Blog de Pierrot

Nous avons (presque) gagné...

Samedi 13 Septembre 2008 - 08:24

Je reprends le premier paragraphe de la revue de presse de Clémentine Martin ce matin, sur Zinfos974.com: ""Du low cost sur Maurice" titre en gros le Quotidien de ce samedi. C'est en effet la première mesure phare annoncée par le Secrétaire d'Etat au Tourisme Hervé Novelli. Ce dernier participait aux Assises du Tourisme hier. Il propose donc, en concertation avec la Région et le Département de rattacher la Réunion à l'espace Schengen, et de développer les vols à bas coût entre les îles de l'océan Indien".
En lisant ces lignes, je n'ai pu m'empêcher d'avoir une pensée pour deux personnes.
Antoine Franco, tout d'abord, dont toute l'énergie (et Dieul seul sait s'il en a!!!) a été focalisée (certains vont dire qu'il s'agissait même parfois d'une obsession...) en vue d'obtenir une baisse des prix des billets d'avion. Je me souviens de discussions au téléphone, parfois interminables (comment faire autrement entre deux bavards?) où je demandais à Antoine: "Pourquoi se battre uniquement pour faire baisser les prix sur Maurice?". Et où il me répondait: "Cela fait des années et des années que nous nous battons pour faire baisser les prix sur la Métropole. Trop difficile. En face, ils sont puissants: Air France, Air Austral, Paul Vergès, etc... Le rapport de forces est disproportionné et il leur est facile de nous raconter n'importe quoi, on n'a pas les moyens de vérifier. Alors que sur Maurice, ils sont démunis: les faits sont évidents! Comment justifier auprès des Réunionnais que pour le même trajet, avec les mêmes avions, les équipages payés au même prix, et les mêmes taxes d'aéroport, les Réunionnais payent presque le double des Mauriciens? Et si on gagne sur Maurice, on aura ouvert une brèche, et il sera plus facile ensuite de s'attaquer aux prix des billets sur la Métropole".
Je lui avais apporté tout mon soutien et, aujourd'hui, avec tous les autres qui l'ont soutenu dans son combat (malheureusement pas assez nombreux...), je suis ravi qu'Antoine, que les Réunionnais, aient fini par gagner ce combat juste et légitime.
Bravo à ce gouvernement, bravo à Yves Jégo, d'avoir enfin su "rentrer" dans ce dossier, de ne pas s'être contenté comme tous lses prédécesseurs des arguments avancés par Air France et Paul Vergès, et qui a fini par s'apercevoir qu'on lui racontait des histoires. Bravo d'avoir su tenir tête au vieux Sphinx de la Pyramide inversée, et de donner la priorité à l'intérêt des Réunionnais plutôt qu'à je ne sais quelles combines politiciennes.
Reste maintenant à transformer les paroles en actes. Il faut que nous restions vigilants...

Dans le deuxième dossier, je reconnais y être pour un petit peu pour quelque chose. Ça fait deux ans que j'ai pris conscience du problème du double contrôle policier, à Gillot et à Orly, et que j'ai commencé à en parler ici, sur le Blog, et sur Radio Festival, à l'époque où j'y officiais encore.
Le déclic est sans doute venu du courage manifesté par un ami, Jean-François Séguineau, un grand monsieur de l'informatique française aujourd'hui en "retraite" à La Réunion suite à une très grave maladie, et dont j'ai fait connaissance grâce au Blog.
Jean-François a eu le courage, en arrivant un jour à Gillot, de refuser de présenter ses papiers au contrôle de police en expliquant très calmement aux policiers qu'il avait déjà été contrôlé au départ d'Orly, que l'avion n'avait ensuite pas fait d'escale, et qu'il ne comprenait pas qu'on exige de lui qu'il représente les mêmes papiers qui allaient être vérifiés grâce au même fichier. Ça s'était relativement mal passé, un inspecteur de la PAF ayant même fait du zèle et lui ayant manqué de respect. Tout cela s'était achevé par une garde à vue, une plainte et... des articles sur le Blog et sur Radio Festival.
D'autres médias ont ensuite embrayé, la mayonnaise a pris comme on dit dans notre jargon, jusqu'à ce que, hier, le Secrétaire d'Etat au Tourisme annonce que La Réunion allait adhérer à l'espace Schengen. Ce qui signifie, entre autres, la fin du double contrôle entre La Réunion et la Métropole.
Là aussi, il va falloir être vigilants. Mais qu'est ce que ça fait du bien, parfois, de voir de justes revendications aboutir.
Que cela nous serve de leçon!

Pierrot Dupuy
Lu 688 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter