réponse convaincante aux défis du 21ième siècle. C’est un déclin intellectuel, moral et culturel – une religion vouée à l’échec, sans conscience de soi et sans aucune option pour agir. (…)
Abdel-Samad : En fait, l’islam agit comme une drogue, comme l’alcool. Une petite quantité a un effet inspirant, mais quand le croyant se précipite sur sa bouteille de dogme à la moindre occasion, cela devient dangereux. Dangereux pour l’individu et pour la société. Cela empêche l’intégration, parce que l’islam divise le monde entre amis et ennemis, entre croyants et infidèles.
Spiegel : Vous recommandez une forme adoucie d’islam, que resterait-il du coeur de la religion ?
Abdel-Samad : Mon rêve, en effet, serait un islam des Lumières, sans la charia, sans le djihad, sans l’apartheid entre hommes et femmes, sans prosélytisme, et sans mentalité dominatrice. Une religion qui serait ouverte à la critique et au questionnement. En ce qui me concerne, je me suis converti de la foi à la connaissance, il y a déjà quelques années. (…)
Croire en Dieu signifie aussi, se confronter avec Lui. Je ne prie pas régulièrement, je ne jeûne pas pendant le ramadan, en ce sens-là je ne suis pas religieux. Cependant, je me ressens comme musulman. C’est ma communauté culturelle.
Pour moi, l’islam est mon chez-moi et ma langue, et la langue arabe, je ne peux pas la séparer de tout cela. Je peux me distancer de l’islam mais aussi demeurer dans le coeur de l’islam. Je ne veux pas céder aux fondamentalistes qui prêchent la violence, même s’ils montent en puissance.
Spiegel : Aujourd’hui, le monde musulman est très critique – ce qui est légitime jusqu’à un certain point – du fait que Washington, avec sa stratégie pro Israël – applique un double standard au Moyen-Orient.
Abdel-Samad : Mais cela ne justifie pas la violence.
Spiegel : Bien sûr que non, mais pourquoi insistez-vous sur le fait qu’il y aurait un lien de causalité entre le terrorisme et l’islam ? Pourquoi ne pas attribuer ceci aux conditions de vie misérables et à l’absence d’opportunités, dont les dictateurs arabes, souvent des alliés de l’Occident, sont responsables ?
Abdel-Samad : Parce que les terroristes eux-mêmes invoquent la religion et parce que la pauvreté est cause de terreur… parce que la violence imbibe cette culture.
Spiegel : C’est vous qui le dites. (…)
Abdel-Samad : Il faut questionner le Coran. Bien que des débats existent maintenant, ils n’aboutissent jamais à une conclusion. Réformateurs et conservateurs continuent à être obsédés par le livre sacré. Parfois, je me demande, mais qui a besoin du Coran, de nos jours ? Notre foi aurait-elle un défaut de naissance ? L’islam a-t-il eu un succès trop rapide et ce serait la raison de son imbrication avec la politique et le militarisme ? Pourquoi l’islam a-t-il atteint un haut niveau de civilisation au Moyen-Âge, et pourquoi tout est allé de travers ensuite ? (…)
Spiegel : Vous êtes-vous intégré facilement après votre arrivée en Allemagne ?
Abdel-Samad : Pas du tout. L’Allemagne me semblait totalement étrangère, comme une machine compliquée sans le mode d’emploi. J’ai épousé une amie, une enseignante gauchiste rebelle qui avait 18 ans de plus que moi. Elle le faisait pour payer moins d’impôts, et moi pour avoir un passeport allemand. (…)
Spiegel : Serait-ce que vous attribuez un trop grand rôle à la religion dans votre vie, que vous en attendez trop finalement?
Abdel-Samad : C’est aux autres de juger cela. J’ai approché l’islam de façon rationnelle, j’ai lu Kant et Spinoza, j’ai étudié les Lumières. J’ai étudié la Réforme, laquelle n’a jamais eu lieu, à ce jour, dans l’islam. (…)
Spiegel : La critique de l’islam est devenue socialement acceptable parmi les intellectuels allemands : vous sentez-vous à l’aise en compagnie des islamophobes?
Abdel-Samad : Je n’aime pas cette expression. Une personne qui a des phobies a des illusions. Mais les dangers posés par les islamistes sont bien réels et le refus de s’intégrer en Allemagne est un sérieux problème. Ce n’est pas mon problème si certains critiques exagèrent, si leur rhétorique dépasse les bornes, je ne peux que parler en mon propre nom.
(…)
Spiegel : Vous accusez aussi vos coreligionnaires de toujours chercher des boucs émissaires.
Abdel-Samad : En effet, au lieu de chercher leurs propres fautes. Peut-être que le processus que j’ai vécu est le processus dont l’islam a besoin, à savoir que chacun fasse sa propre auto critique et arrête de blâmer le monde entier pour ses petites misères, arrête de se sentir toujours victime. Les musulmans devraient aussi se libérer des contraintes. Le ressentiment et l’accusation constante des autres conduit à la violence, et il y en a déjà bien assez dans ce monde."
Source : 'Islam Is Like a Drug', Spiegel, 17 septembre 2010.
Cher contradicteur, j'adhère pleinement à cette philosophie...
Et en ce qui concerne ma position: Blog de Pierrot "j'ai décidé de bannir le Congo chez Tintin", post 291.

28.Posté par Caton2 le 23/08/2011 10:58

24. Vous savez lire? Vous comprenez l'ironie? Je n'ai pas dit ni même sous entendu que Vergès soit un dictateur, j'ai moucaté en démontrant que ce n'est pas parce qu'on a un chauffeur qu'on est un dictateur. J'avais néanmoins une petite arrière pensée, c'était de vous faire dire ce que je supposais, à savoir que vous êtes un admirateur du grand timonier!

29.Posté par bêbette le 23/08/2011 21:28

quel rapport avec l'Islam post 27 ?

30.Posté par Ded le 24/08/2011 14:08

Ah , le SDIS , s'il n'existait pas il faudrait l'inventer , non pour les services qu'il rend mais pour le roman dont les pages glauques s'écrivent au fil de la vie politique locale.
Qui le dirige vraiment ? qui est capable de le faire fonctionner ? qui nomme les chefs réels ? Combien y a-t-il de fric à se faire en douce avec tous les marchés ( et leurs pots de vins liés) concernant le matériel et le bâti?
Que vient faire la préfecture là dedans ? De la figuration? Est-elle compétente dans ce dossier , si oui , qu'elle le montre bordel! sinon , qu'elle laisse le SDIS se couler lui même!Et quand il n'y aura plus rien , plus d'argent ni pour les salaires ni pour la formation, quand il n'y aura plus de secours routiers ni incendie, alors ,enfin , peut-être l'état prendra la mesure de cette grosse merde infâme qu'est devenue cette institution, depuis des années et des années...
Ne rêvons pas , ce n'est qu'affaire de pognon...et le partage est juteux à en juger par tous les incompétants qi bourdonnent autour comme de grosses mouches à m...!

31.Posté par jacky le 25/08/2011 20:26

eh oui
encore un bon samaritain: le conseil général
un directeur qui rentre à 8h15 et qui fini à 15h30
le trajet oblige (Mont ROQUEFEUILLE St Benoit et ST BENOIT mont roquefeuille
trajet compris dans prime
Merci pour mon salaire Mde Nassima

32.Posté par Alain le 26/08/2011 06:06

Est ce que les élus du bureau peuvent nous dire quel est l'interet de Nassimah de soutenir coute que coute le VANDEBEULQUE? Mettez nous à enqueter il y a quelques choses de louche. La fille du chauffeur va etre recruter au SDIS, tant mieux, mais je pense qu'il y a d'autres enfants diplomés des pompiers qui auraient souhaiter avoir un petit boulot pour leurs gosses, mais là n'est pas le problème. Les relations de VANDEBEULQUE et le GANTY sont plus que douteux. Les élections législatives se préparent en coulisse car le VANDEBEULQUE se vante d'avoir la confiance de NASSIMAH, cette femme ne fait rien sans retour. Le PS doit réagir car la NASSIMAH est entrain de leur faire un petit dans le dos. Allons scruter le nombre de recrutement que le VANDEBEULQUE procède pour le compte de.... en vue de .....Malgré la colère des pompiers elle continue
A suivre

33.Posté par Fantomette974 le 26/08/2011 09:46

La bonne question Alain est "qui a signé le bail illégal de la villa du directeur du SDIS à Mont Roquefeuil et n'a aucun intérêt à ce que celui ci explose en vol ?" ...


34.Posté par desgalonsbienmérités le 29/08/2011 10:14

"On a passé sous silence le départ d'un des meilleurs cadres péï, le lieutenant-colonel Vidot qui, écoeuré des méthodes du directeur, est parti ... en Nouvelle Calédonie."

Yo Fantomette, on en pleurerait presque...le LCL est parti en nvelle -calédonie parceque ça fait partie de son cursus de promotion afin de REVENIR ici en tant que COL et aussi parceque le régime indemnitaire là - bas est plus qu'intéressant....il s'entendait très bien avec VDB,

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter