Société

"Nou veut nout train express régional !"


"Nou veut nout train express régional !"
La semaine européenne de la mobilité est l'occasion pour le collectif "Nou vé nout tram" d'en remettre une couche sur le projet de nouvelle route du Littoral.

"Dispendieux, anachronique", les critiques pleuvent. Le collectif, installé en octobre 2009, croit en un sursaut de "la puissance publique de l'Etat" pour stopper le projet, clame Krishna Damour, à la tête du collectif.

En lieu et place de ce projet en mer, la soixantaine de membres qui compose le collectif, espère voir jeter les bases d'un réseau de type TER : transport express régional. Exit donc l'idée d'un tram-train dont le principal point faible était le "nombre trop importants d'arrêts inter-urbains". Ce TER permettrait bien au contraire de voir s'agréger des échanges multi-modaux, irriguant en verticale et horizontale, pour le maillage du territoire.

Krishna Damour étale les perspectives de trafic à l'horizon 2020. "Nous savons que le parc automobile réunionnais augmente chaque année de 20.000 nouveaux véhicules, soit 280.000 de plus d'ici 2020" si la logique du tout-voiture actuelle n'est pas enrayée.

Et qui plus que l'Etat et le Président de la République peut s'immiscer dans ce dossier critique. "Nous vous rappelons les paroles du candidat Hollande le 1er avril 2012 dans son discours à Saint-Louis. Je le cite : "Vous avez besoin d'infrastructures, vous souffrez plus que d'autres régions de France et d'Outre-mer de ce problème du prix des carburants. Et bien, il nous faudra aller vers le tram-train. C'était un projet que vous avez lancé et il appartiendra au prochain président de lui donner toute sa place"".

Plus d'un an plus tard, le collectif croit encore à cette promesse de celui qui n'était alors qu'un candidat. "Il appartient plus que jamais à l'Etat de reprendre les commandes, sous couvert des directives européennes qui ne cessent de privilégier les solutions ferroviaires", insiste Krishna Damour.

Une voie ferrée de Saint-Benoît à Saint-Joseph en passant par l'Ouest

La participation de la puissance publique dans le financement de la mise en oeuvre d'un TER est doublement légitime à la Réunion. Tout d'abord, "c'est bien l'Etat qui avait pris la décision de supprimer le réseau ferroviaire existant au début des années 70 au profit du lobby automobile et ensuite par la légitime revendication de l'égalité territoriale qui découle des différentes lois (LOTI 1982, 1995 et Acte II de la décentralisation) qui font des régions des autorités organisatrices de transport ferroviaire".

Avec un budget de 1,6 milliard, pour ne pas dire probablement 2,5 milliards d'euros en fin de chantier, fait-il remarquer, le collectif imagine sans difficulté le redéploiement de cette enveloppe à destination d'une voie ferrée allant de Saint-Benoît à Saint-Joseph en passant par l'Ouest. Le franchissement Possession-Saint-Denis serait revu à plus tard, en attendant une solution technique moins risquée. Et Krishna Damour de disserter sur le réchauffement climatique qui guette toutes les îles: "La Réunion n'y échappera pas".

"Nou veut nout tram" relance dès aujourd'hui le Président de la République, le ministère de l'Intérieur et de l'Outre-mer via un courrier. Histoire de rappeler à François Hollande sa promesse d'un 1er avril...

Vendredi 20 Septembre 2013 - 15:22
LG
Lu 1221 fois




1.Posté par mi marche ec Melenchon le 20/09/2013 15:36
c'est pitoyable cette fuite en avant avec des projets qui coutent des milliards alors que personne n'est capable de gérer le quotidien immédiat:

- la securité dans les gare routière
- la sécurité dans les bus
- des horaires respectés
- des arrets en nombre
- des parking surveillés aux abord des reseaux (il suffit de voir le stationnement sauvage du covoiturage aux entrée de la route des tamarins)
- pas de réservation pour le car zéclair (seulement pour les handicapés, etudiants et nocturne)

2.Posté par tijean le 20/09/2013 16:23
Oui il faut une alternative à la voiture. Pour l'instant les caisses sont vides donc il faut:

favoriser le co voiturage
favoriser davantage le transport public
pénaliser fiscalement ceux qui achètent des voitures au mazout
favoriser fiscalement ceux qui achètent des voitures élétriques.

Une nouvelle route du littoral est indispensable car même en complément du TER, il faut une alternative routière. Cette route a été mal faite et il est temps de la fermer. Elle coûte des milliards à entretenir.

3.Posté par grangaga le 20/09/2013 16:24
"Sort' dann' fenwar', viyn dan la limièr'". Cé sir'man l'égilz' la Rényon la souff' sa Zan-Pol' 2...........Mi di sa......po war' kossa y pans' in pé, tout' nout' bann' gran donèrd' losson la Rényon, ant' lo Tram é lo Nou Roul' Languètt'-ton-momon (N R L)...
Sort' a zot' sou zot kokotié é di a nou kossa zot y vé ké nout' marmay' y déviyn..........Mèm' si lé an kouy...........non non......... Fy-o-nist' ....lol.....l'aktialité y obliz'........kass' twa pov' k......."La Maison Bleu", y fé tro rir' la d'dan..........Anfin........Ahhhhhh, a nou biynto nana La Rout' Blé lé adocé a la kolinn'.........In bon l'idé sa sol'man, si y pènn' a li mèm' koulèr' la mèr'..........ki lé nou la....va donn' travay' Kréol'..........sirtou an cé moman là..........Pénèr' y mank' a nou?????????????????

4.Posté par le Zandormi ti peu débile le 20/09/2013 16:49
Mi veu un TGV qui fé le tour de nout île et des airbus A380 sur toute lé lignes des compagnies au départ et à l'arrivée à Gilot et à Pierrefond !!!

5.Posté par kaptain Améri K le 20/09/2013 17:27
1H et demi pour aller de Sindni à sinpol en tram-train !!! y'a un problème . La patte Vergès est derrrière ce " kollektif" digne de la meilleure manipulation soviétique bolchévique.

En voiture il faut, au maximum, 30' . Y'a pas photo.

Ce kolektif n'est pa krédible

6.Posté par Zbob le 20/09/2013 17:43
Encore de doux rêveurs , c'est pas un TER qu'il faut mais un vrai tram train , mieux pensé sans doute qui échapperait à la main mise des politiciens de tous bords qui en ont fait leur "gagne pain" en étant pour , ou contre...résultat?
Que dalle , et l'autre qui nous a pondu sa NRL infaisable , dont il sait déjà qu'elle ne se fera pas...mais qui la ferme , après avoir bloqué l'ancien projet au motif que c'était Popol qui l'avait voulu...

De toutes les façons , les gens sont trop attachés à leur sacro sainte bagnole et à moins de mettre l'essence à 5€ et les parkings des centres villes à des tarifs prohibitifs , on roulera toujours car la bagnole c'est la quéquette des émasculés avinés ou enrhumés du week-end...

Regardez les dernières pub d'une grande marque de bagnoles de luxe : certaines avec 25% de remise sont à 80 000€ ...montrez ça en métropole et les gens vont rigoler en voyant les chiffres de l'INSEE sur la misère ( bien réelle pourtant) à la Réunion et ils penseront qu'une fois de plus nous pleurons pour attendrir l'état...et comme disait l'autre abruti " bébé y pleur pas y gagne pas tétée"

7.Posté par Gajac J-L le 20/09/2013 19:56
Didier Robert n'a pas hésité, pour une simple raison électoral, ayant fait de la Maison des Civilisations et du Tram-Train un sujet polémique fantasmatique contre l'Alliance, à mentir sur le non financement des frais de fonctionnement. En fait, la dotation ferroviaire aurait été due par l'Etat du moment où le tram-train aurait été effectif.

Il porte donc la responsabilité première de ce sabotage d'un service public d'avenir. Jamais en effet, l'Europe ne voudra plus dans l'avenir financer une second projet après la route du littoral. Il suffira qu'un cataclysme quelconque balaye cette route sur la mer et la Réunion régressera aux années actuelles en matière de transport, mais avec un parc d'automobiles bien plus élevé encore.

Le nom de Didier Robert sera lié historiquement à ce sabotage du tram-train, pour des raisons de choix de favoriser les transporteurs privés, mais aussi celui des socialistes qui ont trahi, un peu avant Hollande, les idéaux de gauche, eux aussi pour gagner des sièges dorés à la Région.

Quand je suis arrivé à la Réunion il y a 25 ans, j'entendais les Créoles critiquer à juste titre les fonctionnaires métropolitains qui venaient ici pour quelques années puis disparaissaient à la fin de leurs primes d'éloignement, après avoir décidé d'aménagements qui gageaient le long terme et s'avéraient des choix malheureux.

Désormais, depuis l'application de la décentralisation, ce sont les potentats locaux bien Créoles qui font la pluie et le beau temps et dans vingt ans, et ce sont ceux là dont on parlera en déplorant leurs choix peu judicieux.

Pour des raison électoralistes, Didier Robert l'UMP et les Socialistes, main dans la main, ont détruit un beau projet, financé malgré leurs mensonges, qui aurait pu être autonome en énergie solaire électrique. Ils sont pour moi des délinquants, mais ce genre de délit à milliards restera impuni, car ce sont leurs amis et complices députés qui font et défont les Lois afin de se couvrir mutuellement et les exonérer de rendre des comptes devant le Peuple pour leurs crimes contre l'environnement et pur dilapidation de crédits publics.

8.Posté par Réunionnais observateur le 20/09/2013 22:14
7.Posté par Gajac J-L

Vous oubliez parmi ceux qui ont permis l'élection de Didier Robert à la Région, la cumularde démagogique Huguette Bello qui au premier tour a fait un caca nerveux parce que Tak était sur la liste de Paul Vergès ce qui permis à Michel Vergoz de se maintenir au second tour dans l'espoir hélas vain pour lui, de remporter la victoire !!!

9.Posté par fontaine denise le 21/09/2013 08:44 (depuis mobile)
Pour se faire élire à la région, Monsieur. VERGÈS AVAIT PROMIS la réalisation de la route du littoral avant la fin de son mandat, il ne l a pas fait.Il en porte donc la responsabilité , donc y a rien à dire.électorat quand tu nous tiens....

10.Posté par Gajac J-L le 21/09/2013 10:12
Post 8, vous avez raison, j'avais oublié cet épisode Bello des élections ou comment prendre une Région en étant minoritaire en profitant de l'avidité des arrivistes qui tuent père et mère pour se placer.

11.Posté par Gajac J-L le 21/09/2013 10:35
ON ALERTE SUR DES DANGERS MINEURS ET ON SE TAIT SUR LES VRAIS DANGERS CATASTROPHIQUES : Météorites - Tsunami - Route du littoral - Fukushima ....

Il y a un cataclysme possible que les humains de la Région Réunion et leurs alliés "socialistes" refusent de prendre en compte pour leur route suicidaire à long terme, bien sûr pas un tsunami d'origine tectonique venant du Nord de l'Océan Indien, puisque la Réunion est au milieu d'une zone avec des fonds de 4 000 mètres qui absorbent les ondes. En effet, pour que les vagues d'un tsunami montent à 10 mètres ou plus, il faut que l'onde débarque sur un plateau continental ou des hauts fonds. On l'a vu à Sainte Marie, le tsunami venant du Nord ne fait que peu de dégâts.

Par contre, il tombe chaque jour des météorites dans les océans qui recouvrent la plus grande partie de cette planète dite "planète bleue" pour cela. Il n'est donc pas impossible qu'une météorite importante tombe un jour, ou une nuit, dans l'Océan Indien et que l'onde du choc balaye cette route comme un fétu de paille. A force de se croire invincibles, la philosophie du "too big to fail" a produit une catastrophe dune gravité extrême à Fukushima.

(Une parenthèse, le 28 novembre 2013, la comète ISO brillera autant que la Lune et sera visible de tous les points du Globe)

Qui sait, et qui se soucie que Fukushima 4 a déjà contaminé les thons du Pacifique et qu'une radioactivité monstre a atteint les côtes des Etats Unis, que Fukushima représente 15 000 fois Hiroshima et 86 fois Tchernobyl ?

Qui sait que dans quelques mois, si la prétendue "Communauté Internationale" occidentale prédatrice, si prompte à bombarder des pays souverains pour s'emparer de leurs richesses, ne se montre pas davantage solidaire du Japon qui n'a plus les moyens de contenir Fukushima 4, il va se passer une des catastrophes les plus graves que l'Humanité n'ait jamais connue depuis les grandes extinctions d'espèces. Déjà, les cancers de la thyroïde progressent de façon fulgurante. Je vous mets en lien un article américain sur les dernières nouvelles authentiques (et non les nouvelles médiatisées) venant de Fukushima.

L'ancien Ambassadeur Japonais Mitsuhei Murata affirme même que "le largage complet des produits radioactifs de Fukushima détruirait l'environnement de la Planète et notre Civilisation" ! Le Japon n'a pas les moyens de retenir tout ce qui est dans des contenants qui risquent de lâcher au moindre tremblement de terre ou nouveau tsunami. L'auteur de l'article affirme que sans une mobilisation mondiale, la catastrophe mondiale se déclenchera.

Voilà des sujets qui mériteraient de laisser tomber un instant les futilités dont nous gave la presse pour s'y consacrer, tellement c'est grave :

12.Posté par Bizarre... vous avez dit Bizarre ? comme c''''est Bizarre !!! le 21/09/2013 11:42
@11.Posté par Gajac J-L

Les prochains Jeux Olympiques d'été en 2020 viennent d'être attribués à ..... TOKYO !!!

Petit scoop:

On s'attend à la chute de nombreux records dans un grand nombre de disciplines !!!

13.Posté par lizzi le 21/09/2013 13:38
pourquoi pas un TGV temps qu'on y est ??

14.Posté par Observateur de galéjade le 21/09/2013 20:35
Oh les vilains messieurs (posts 7, 8, 10) à toujours critiquer dès qu’il s’agit d’une femme
Oseraient-ils affubler Thierry Robert ou Michel Vergoz d’un « caca nerveux » ? Non bien entendu.
Si vous vous observiez mieux vous-mêmes, vous comprendriez le chemin à parcourir pour que les femmes ne soient plus violentées, ébouillantées, lardées de coups de couteau.
Tchao machos

15.Posté par fanfan le 07/02/2014 16:56
ou na rézon krishna damour aret jete l'argent dan pétrol ban zarab
met nout tram sur rail en place dan tout lile et aret pollué lé pays avec pétrol
Tram va fé travail un peu ban jeune i fé pas rien qui fini riviere des galets ou domenjod
réveil un peu après cera trop tard

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales